Nouveau dispositif carrières longues : 2 milliards d’euros de moins que prévu en 2017

Partagez

retraite, 60, ans, cout, dispositif, carrieres, longues, cotisation, belkacem

Le gouvernement a précisé le coût du retour à la retraite à 60 ans à taux plein pour certains travailleurs, lors de la présentation du décret en Conseil des ministres. La facture sera finalement moins importante qu'initialement annoncé.

L'enveloppe budgétaire nécessaire au retour à la retraite à 60 ans avec une pension à taux plein pour l'ensemble des assurés au titre des carrières longues s'élèvera à 1,1 milliard d'euros en 2013 et à 3 milliards d'euros pour l'année 2017 pour l'ensemble des régimes de base, fonction publique incluse.

Le coût sera donc moins élevé que ce que laissaient entendre les estimations du parti socialiste pendant la campagne présidentielle. Marisol Touraine, alors en charge du pôle social dans l'équipe de François Hollande, avait annoncé un coût de un milliard d'euros en 2012, avec une montée en charge progressive aboutissant à 5 milliards d'euros pour 2017.

Cette dépense nouvelle sera intégralement financée par une augmentation des cotisations vieillesse de 0,1 point pour les salariés et les employeurs. Mécaniquement, la mesure coûtant moins cher, là encore, le niveau final de ce prélèvement sera moins important que prévu. Au lieu, d'une cotisation de 0,5 point pour les salariés et 0,5 point pour les employeurs, soit 1 point au total en 2017, l'augmentation sera limitée à 0,5 point au total à l'issue du quinquennat, a expliqué Marisol Touraine, à la sortie du Conseil des ministres. Autrement dit, en 2017, cette cotisation supplémentaire sera de 0,1 point tant du côté employeur que du côté salarié en 2013 et de 0,25 point pour chacun en 2017.

2 euros par mois pour un salaire de 1600 euros en 2013

Par ailleurs, Nadjat Vallaud-Belkacem a fait une mise au point sur l'impact de cette cotisation sur les salaires. L'UMP avait récemment critiqué la mesure soulignant notamment les conséquences négatives sur le pouvoir d'achat des Français et annonçant un manque à gagner de 250 euros par an sur la feuille de paie pour un salaire médian de 1600 euros.

La cotisation de « 0,1 point, ça représente 1,40 euros par mois pour un salarié au Smic et 2 euros par mois pour un salaire médian. On est loin des chiffres annoncés par certains représentants de droite », a tenu à préciser la porte-parole du gouvernement. En 2017, le prélèvement pour les mêmes catégories sera de 3,40 par mois pour un smicard et 5 euros mensuels pour un salarié payé 1600 euros.

 
L'ASSURANCE VIE plus rentable que le LIVRET A !
Trouvez l'assurance vie adaptée à vos besoins - devis gratuit

 

Réseaux Sociaux