Paiement des retraites au 1er du mois : où en est-on ?


Alors que le taux de revalorisation des pensions appliqué au 1er avril a été dévoilé, Xavier Bertrand, ministre du Travail a affirmé sur BFM TV/RMC qu'il ne laissait pas tomber le dossier du paiement des pensions de retraite le 1er du mois au lieu du 9 actuellement. La CFDT Retraités dénonce une « promesse non tenue » du gouvernement.

retraite, pensions, paiement, xavier, bertrand, ministre, travail, mois, cfdt

« Je ne lâcherai pas l’affaire », a martelé trois fois le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé face à Jean-Jacques Bourdin, le 29 mars dernier, à propos du paiement des retraites le 1er du mois. « Ça avance je suis chaque semaine sur ce dossier » avait déjà soutenu Xavier Bertrand en octobre 2011 au même micro, sans toutefois avancer de calendrier précis.

Prenant acte de la revalorisation des pensions, la CFDT Retraités a souligné dans une déclaration la « promesse de juin 2011, réitérée depuis, et non tenue à ce jour celle de faire de faire procéder au versement des pensions du régime général et alignés au 1er du mois ». Le syndicat estime que Xavier Bertrand « se cache derrière le refus du directeur de la Cnav, sur lequel il a pourtant autorité. Aucun argument, technique ou financier, ne justifie cette position ». Pour la CFDT, cette mesure est en effet « simple à mettre en œuvre » et « soulagerait de nombreux retraités percevant de basses pensions, face à des échéances de dépenses, intervenant quant à elles en début de mois.

Pas si simple, d’après le ministre, car le dossier achoppe non pas sur les problèmes informatiques, à plusieurs reprises soulevés par la Cnav, mais sur la question du financement, a-t-il expliqué. « Il faut qu’on emprunte 10 milliards d’euros, qu’on paie les intérêts à l’année, mais en ce moment, pour que la France lève 10 milliards d’euros en plus, ce n’est pas la chose la plus simple au monde. L’informatique elle suivra. Mais en attendant il faut qu’on puisse emprunter tous les mois pour ne pas demander aux entreprises de cotiser et de verser plus tôt », a déclaré Xavier Bertrand, en précisant que les intérêts ne coûteraient « même pas 200 millions d’euros à l’année ».

Le ministre a en outre ajouté que depuis 2010, trois jours avaient été gagnés. « Aujourd’hui on est au 8. Je suis en train de voir comment on passe de la deuxième semaine à la première semaine et de la première semaine au début. (…) J’ai essayé de voir à la Caisse des dépôts et consignation, elle peut nous aider à grignoter encore un jour ou deux, ça compte pour beaucoup de personnes », a-t-il poursuivi.

En savoir plus
>> La retraite le 1er du mois promise par Sarkozy dès le 1er juillet 2012