Plus de 7.000 retraites anticipées pour pénibilité


 

Au 31 décembre 2013, 7.396 demandes de départ anticipé à la retraite pour pénibilité avaient été acceptées depuis juillet 2011, selon des données diffusées le 17 septembre 2014 par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Au total, 10.737 dossiers ont été déposés (1.796 ont été rejetés, 1.374 sont en cours d’instruction et 171 ont été classés sans suite).

 

Instauré par la réforme des retraites de 2010, celui-ci permet aux actifs justifiant d’une incapacité permanente d’au moins 20% (au moins 10% après accord d’une commission médicale) provoquée par un accident du travail ou une maladie professionnelle de partir à la retraite dès 60 ans. Le nombre d’attributions s’est stabilisé autour de 350 demandes accordées par mois, souligne la Cnav.

Le montant moyen de la pension de base perçue par les bénéficiaires se situe à 791 euros par mois, contre 677 euros par mois pour l’ensemble des affiliés à la Cnav. Cette différence s’explique par le nombre plus élevé de périodes assimilées de cotisation (pour maladie, invalidité, accident du travail, chômage) comparé aux retraités « lambda ».

 

A lire également :

De plus en plus de retraites anticipées pour « carrières longues »