Pour financer les retraites, le gouvernement envisage de taxer les revenus supérieurs à 11 000 euros par mois


Cette mesure, incluant revenu du travail et du patrimoine, est mise en avant pour renforcer l'équité de la réforme des retraites.

Nicolas Sarkozy l’avait annoncé : il veut taxer les hauts revenus du travail et du capital pour financer les régimes de retraites. Or selon l’AFP, qui cite des sources gouvernementales, le curseur a été arrêté à 11 000 euros de revenus bruts par mois pour une personne seule et le double pour un couple.

Cette mesure concernerait environ 100 000 Français et rapporterait quelques centaines de millions d’euros par an. Au-delà de la somme, symbolique au regard des enjeux, le dispositif est surtout mise en avant pour souligner que l’effort consenti pour réformer les retraites sera supporté par tous.

Rien n’est encore arbitré selon l’AFP, mais ce seuil des 11 000 euros mensuels prendrait en compte à la fois les revenus du travail et ceux du patrimoine. L’idée est de s’appuyer sur le revenu fiscal de référence, qui inclut les revenus du capital et ne prend pas en compte le nombre d’enfants dans le foyer, à la différence du revenu imposable.