Pour une retraite équivalente au Smic

Partagez

Des syndicats et associations de retraités demandent à ce que le montant de la pension soit aligné sur celui du salaire minimum. Ils réclament également que la demi-part fiscale des veufs et veuves et l'exonération fiscale des majorations familiales de retraite soient rétablies.
 

Le montant moyen de la retraite s'élève à 1.306 euros bruts par mois en France

 

Des retraités « smicards » ? C'est l'une des revendications d'un collectif de 9 syndicats et associations de retraités. Dans un communiqué commun diffusé le 26 février 2016, ces organisations demandent notamment à ce que le montant minimum de la pension complète (sans minoration) soit équivalant au Smic revalorisé. Soit, depuis le 1er janvier 2016, 1.466,62 euros bruts par mois pour un poste à temps plein.

Il existe bien une retraite « plancher » dans les régimes privés pour les retraités disposant de tous leurs trimestres de cotisation ou ayant atteint l'âge d'annulation de la décote, mais elle est fixée à 1.135,73 euros bruts par mois (pensions de base et complémentaires confondues). C'est-à-dire 330,89 euros de moins que le Smic mensuel (3.970,68 euros par an). Autre élément de comparaison : la retraite moyenne s'élève à 1.306 euros bruts par mois en France, selon les derniers chiffres du ministère des Affaires sociales.

Revalorisation par rapport aux salaires

Les syndicats et associations de retraités souhaitent également que les retraites de base soient revalorisées non plus par rapport à l'inflation mais en fonction de l'augmentation annuelle des salaires. Ce dernier mode d'indexation plus favorable était en vigueur avant la réforme Balladur de 1993.

Enfin, ils réclament que la demi-part fiscale pour les veufs et veuves ainsi que l'exonération fiscale des majorations de pension octroyées aux parents ayant élevé au moins 3 enfants soient rétablies. A la suite de la suppression de ces avantages fiscaux, des retraités ont vu leur imposition doubler, voire tripler. A tel point que le gouvernement a dû décidé à l'automne 2015 d'exonérer de taxe d'habitation et de taxe foncière les retraités non assujettis jusque-là à ces impôts locaux.

L'ensemble de ces revendications seront au menu de la journée de mobilisation pour la défense du pouvoir d'achat des retraités organisée le 10 mars 2016 par les 9 syndicats et associations. Elle fait suite aux manifestations qui ont déjà eu lieu les 3 juin et les 24 novembre derniers.

(*) UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE-CGC, SFR-FSU, UNIR-Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble & solidaires-UNRPA.

A lire également :

Des religieux réclament une meilleure retraite

 

articles les plus lus

1. Comment calculer sa retraite ?
2. Peut-on cumuler une pension de retraite et une prestation sociale ?
3. Retraite : les taux des cotisations des salariés
 

Réseaux Sociaux