Réforme des retraites : les retraités les plus riches seront mis à contribution


Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé que la sous-indexation des pensions envisagée pour réduire les déficits pourrait s'appliquer en priorité aux retraités les plus aisés. La réforme des retraites, qui sera votée en 2013, visera aussi à réduire les inégalités.

ayrault, retraite, reforme

 

La piste de la sous-indexation des pensions en vue de résorber les déficits des régimes de retraite se précise. Mais cette revalorisation en dessous de l’inflation devrait s’appliquer uniquement aux retraités les plus aisés, selon Jean-Marc Ayrault.
Interrogé dans le JT de France 3 du 13 février sur une possible désindexation des retraites, le Premier ministre a confirmé que « les retraités pas plus que les autres seront mis à contribution », tout en précisant que le gouvernement est attaché à demander, à l’image du Budget 2013, « plus d’effort aux plus riches ». « Pour toute réforme, ce sera le même principe », a-t-il ajouté.

Aucune idée « taboue »

Jean-Marc Ayrault a rappelé que la réforme des retraites passera, comme décidé lors de la grande conférence sociale des 9 et 10 juillet derniers, d’abord par une concertation avec les partenaires sociaux. Le locataire de Matignon a confirmé que la loi sera votée dès cette année. « Nous allons lancer la réforme maintenant », a-t-il déclaré, soulignant l’urgence de la situation. « En 2013, le déficit du régime général, c’est 5 milliards d’euros et le déficit des régimes complémentaires, c’est aussi 5 milliards d’euros », a rappelé le chef de l’exécutif. « Le problème des retraites n’a pas été résolu par la réforme du précédent gouvernement », estime Jean-Marc Ayrault.
Pour autant, le Premier ministre a tenu a rassuré les Français. « Nous garantissons l’avenir de notre système de retraites. » Hormis la sous-indexation des pensions, l’ancien maire de Nantes n’a pas évoqué d’autres pistes, ni exclut aucune solution. « Il n’y a pas d’idée taboue. Mais il y a des principes : celui de la justice et de la solidarité. » La réforme des retraites devra être, selon lui, ambitieuse : « Il va falloir avancer des solutions financières et de justice. » Parmi les inégalités du système actuel des retraites, Jean-Marc Ayrault a cité les pensions de réversion, les « petites retraites » et les femmes « davantage pénalisées que les hommes ». Vaste programme.