Réforme des retraites : pour Eric Woerth, l’âge légal de départ de 62 ans est « un âge de raison »


Le ministre du Travail estime que le projet gouvernemental de réforme des retraites est raisonnable, juste et efficace.

Sans surprise, le ministre du Travail Eric Woerth juge le projet de réforme des retraites pertinent. Dans un entretien accordé au journal Le Figaro, il considère cette réforme « raisonnable, juste, progressive et efficace ». Le projet « a trois points saillants : un nouvel âge de la retraite, la prise en compte de la pénibilité pour la première fois en France, et un rapprochement entre le public et le privé » affirme-t-il.

Pour lui, « augmenter à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite c’est retenir un âge de raison, en tirant les conséquences du fait qu’on vit plus longtemps ». Eric Woerth pense en effet qu’augmenter la durée de cotisation n’était pas la solution la plus appropriée. « En mettant la barre à 62 ans en 2018, nous supprimerons le déficit des retraites à cette date et jusqu’en 2020. Après il faudra en reparler, ce qui est normal. »

Concernant la prise en compte de la pénibilité du travail, le ministre affirme que « dans l’état actuel de la réforme, un salarié ayant un taux d’incapacité de 20% conservera le droit de partir à la retraite à 60 ans ».