Régimes de retraite : de nouvelles projections financières en vue d’ici la fin 2012


Les projections financières des régimes de retraite obligatoires établies par le Conseil d'orientation des retraites (Cor) pourraient être mises à jour avant la fin de l'année. Celles-ci devraient tenir compte des récentes réformes et de la dégradation de la conjoncture économique.

Le Conseil d’orientation des retraites (Cor) se prépare à établir de nouvelles projections pour le système de retraite en France. Son secrétariat général a publié une note visant à réfléchir à la marche à suivre en ce sens. « L’objet de cette note est de lancer la réflexion sur les questions de méthode relatives aux projections du COR, en amont des travaux que le Conseil pourrait réaliser au second semestre 2012 conformément au programme de travail qu’il a adopté en décembre dernier », fait savoir le Cor dans un document de travail publié dans le cadre de sa dernière séance, le 25 janvier dernier.

Une vingtaine de régimes mobilisés

« Alors que les exercices 2007 et 2010 du COR n’ont impliqué que les régimes les plus importants, les autres ayant fait l’objet d’un travail d’actualisation par le secrétariat général du Conseil, le prochain exercice devrait mobiliser la vingtaine des principaux régimes de retraite obligatoires et prendre en compte en particulier le Fonds de solidarité vieillesse », précise l’instance présidée par Raphaël Hadas-Lebel.

Les dernières projections du Cor ont été rendues publiques en avril 2010, juste avant la réforme devenue loi du 9 novembre 2010. Outre cette réforme des retraites, l’accord Agirc- Arrco du 18 mars 2011 et l’accélération de la réforme sont venues modifier en profondeur les règles applicables. Le Cor relève également que de nouvelles projections de population, en particulier de population active « intégrant les effets de la réforme de 2010 », ont été publiées par l’Insee. Enfin, les « évolutions économiques ont été plus dégradées que prévues, et les perspectives apparaissent plus incertaines ». Depuis septembre 2011, les hypothèses de croissance économique en France ont été révisées à plusieurs reprises en baisse par le gouvernement. Dernière révision en date : celle annoncée par François Fillon le lundi 30 janvier, de +1% à +0,5% en 2012.