Retraite à 60 ans : « l’effet sur les autres régimes doit être évalué » (Medef)

Partagez

medef, retraite, carrieres, longues, 60, ans, travailleurs, employeurs, mouvement, entreprises, cotisations

Après la CGPME pour les petites et moyennes entreprises, le Mouvement des entreprises de France (Medef) s'exprime sur l'extension du dispositif carrières longues précisée le mercredi 6 juin par le gouvernement. Dénonçant une mesure « préjudiciable à la compétitivité » et pénalisante pour le pouvoir d'achat, elle prend cependant acte d'une hausse des cotisations moins élevée que prévu.

Le Mouvement des entreprises de France (Medef) réagit à son tour aux précisions apportées par le gouvernement sur le contenu du futur décret rétablissant partiellement la retraite à 60 ans. L'organisation patronale rappelle avoir « dit clairement, depuis plusieurs semaines déjà, que l'élargissement du dispositif carrières longues pour des départs à la retraite à 60 ans, financé par une hausse du taux de cotisation vieillesse, n'était pas souhaitable ».

Elle indique que ses « arguments ont été partiellement entendus » et prend « acte d'une hausse de cotisations moins élevée que prévu. » Initialement fixée à 0,1 point par an pour les employeurs et les salariés, soit 0,5 point pour chacun en 2017, cette cotisation sera finalement de 0,25 point pour chacun au bout du compte. Toutefois le Medef estime ce nouveau prélèvement reste « préjudiciable à la compétitivité des entreprises françaises et pénalise le pouvoir d'achat ».

Par ailleurs, l'organisation patronale souligne qu'il reste des éléments à préciser, comme l'impact « sur le dispositif actuel des « carrières longues » pour des débuts d'activité avant 18 ans », les conséquences sur les comptes de l'Unédic. « Surtout, l'effet de la mesure sur les autres régimes de retraite (AGIRC-ARRCO, régimes alignés, régimes de fonctionnaires) doit être évalué », avertit le Medef, rappelant la situation préoccupante du régime complémentaire Agirc.

Jugeant que « les cotisations ne peuvent pas servir de variable d'ajustement », le Medef réclame un gel des taux de cotisations sociales « dans l'attente d'une réforme globale portant sur le financement de la protection sociale. »

 
L'ASSURANCE VIE plus rentable que le LIVRET A !
Trouvez l'assurance vie adaptée à vos besoins - devis gratuit

 

Réseaux Sociaux