Retraite à taux plein : pourquoi les générations 1955, 1956, 1957 et 1958 devront cotiser 41 ans et demi


Explications La durée d'assurance requise pour la pension au taux plein des générations nées en 1953 et 1954, est d'ores-déjà fixé à 165 trimestres. Pour les générations suivantes, le nombre de trimestres exigés sera fixé tous les ans par décret l'année des 56 ans.

Les futurs retraités devront réunir 166 trimestres soit 41 annuités et demie pour bénéficier d’une retraite à taux plein (c’est-à-dire sans décote). C’est en tout cas ce que devrait proposer le Conseil d’orientation des retraites (Cor) au gouvernement le mercredi 6 juillet sur la majoration de la durée d’assurance des personnes nées en 1955.

Résultante de la réforme des retraites FIllon de 2003 

Cette augmentation de la durée d’assurance (trimestres cotisés + périodes assimilées + périodes validées par présomption + majorations de durée d’assurance) est en fait inscrite dans les deux dernières réformes des retraites, la loi Fillon du 21 août 2003 et la loi Woerth-Sarkozy du 9 novembre 2010. C’est donc tout sauf une surprise, y compris pour certains syndicats. D’ailleurs, dans un document d’information sur la réforme établi pour ses adhérents daté du 12 février 2011, le Snes-FSU avait fait part d’une projection de 166 trimestres requis pour le taux plein pour les personnes nées jusqu’en 1958.

L’article 5 de la loi de 2003 avait mis en place un processus d’allongement progressif de la durée d’assurance en fonction des gains d’espérance de vie à 60 ans, jusqu’en 2020. En 2009 la durée d’assurance et de services nécessaire pour bénéficier d’une pension à taux plein doit avait été majorée d’un trimestre par an pour atteindre 41 annuités en 2012. Ensuite, deux rendez-vous quadriennaux en 2012 (pour la période 2013-2016) et 2016 (pour la période 2017-2020) avaient été fixés. L’article 17 de la loi de novembre 2010 a modifié cette procédure en supprimant ces rendez-vous quadriennaux.

Désormais, pour chaque génération née à partir du 1er janvier 1955, la durée d’assurance nécessaire de justifier pour bénéficier d’une retraite à taux plein sera fixée par décret l’année de leur 56ème anniversaire « après avis technique du Conseil d’orientation des retraites ». Cette fixation annuelle par décret sera donc aussi valable pour les générations 1956, 1957 et 1958.

En attendant cet éventuel allongement d’un trimestre, la Cnav a fait savoir dans une circulaire que les rachats de trimestres (versements pour la retraite – VPLR), les estimations de retraite et les demandes d’évaluation des assurés étaient basées sur la durée d’assurance en vigueur pour les assurés nés en 1953 et 1954, soit 165 trimestres (41 ans +1 trimestre).

En savoir plus
>> Espérance de vie à 60 ans de 22,4 années en 2010