Retraite : ce qui change en 2010

Partagez

La réforme des retraites va être débattue en 2010, les pères de famille pourront profiter des avantages de la maternité... Voici tous ce qui attend les Français en 2010 sur la retraite :

Aide : le minimum vieillesse augmente de 4,7%

Bonne nouvelle pour les bénéficiaires du minimum vieillesse : l'aide va augmenter de 4,7% à partir du 1er avril 2010. Pour une personne seule, l'allocation s'élèvera à 708 euros par mois, contre 677 euros précédemment.
Pour toucher le minimum vieillesse, les ressources annuelles, allocations comprises, d'une personne ne doivent pas dépasser 7 781,27 euros pour un célibataire et 13 629,44 euros pour un ménage au 1er janvier 2009. Le bénéficiaire potentiel doit aussi remplir deux autres conditions : être âgé(e) d'au moins 65 ans, ou 60 ans dans certains cas (ancien combattant, inapte au travail, mère de famille ouvrière etc.) et résider en France de façon régulière (de nationalité française ou non).

Pension : vers une revalorisation des retraites inférieure à 1%

Chaque année, les pensions de retraite sont revalorisées au 1er avril. L'inflation, qui entre en compte dans le calcul, étant faible, les experts s'accordent pour dire que l'augmentation des pensions ne devrait pas excéder 1%.

Pensions de réversion : montant augmenté de 11,1%

Au 1er janvier 2010, le montant des pensions de réversion a été augmenté. Cette majoration prévue a été fixée à 11,1% par deux décrets en date du 23 juin 2009. Pour bénéficier des pensions de réversion, il faut que les avantages personnels de retraite et de réversion du conjoint décédé soient inférieurs à un plafond de 2 400 euros par trimestre à compter du 1er janvier 2010.

Après le décès d'un conjoint, la veuve, le veuf ou un ancien conjoint peuvent sous certaines conditions de revenus, bénéficier d'une pension de réversion permettant le versement d'une partie de la retraite dont bénéficiait - ou aurait pu bénéficier - l'assuré décédé. Environ 600.000 personnes sont concernées.

Cotisations : 162 trimestres pour avoir droit à une retraite à taux plein

Pour bénéficier d'une retraite de base à taux plein en 2010, une personne de 60 ans doit avoir cotisée 162 trimestres, soit 40 ans et demi. Ce plafond sera relevé de un trimestre par an jusqu'en 2012, soit 164 trimestres de cotisation.

Relevé de situation : les personnes de 35, 40, 45 et ans vont recevoir un récapitulatif de leur carrière

Depuis le vote de la loi Fillon en 2003, un droit à l'information individuelle de personnes cotisant pour leur retraite a été mis en place. Ainsi, chaque année, certaines classes d'âge reçoivent par courrier un récapitulatif de leur carrière professionnelle.

Cette année, les personnes nées en 1960, 1965, 1970 et 1975 vont recevoir un résumé de leur carrière professionnelle et une estimation de leur future pension. Ce relevé de situation individuelle comporte l'ensemble des cotisations retraites (de base et complémentaires) ainsi qu'une estimation de la pension perçue, une fois en inactivité.

Activité : la retraite progressive prolongée

Les ministères du Travail et du Budget ont décidé de prolonger pour un an le dispositif de retraite progressive. Ce dernier prendra fin au 31 décembre 2010, alors qu'il devait s'éteindre au 31 décembre 2009.

Mise en place en 2003, la retraite progressive permet à une personne de plus de 60 ans de cumuler une activité à temps partiel avec une partie de sa pension de retraite. Pour cela, il doit avoir cotisé plus de 150 trimestres. La pension de retraite touchée lors de cette période d'activité est égale à :

 - 30 % de la retraite globale pour une activité professionnelle comprise entre 60 et 80 % d'un temps complet dans l'entreprise.

 - 50 % pour une activité inférieure à 60% et au moins égale à 40% d'un temps complet.

 - 70 % pour une durée de travail inférieure à 40 % d'un temps complet.

Maternité : une majoration de durée d'assurance pour les pères

Avant 2010, une mère de famille pouvait bénéficier de 8 trimestres de cotisation retraite par enfant élevé. Ce dispositif se nomme la majoration de durée d'assurance (MDA). Une mère devait donc travailler deux ans de moins par enfant pour toucher une retraite à taux plein. Mais cet avantage, réservé aux femmes, était contraire au principe d'égalité homme/ femme.

Le dispositif a donc été modifié. Pour tout enfant né depuis le 1er janvier 2010, une mère bénéfice d'une MDA au titre de l'accouchement. Les 4 trimestres restant sont à répartir au choix entre le père ou la mère.

Débat : la réforme des retraites, actualité majeure en 2010

Il s'agit de la réforme majeure de l'année 2010. Dès février, le gouvernement veut engager des débats et des réflexions avec les divers acteurs sociaux sur la réforme des retraites. En effet, la précédente loi, dites Loi Fillon, date de 2003 et court jusqu'en 2012. La prochaine s'attachera à définir les modalités des régimes de retraite au-delà. Pour plus d'informations : >> Tout savoir sur la réforme des retraites

 


Offres partenaires
>> Complétez vos revenus pour votre retraite avec l'assurance vie Bourse Direct: 4,70% distribué sur le fonds en euros en 2009 (net de frais, avant prélèvements sociaux). Demandez gratuitement des informations en remplissant le formulaire.

>> Trouvez le contrat retraite Loi Madelin qui vous convient (comparateur)

 

articles les plus lus

1. Suppression du RSI 2017-2018 : pourquoi, quand et quelles conséquences
2. Peut-on faire recalculer sa retraite ?
3. Retraite anticipée 2017 : principe, conditions, démarches
4. « Supprimer le RSI relève du calcul électoraliste »
5. Plafond épargne retraite et impôt : calcul et déduction des cotisations
 

Réseaux Sociaux