Retraites : 21% des salariés partent plus tard que prévu


 

Un peu plus d’un salarié sur cinq part à la retraite plus tard qu’il ne l’avait envisagé. Sur les 552.000 affiliés au régime général partis à la retraite entre juillet 2012 et juin 2013, 21% déclarent avoir liquidé leurs droits à un âge plus avancé qu’escompté, selon une étude menée par les ministères des Finances, des Affaires sociales et de l’Emploi rendue publique le 20 janvier 2015. C’est huit points de plus par rapport aux enquêtes précédentes réalisées en 2012 et en 2010.

Cette tendance résulte du recul progressif de 60 à 62 ans d’ici 2017 de l’âge légal (l’âge minimum de départ à la retraite) instauré par la loi Woerth de 2010. Mais surtout, les Français préfèrent attendre d’atteindre le nombre de trimestres requis pour percevoir une pension à taux plein (sans décote), quitte à partir plus tard. D’ailleurs, l’âge réel moyen de départ à la retraite est passé de 61,4 ans en 2012 à 62 ans en 2014.

13 % des nouveaux retraités 2012-2013 sont partis avec une surcote. « Un quart d’entre eux affirment avoir retardé leur départ à la retraite afin d’améliorer le montant de leur pension », notent les trois auteurs de l’étude.

 

A lire aussi :

Retraite : les actifs vont partir en moyenne à 64 ans en 2040