Retraites : 61% des Français estiment « justifiée » la manifestation du 10 septembre


Les Français soutiennent dans leur grande majorité la journée de mobilisation contre la réforme des retraites. 61% des 1.016 personnes, interrogées dans le cadre du « Baromètre Clai-Metronews-LCI » réalisé par OpinionWay et diffusé le 8 septembre 2013, estiment « justifiée » la manifestation organisée le 10 septembre 2013 à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires. Dans le détail, 27% des sondés jugent l’événement « tout à fait justifié » et 34% « plutôt justifié ». A contrario, 39% déclarent qu’il n’est pas justifié, dont 14% « pas du tout ».

Ce sont les femmes qui sont les plus fervents soutiens (65%) de cette manifestation qui vise à mettre la pression sur le gouvernement avant la présentation du projet de loi sur les retraites le 18 septembre 2013 en Conseil des ministres. Le texte prévoit pourtant la prise en compte intégrale des trimestres de maternité dans le dispositif de carrière longue qui permet aux actifs ayant commencé à travailler jeunes de bénéficier d’une retraite anticipée. De même, le projet de loi propose la validation des trimestres de cotisation sur 150 heures Smic (et non 200 heures Smic) pour les temps partiels et les « bas salaires », qui concernent au premier chef la population féminine. En revanche, l’allongement de la durée de cotisation de 41,5 à 43 ans d’ici 2035 va obliger un grand nombre de femmes, dont les carrières sont moins linéaires que les hommes, à partir à la retraite plus tard pour atteindre une pension à taux plein.

Les jeunes, également pénalisés par cet allongement, sont 63% à estimer « justifié » le mouvement social du 10 septembre 2013. L’octroi de trimestres pour les apprentis et l’aide au rachat d’années d’études supérieures, prévus dans le projet de loi, ne semblent pas contrebalancer le sentiment qu’ils vont devoir travailler plus longtemps que leurs aînés. Le syndicat étudiant Unef, la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et Génération Précaires appellent d’ailleurs les jeunes à manifester mardi. Les syndicats comptent bien exploiter l’inquiétude de la jeunesse alors que salariés, fonctionnaires et retraités semblent avoir du mal à se mobiliser pour un projet de loi qui ne suscite pas une grande opposition. Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, a ainsi fait clairement un appel du pied aux jeunes en déclarant, dans une interview parue le 3 septembre 2013 dans Direct Matin : « Nous faisons tout pour qu’il y ait du monde dans la rue, surtout des jeunes. Ce seront eux qui seront les plus touchés par l’allongement de la durée de cotisation ». Pas sûr pour autant que ces derniers viennent grossir les rangs des cortèges, la plupart des étudiants n’ayant pas encore fait leur rentrée.

 

A lire aussi :

Retraites : les principales mesures du projet de loi