Retraites complémentaires Agirc-Arrco : gel en vue au 1er avril 2014

Partagez

le siège de l'agirc-arrco

EXCLUSIF - Selon les informations de Toutsurlaretraite.com, les conseils d'administration de l'Agirc et de l'Arrco devraient décider d'une revalorisation de 0% des points de retraite complémentaire cette année. Une mauvaise nouvelle pour les pensions des retraités.

 

Quelque 11 millions de retraités pourraient subir, à compter du 1er avril 2014, un gel de leurs pensions complémentaires. Selon nos informations, il y a en effet de grandes chances pour que les partenaires sociaux, gestionnaires des régimes complémentaires Arrco (pour tous les salariés) et Agirc (pour les seuls cadres), décident que la revalorisation annuelle des retraites versées par ces régimes s'élève à... 0% cette année.


Tous les 1er avril, les retraites complémentaires font l'objet d'une augmentation par rapport à l'inflation après décision des conseils d'administration de l'Agirc et de l'Arrco. Les administrateurs de l'Arrco et de l'Agirc doivent se réunir respectivement les 11 et 13 mars prochains pour justement fixer la valeur d'achat (cotisations) et de service (prestations) du point de chacun des régimes à partir du 1er avril 2014.

 

Conséquence de l'accord du 13 mars 2013

En temps normal, les conseils d'administration se bornent à suivre les propositions formulées par les commissions techniques de l'Agirc et de l'Arrco. D'après plusieurs sources syndicales, ces dernières n'ont pas souhaité cette année se prononcer et ont préféré transmettre plusieurs scénarios aux deux conseils. C'est que, dans tous les cas, les conclusions sont explosives !


Pour fixer la valeur du point, les commissions techniques se basent sur les prévisions d'inflation de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS). La LFSS pour 2014 prévoit une hausse des prix de 1,3% cette année. Mais c'est sans compter sur la désindexation instaurée par l'accord du 13 mars 2013. Pour réduire les déficits de l'Agirc et de l'Arrco, les partenaires sociaux ont effet décidé d'une revalorisation inférieure de 1 point à l'inflation en 2014 et en 2015. Le taux du 1er avril 2014 ne devrait donc pas s'élever à 1,3% mais à 0,3% (1,3 – 1).

 

Perte de pouvoir d'achat

A cela s'ajoute le « rattrapage » de la revalorisation de l'année précédente. L'indexation étant basée sur une hypothèse de hausse des prix, un rattrapage est appliqué tous les ans. Problème : la revalorisation effectuée le 1er avril 2013 s'est élevée à 1,75% alors que le taux effectif de l'inflation s'est limité à 0,74%. Soit un rattrapage négatif de – 1,01 point (0,74 – 1,75). En théorie, on se retrouverait alors avec une revalorisation annuelle pour 2014 de – 0,71% (0,3 – 1,01). C'est-à-dire une baisse des pensions complémentaires !


Heureusement, l'accord du 13 mars prévoit que la sous-indexation opérée en 2014 et 2015 ne peut être négative. D'où l'hypothèse hautement probable d'un coefficient de revalorisation annuel de 1 au 1er avril 2014. En clair : un gel des retraites complémentaires cette année. Une décision lourde de conséquence pour les retraités sachant que les rentes versées par les régimes complémentaires représente jusqu'à 50% de la pension totale des cadres.


Or, compte tenu de la période de désinflation qui s'annonce, le même scénario pourrait également se répéter en 2015. Pire : il pourrait y avoir également une sous-indexation en 2016, voire en 2017 si les conseils d'administration des 11 et 13 mars prochains décident de ne pas solder le rattrapage négatif de 2014 (et éventuellement de 2015) mais de le reporter les années suivantes. Dans tous les cas, « il va y avoir une perte de pouvoir d'achat pour les retraités actuels mais aussi pour les futurs retraités car le gel des pensions ne sera jamais rattrapé », souligne un responsable syndical.

 

A lire aussi :

Retraites de base : la revalorisation annuelle repoussée de six mois

 
L'ASSURANCE VIE plus rentable que le LIVRET A !
Trouvez l'assurance vie adaptée à vos besoins - devis gratuit

 

Réseaux Sociaux