Retraites complémentaires : l’Agirc et l’Arrco dans le rouge


 

Comme annoncé par Toutsurlaretraite.com, les partenaires sociaux, gestionnaires des régimes complémentaires Arrco (pour tous les salariés) et Agirc (pour les seuls cadres), se sont réunis le 27 juin 2014 au siège parisien du Medef pour faire le point sur les trajectoires financières des deux régimes.

Or, en dépit de la hausse des cotisations et du gel des pensions instaurés par l’accord du 13 mars 213, ils ne sont guère flatteurs. Les résultats techniques (hors produits financiers, transferts et compensations) affichent un déficit de 3,3 milliards d’euros pour l’Agirc et de 3,8 milliards d’euros pour l’Arrco. « A ce rythme, les réserves de l’Agirc seront épuisées en 2018 et celles de l’Arrco en 2027 », souligne un participant à la réunion.

Les deux régimes n’étant pas autorisés à emprunter, syndicats et patronat ont convenu de démarrer à la rentrée un cycle de négociations en vue de la signature d’un nouvel accord début 2015. L’une des solutions d’économie envisagées pourrait passer par la fusion maintes fois évoquée et jusqu’ici toujours repoussée d’une fusion des régimes.

 

A lire aussi :

L’Agirc va aider 300 cadres au chômage en grande difficulté en 2014