Retraites complémentaires : un accord« inacceptable » pour la CGT


Alors que le Medef a proposé aux organisations syndicales de valoriser les pensions de retraite complémentaire un point en dessous de l'inflation, le représentant de la CGT Eric Aubin précise qu'une telle « désindexation » n'est pas admissible.

retraites, pensions, complementaires, hausse, cotisations

Malgré les concessions du Medef dans le cadre des discussions relatives au futur des régimes de retraite complémentaire, la CGT ne compte pas signer le texte en l’état. Alors que le patronat a accédé à une des requêtes des syndicats, acceptant une augmentation des taux de cotisations contractuels qui génèrent des droits pour les cotisants, le représentant de la CGT Eric Aubin estime que l’accord n’est toujours pas envisageable. Pomme de discorde avec le patronat, la trop faible augmentation de ces cotisations, financées à 40% par les salariés et 60% par les employeurs. « Nous considérons que la hausse des cotisations n’est pas suffisante pour atteindre l’équilibre (des régimes de retraite complémentaire, ndlr) », estime Eric Aubin. Pour ce dernier, même s’ «il y a eu un effort fait de la part du Medef », ce relèvement trop faible ne résoudrait pas le problème des déficits des régimes Agirc et Arrco et aboutirait à terme à une baisse des pensions des retraités.
Autre point de friction entre la CGT et le Medef, la « désindexation » de la valeur des points Agirc et Arrco, c’est-à-dire une revalorisation au 1er avril 2013 un point sous l’inflation (0,92%). La proposition entre les mains des partenaires sociaux entend également faire perdurer cette disposition en 2014 et 2015. « Nous n’entendons pas mettre le petit doigt dans l’engrenage pour y mettre le bras plus tard », a poursuivi le représentant syndical au siège du Medef. Pour Eric Aubin, la position de la CGT est claire : « Nous n’accepterons jamais la désindexation. » Ce signifie également que l’organisation syndicale pourrait tout simplement ne pas signer l’accord sur les régimes de retraite complémentaire…