Retraites, dépendance : Marisol Touraine devient ministre des Affaires sociales


Présidente du conseil général d'Indre-et-Loire et députée socialiste, Marisol Touraine rejoint le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, en prenant la tête du ministère des Affaires sociales. Elle était déjà responsable du pôle social, notamment des questions de retraite, pendant la campagne présidentielle de François Hollande.

retraite, marisol, touraine, ministre, affaires, sociales, gouvernement

Fille du sociologue Alain Touraine, mariée à un diplomate et mère de trois enfants, Marisol Touraine, 53 ans, aura donc en mains le dossier des retraites et celui de la réforme de la dépendance au sein du gouvernement formé par le nouveau Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Elle prend en effet la tête du ministère des Affaires sociales en charge de ces questions entre autres.

Elle est loin d’être une novice dans les affaires sociales et affiche un CV politique fourni. Normalienne, agrégée de sciences économiques, conseillère d’Etat, elle a été élue députée dans la 3e circonscription d’Indre-et-Loire en 2007, après un premier mandat de député de 1997 à 2002. Marisol Touraine est également conseillère générale d’Indre-et-Loire, élue dans le canton de Montbazon depuis 1998 et présidente du conseil général de ce département depuis 2011.

Au sein du parti socialiste (PS), Marisol Touraine occupe la fonction de secrétaire nationale à la solidarité et la protection sociale.

En 2012, elle fait partie de l’équipe de campagne présidentielle de François Hollande et dirige le pôle « Social, santé, handicap, personnes âgées ». Elle a ainsi contribué à la proposition sur le retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler à 18 et 19 ans et ont cotisé 41 annuités. En 2010, elle fut également en charge de la rédaction du projet socialiste lors des débats sur la réforme des retraites, portée par le gouvernement de François Fillon.