Retraites : des améliorations de service en vue pour le quart des libéraux


La caisse de retraite des architectes, des géomètres, mais aussi des formateurs, des consultants ou encore des coaches annonce dans un communique mis en ligne le 2 novembre 2015 un plan d'action pour améliorer sa qualité de service, très souvent décriée.    

La Cipav est la caisse de retraite de plus de 25% des professions libérales

La Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav) met en place un programme d’amélioration de ses services. Alors que cette caisse de retraite à laquelle sont affiliés plus de 25% des professions libérales est régulièrement épinglée (notamment par la Cour des comptes) pour ses dysfonctionnements, elle vient d’annoncer le lancement d’un projet informatique visant à automatiser la liquidation des pensions de retraite.

« Face à l’accroissement annoncé des demandes de liquidations dans les prochaines années, ce projet doit permettre à la caisse d’atteindre l’objectif d’un traitement dans les trois mois suivant le dépôt d’un dossier complet par un adhérent », explique la Cipav dans un communiqué diffusé sur son site internet le 2 novembre 2015. Selon un récent article du Parisien, certains affiliés peuvent actuellement attendre jusqu’à 4 ans pour percevoir leur première pension.

Une plus grande présence dans les grandes villes

Par ailleurs, des réunions d’information vont être organisées en région et des points d’accueil vont être installés dans les grandes métropoles afin de recevoir individuellement et sur rendez-vous les adhérents. Déjà présente à Marseille, Lyon et Lille, la Cipav va ainsi s’implanter à Nantes, Strasbourg, Bordeaux et Toulouse.

D’ici la fin de l’année, les 560.000 micro-entrepreneurs ayant un compte ouvert à la Cipav pourront consulter leur relevé de carrière via le site internet de la caisse. « Ce document leur permettra de prendre connaissance des droits acquis en retraite entre 2009 et 2014 », souligne le communiqué. Une manière de contrecarrer la rumeur selon laquelle la Cipav n’enregistre pas les droits acquis par les autoentrepreneurs.

Enfin, à compter du 1er décembre prochain, la plateforme téléphonique va être partiellement externalisée. Des gestionnaires retraite de la Mutualité sociale agricole (MSA), le régime des salariés et exploitants agricoles, vont prendre en charge les appels « entrants ». « Ainsi, les adhérents pourront aisément joindre la Cipav, y compris lors des périodes de pics d’appel. » Les conseillers de la Cipav vont, de cette manière, pouvoir se concentrer sur les appels « sortants ». Les adhérents qui ont déposé depuis longtemps une demande de retraite auprès de la caisse seront contactés en priorité.