Retraites : François Hollande ne réformera pas seul

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le président de la République a confirmé que le gouvernement prendra ses « responsabilités » pour réformer le système des retraites. Mais le Chef de l’Etat compte également sur la commission d’experts, le patronat et les syndicats.

hollande, retraites, dijon, reforme, 2013

La réforme des retraites ne sera pas seulement celle du gouvernement Ayrault. Lors de son déplacement à Dijon, François Hollande a confirmé mardi 12 mars que l’exécutif prendra « dans l’année » 2013 des décisions « pour régler les urgences financières mais aussi pour assurer une réforme structurelle de nos régimes de répartition » de retraite.

Appui sur la commission d’experts

Mais « chacun devra prendre ses responsabilités », a estimé le chef de l’Etat. Le président de la République entend ainsi mettre à contribution patronat et syndicats qui sont en pleine négociations sur l’avenir des régimes complémentaires Agirc et Arrco, dont les réserves financières s’épuisent. Les partenaires sociaux « seront associés à ce processus » de réforme des régimes de base (Cnav pour les salariés et cadres du privé), a annoncé le locataire de l’Elysée.

Le gouvernement s’appuiera aussi sur une commission d’experts qui doit rendre ses propositions d’ici le mois de mai, alors que certains élus de l’opposition réclament une réforme des retraites immédiate face à l’urgence de la situation. « L’Etat […] a confié à une commission le soin de fixer les pistes que nous devrons emprunter », a déclaré François Hollande.

Bouquet de mesures ?

Quelles mesures le gouvernement prendra-t-il ? Trop tôt pour l’affirmer, mais une chose est sûre, des « efforts » seront à consentir par tous les Français et toutes les hypothèses seront étudiées, d’une moindre revalorisation des pensions à un allongement de la durée de cotisation, comme l’a annoncé Marisol Touraine, qui imagine plutôt un bouquet de mesures sur les retraites. « Il y des choix courageux à engager et je le ferai », a averti le président de la République, qui a évoqué dans son discours une prise en compte « de la pénibilité » et une réduction des inégalités.

Le déficit prévisionnel des régimes de retraite devrait atteindre plus de 20 milliards d’euros en 2020, selon les dernières projections financières publiées par le Conseil d’orientation des retraites (Cor) en décembre 2012.

Discours de François Hollande, propos sur les retraites à 13’55

ARTICLES CONNEXES
Menu