Retraites : l’âge du taux plein à 67 ans avancé en 2022 par le gouvernement au lieu de 2023


A peine après avoir annoncé l'avancement d'un an de l'âge légal de départ à la retraite lors de la présentation du plan de rigueur lundi 7 novembre, le gouvernement projette également d'accélérer la phase transitoire de l'âge d'annulation de la décote. La mesure est inscrite dans le PLFSS rectificatif pour 2012, qui sera présenté en Conseil des ministres le 23 novembre.

retraite, reforme, acceleration, mesure, âge, legal, taux, plein, xavier, bertrand

Le premier ministre François Fillon avait clairement annoncé lors de la conférence de presse du lundi 7 novembre la modification du calendrier du report de l’âge légal de départ en retraite. En revanche, rien n’avait été précisé sur l’âge du taux plein. Le dossier de presse distribué à l’occasion du plan de rigueur n’évoquait pas non plus de bouleversement du calendrier de l’âge d’annulation de la décote. « Cette mesure ne revient pas sur les paramètres arrêtés dans la réforme des retraites de 2010 ; elle ne fait que raccourcir la phase transitoire de montée en charge. L’âge légal de départ à 62 ans et l’âge du taux plein à 67 ans, après phase transitoire, demeurent inchangés », indiquait le document.

C’est donc une nouvelle annonce surprise que vient de faire le gouvernement. Avec la réforme des retraites de 2010, l’âge du taux plein augmente progressivement, passant de 65 ans à 67 ans en 2023. Le projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2012 qui sera présenté en Conseil des ministres le 23 novembre 2011 prévoit une accélération des deux bornes d’âge. « Les cibles de 62 ans, pour l’âge légal de départ, et 67 ans, pour l’âge du taux plein, seront respectivement atteintes en 2017, au lieu de 2018, et en 2022, au lieu de 2023 », explique le gouvernement dans un communiqué.

Ces deux mesures devraient permettre « de réduire l’endettement de 4,4 milliards d’euros d’ici 2016 et de 7,1 milliards d’euros d’ici 2017 », d’après les prévisions du gouvernement, qui souligne également qu’elles concerneront « l’ensemble des affiliés du régime général et des régimes alignés ainsi que l’ensemble des fonctionnaires ».

Initialement l’âge du taux plein à 67 ans s’appliquait à la génération 1956 et aux suivantes. Avec cette nouvelle modification, la génération 1955 sera elle aussi aussi concernée.