Retraites : la CFDT Retraités contre les mesures fiscales


La branche retraités de la CFDT n’apprécie guère le « coup de rabot » sur les niches fiscales et sociales dont bénéficient les retraités, proposé dans le rapport de la conseillère d’Etat Yannick Moreau remis le 14 juin 2013 à Jean-Marc Ayrault. « Les mesures fiscales proposées par le rapport sont dépourvues de cohérence. Une réforme fiscale globale est nécessaire », estime la CFDT Retraité dans un communiqué diffusé le 21 juin 2013.
Yannick Moreau préconise une série de mesures fiscales afin de dégager des ressources nouvelles destinées à résorber en partie les 20 milliards de besoin de financement du système des retraites attendus en 2020. L’ex-présidente du Conseil d’orientation des retraites (COR) milite notamment pour un alignement du taux plein de CSG de 6,6% des retraités sur le taux de 7,5% des actifs. Le syndicat n’est pas contre, mais à condition que la mesure finance la dépendance, pas les retraites. « La CFDT Retraités a déjà proposé que [l’alignement de la CSG, NDLR] soit affecté au financement de la prise en charge de la perte d’autonomie, dans la perspective d’une réforme qui reste à venir », rappelle le communiqué.
En revanche, l’organisation syndicale n’est pas opposée à une forfaitisation de la majoration de 10% de pension octroyée aux parents de trois enfants ou plus. Son montant n’est pas plafonné aujourd’hui, ce qui profite aux « grosses retraites » le plus souvent perçues par des hommes alors que ces derniers participent généralement moins à l’éducation des enfants. La CFDT Retraités souhaite une extension du principe de la forfaitisation aux autres avantages dits « familiaux », comme la majoration de durée d’assurance (au titre de la maternité et de l’éducation) et de l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). « Une réforme des droits familiaux est nécessaire. Ils doivent bénéficier davantage aux mères de famille et aux retraités modestes », estime la CFDT Retraités.

 

A lire aussi :

Réforme des retraites : les syndicats de retraités vent debout contre le rapport Moreau