Retraites : la fondation Ifrap propose un régime universel pour le public et le privé


Fondée en 1985, la fondation Ifrap (fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) a publié ses propositions pour 2012 dans la perspective de l'élection présidentielle. A propos des retraites, elle défend un système universel réunissant public et privé.

Les règles de cotisations d’assurance retraite doivent être les mêmes pour les travailleurs du public et du privé, estime la fondation Ifrap, Think-tank regroupant une quinzaine de chercheurs.

Parmi ses propositions pour 2012, figure donc celle d’un système de retraite universel. « Le système des retraites français a besoin d’une réforme systémique vers un régime universel de retraites, le même pour tous, à l’image du système suédois », précise l’Ifrap.

La fondation prône avant toute chose le regroupement de toutes les retraites complémentaires Arrco (salariés du privé), Agirc (cadres) et Ircantec (agents non titulaires de l’Etat et des collectivités territoriales) puis une fusion « à terme » avec la caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

« Rien que pour les frais de gestion, nous estimons qu’une telle mesure représenterait 1 milliard d’euros d’économies. Une organisation plus simple est non seulement moins coûteuse à gérer mais encore plus compréhensible pour les intéressés, actifs et retraités », souligne la fondation.

Dans cette perspective, il faudrait également aligner les régimes spéciaux, dont celui des fonctionnaires, sur le régime général des salariés du secteur privé. Prenant le cas de l’éducation nationale, l’Ifrap suggère d’ « aligner les retraites des enseignants titulaires du public sur celles des enseignants privés, et non l’inverse », ce qui pourrait représenter 8,5 milliards d’euros d’économies.

Cette unification des systèmes se ferait dans le cadre d’un régime universel par points, « en introduisant comme en Suède une part additionnelle obligatoire par capitalisation », indique la fondation, en ajoutant que ce système existe déjà pour de nombreux Français mais en « ordre dispersé ».

Votée par les parlementaires fin 2010, la réflexion sur une réforme systémique du système des retraites doit être menée en 2013.