Retraites : le rachat de trimestres facilité pour les années d’études


La réforme des retraites présentée par Jean-Marc Ayrault prévoit de favoriser le rachat des périodes d'étude après bac pour les jeunes travailleurs. Selon la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, ces actifs bénéficieront d'une « aide de 1.000 euros par trimestre ».

retraite, rachats, trimestres, versements, aides, reforme

 

Les jeunes actifs ne seront pas seulement des « victimes » de la réforme des retraites. Alors que le projet annoncé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault vise à augmenter à 43 ans la durée de cotisation d’ici à 2035, touchant ainsi les générations nées après 1958, une des mesures présentées bénéficiera particulièrement aux jeunes travailleurs. « Un tarif préférentiel de rachat de trimestres d’études sera ouvert aux jeunes entrant dans la vie active », précise Matignon.

Actuellement, il est possible de racheter jusqu’à 12 trimestres d’assurance au titre des années d’études supérieures. Un dispositif appelé versements pour la retraite, ou VPLR. Or, le tarif de rachat de ces périodes universitaires, fonction de l’âge de l’étudiant et du niveau de ses revenus, « est cependant relativement élevé pour des jeunes entrant dans la vie active, ce qui le rend très peu utilisé ».

« Aide » de 1.000 euros par trimestre racheté

Pour faciliter le rachat de trimestres d’assurance, la réforme des retraites prévoit ainsi de mettre en place un dispositif spécifique pour les jeunes travailleurs rachetant leurs trimestres dans les cinq ou dix ans suivant la fin de leurs études. Ce dispositif, partiellement dévoilé, devrait représenter un avantage substantiel pour ses bénéficiaires selon la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Interrogée sur France Inter jeudi 29 août, la numéro six du gouvernement a déclaré que le gouvernement allait « apporter une aide de 1.000 euros par trimestre qui serait racheté dans la limite d’un certain nombre de trimestres ». Cette durée d’assurance sera vraisemblablement portée à 1 an, soit 4 trimestres. « Le gouvernement mettra en place une aide forfaitaire dans la limite de quatre trimestres », avait en effet annoncé Jean-Marc Ayrault, mardi 27 août. L’économie pour les jeunes actifs atteindrait alors jusqu’à 4.000 euros. Selon les revenus et l’âge de l’ex-étudiant, le reste à charge serait de quelques dizaines à plusieurs centaines d’euros.

Les travailleurs ayant suivi des années d’études ne seront pas les seuls bénéficiaires de la réforme des retraites. Pour les apprentis, « désormais, c’est l’ensemble des trimestres passés en apprentissage qui pourront compter pour la retraite, ça n’est pas le cas aujourd’hui », a expliqué Marisol Touraine.

 

Sur la réforme des retraites
Les trimestres validés plus facilement pour les temps partiels
Les générations 1951 à 1957 épargnées par l’allongement de la durée de cotisation mais…