Retraites : le régime général a économisé plus de 250 M€ grâce à la réforme en 2011


La réforme des retraites de novembre 2010, dont le volet mesures d'âges est entré en application le 1er juillet 2011 pour les personnes nées après le 30 juin 1951 commence à produire ses effets sur les finances du régime de base de la Sécurité sociale.

En euros constants, les dépenses en prestations du régime général en 2011 au titre des droits propres (pensions de retraite hors pensions de réversion, majorations et minimum vieillesse) ont progressé de 3,1% en 2011 loin des taux de croissance observés il y a quelques années (+4,7% en 2008).

« L’année 2011 a été marquée par un tassement des dépenses de droits propres à partir du deuxième semestre, dû au recul de l’âge en application de la réforme 2010. En effet, la plupart des assurés de la génération 1951, nés à compter du 1er juillet, ont dû différer de 4 mois leur départ en retraite. Il en résulte pour le régime général une économie évaluée à 258 millions d’euros en 2011 », analysent les services statistiques de la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse) dans une étude publiée début mars 2012.

Surtout, l’ensemble des prestations versées au mois le mois par les caisses de retraite du régime général, en hausse régulière depuis janvier 2009 (avec tous les ans un saut en avril dû à la revalorisation annuelle des pensions) sont d’une remarquable stabilité depuis le mois de juillet 2011 à 8,23 milliards d’euros (sauf en novembre à 8,22 milliards). Les dépenses mensuelles se montaient à 7,93 milliards d’euros en janvier 2011, à 7,62 milliards en janvier 2010 et à 7,3 milliards en janvier 2009.