Retraites : les bénéficiaires du minimum vieillesse autorisés à travailler


 

Les bénéficiaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), qui remplace le minimum vieillesse depuis 2006, vont avoir le droit d’exercer une activité à compter de l’année prochaine. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015 va autoriser le cumul entre l’Aspa et les revenus d’activité dans la limite de 0,3 Smic (pour une personne seule). « Un retraité modeste pourra ainsi cumuler, s’il le souhaite, son minimum vieillesse avec un petit complément de revenu, pour atteindre des ressources au niveau du Smic », illustre le dossier de presse du PLFSS 2015 diffusé le 29 septembre 2014.

Par ailleurs, comme annoncé par le Premier ministre Manuel Valls, l’Aspa va être portée, au 1er octobre prochain, de 792 euros à 800 euros pour une personne seule et de 1.230 euros à 1.242 euros pour un couple. Les allocataires auront également accès à la prime forfaitaire exceptionnelle de 40 euros versée début 2015 aux retraités percevant moins de 1.200 euros de pensions globales (tous régimes confondus). « Les retraités les plus modestes, bénéficiaires de l’Aspa, pourront ouvrir droit aux trois mesures de façon cumulative », souligne le dossier de presse.

 

A lire également :

Cumul minimum vieillesse et emploi bientôt autorisé