Retraites : pas de revalorisation des pensions Ircantec en 2014


Selon les informations de Toutsurlaretraite.com, les agents non titulaires de la fonction publique sont soumis cette année à une indexation nulle de leurs retraites complémentaires. Cette absence d'augmentation s'ajoute au gel de leurs pensions de base.    

un type en train de signer

Les agents publics contractuels ne sont pas mieux lotis que les fonctionnaires titularisés ou les salariés du privé. Comme eux, ils ne vont pas voir leur retraite augmenter cette année. La direction retraite et solidarité de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), gestionnaire notamment de l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (Ircantec) a confirmé à Toutsurlaretraite.com que les pensions de ce régime complémentaire ne seront pas revalorisées en 2014.

Ce n’est pas vraiment une surprise : l’arrêté du 23 septembre 2008 prévoit l’alignement des paramètres (date et coefficient) d’indexation de l’Ircantec sur ceux du régime général de la Sécurité sociale. Or, dans le cadre des 50 milliards d’euros d’économies destinées à résorber une partie du déficit public, le gouvernement a instauré le report du 1er octobre 2014 au 1er octobre 2015 de la revalorisation par rapport à l’inflation des pensions servies par les régimes de base, dont celles du régime général. Pour contenter les députés socialistes « frondeurs », une revalorisation partielle des retraites de base a toutefois été décidée pour les Français percevant moins de 1.200 euros par mois de pensions globales (tous régimes confondus).

Augmentation de 0%

Las, compte tenu de la faiblesse de l’inflation, le taux d’indexation a été fixé à… 0%. Le calcul s’applique également aux retraites complémentaires de l’Ircantec. Au 1er octobre, les affiliés du régime ont donc connu une revalorisation nulle de leur pension. Cette absence d’augmentation s’ajoute à celle du régime général qui constitue leur régime de base. En d’autres termes : ni leur retraite de base, ni leur retraite complémentaire ne va progresser cette année.

Outre les agents non titulaires de la fonction publique, sont affiliés à l’Ircantec les fonctionnaires territoriaux à temps partiel, les agents publics titulaires sans droit de pension, les praticiens hospitaliers, certains contrats aidés recrutés par une personne morale de droit public (administrations, collectivités, établissements publics…), les greffiers ou employés de greffe, les élus locaux (maires, conseillers municipaux, conseillers généraux, conseillers régionaux…) et les membres du gouvernement (ministres, secrétaires d’Etat). Selon le rapport d’activité 2013 de l’Ircantec, le régime compte 2,79 millions de cotisants et 1,92 million de retraités.

 

A lire également :

Pas de plafonnement de la retraite pour les élus locaux