Retraites : plusieurs nouveautés pour les artisans et commerçants


Les affiliés au Régime social des indépendants peuvent connaître leur nombre de trimestres et de points de retraite suite à leur déclaration de revenus professionnels depuis 2016. Dès le mois de mai, ils auront la possibilité de régler leurs cotisations sociales en ligne.  

Le RSI simplifie la vie de ses affiliés

Toujours très décrié pour sa piètre qualité de service, le Régime social des indépendants (RSI) se modernise à marche forcée. L’année 2016 devrait être charnière pour ses affiliés.

Deux nouveautés vont particulièrement améliorer la vie des 2,8 millions de cotisants au RSI : la simulation immédiate des nouveaux droits de retraite acquis à la suite de la déclaration des revenus professionnels et le paiement en ligne des cotisations sociales (dont les cotisations vieillesse). Le président du régime Gérard Quevillon a détaillé ces innovations lors d’une conférence de presse vendredi 8 avril 2016.

Droits de retraite connus à l’avance

La première mesure est déjà effective depuis le 30 mars dernier. Lorsqu’ils déclarent leurs revenus professionnels de l’année passée sur net-entreprises.fr entre fin mars et début juin, les travailleurs indépendants peuvent désormais connaître le montant de leurs cotisations au RSI à payer. Mieux, ils vont avoir accès à leur nombre de trimestres et de points à la retraite de base et complémentaire acquis auprès du régime. Et ce, une fois qu’ils auront réglé leurs cotisations.

Télépaiement très souple

Si la refonte des cotisations sociales des indépendants en vigueur depuis le 1er janvier 2016 permet aux artisans et aux commerçants de valider au minimum 3 trimestres de retraite (au lieu de 2 auparavant), Gérard Quevillon veut aller plus loin. Il souhaite que la cotisation vieillesse minimale, fixée à 784 euros par an en 2016 et appliquée aux cotisants dont le revenu professionnel est déficitaire ou inférieur à 11,5% du plafond annuel de la Sécurité sociale (4.441 euros en 2016), leur permette d’acquérir 4 trimestres, soit une annuité complète de retraite. Le président du RSI a déclaré œuvrer pour que cette mesure soit instaurée d’ici la fin de son mandat fixée à 2018.

Deuxième nouveauté qui sera effective début mai : le paiement en ligne des cotisations. Les affiliés au RSI auront la possibilité de régler leurs cotisations à partir de leur compte individuel d’assuré sur le site rsi.fr. Une faculté qui profitera à ceux qui n’ont pas opté pour le prélèvement automatique (50% des cotisants). Il leur suffira d’indiquer leurs coordonnées bancaires et de valider le montant des cotisations demandées. Mieux : ils pourront même payer en utilisant différents comptes en banque.

Du mieux dans la qualité de service
A la suite des 20 mesures de simplification présentées le 25 juin 2015 par le Premier ministre Manuel Valls en vue de résorber les dysfonctionnements du RSI, le régime s’est engagé dans des actions d’amélioration de ses services. Ses efforts semblent porter leurs fruits au regard des chiffres rendus publics le 8 avril 2016. Le taux de décroché (pourcentage d’appelants ayant pu avoir un conseiller au téléphone) a progressé de 4 points en 2015 pour atteindre 80%.

Pour en savoir plus sur le RSI
Pourquoi le RSI a versé une retraite de 1,07 euro par mois