Retraites : vers la création d’un compte pénibilité pour les handicapés ?


La grande innovation de la réforme des retraites 2013 réside dans la création d’un compte personnel de prévention à la pénibilité, destiné aux salariés exposés aux risques professionnels. Un compte similaire cette fois-ci réservé aux personnes handicapées pourrait voir le jour.

Lors de l’examen du projet de loi sur les retraites en commission des Affaires sociales, un amendement a été adopté prévoyant la remise « dans un délai d’un an à compter de la publication de la présente loi (sur les retraites, NDLR) » d’un rapport du gouvernement au Parlement sur la « mise en place d’un compte handicap/travail ».

Sur le modèle du compte pénibilité, le compte handicap/travail permettra aux travailleurs handicapés de bénéficier d’une formation de reconversion professionnelle, d’une retraite anticipée (un temps partiel payé comme un temps plein) ou d’une retraite anticipée. Ce compte s’adressera avant tout aux personnes devenues handicapées et non handicapées de naissance. « S’il existe des modalités particulières concernant la retraite des personnes handicapées, il existe un risque non encore pris en compte pour les personnes, qui au cours de leur vie professionnelle, subissent une situation de handicap », est-il souligné dans l’exposé des motifs de l’amendement.

Par ailleurs, le projet de loi sur les retraites prévoit que les personnes justifiant d’une incapacité d’au moins 50% pourront bénéficier d’une retraite à taux plein (sans décote) dès 62 ans et non à partir de 65 ans comme aujourd’hui.

 

A lire aussi :

Réforme des retraites 2013 : le projet de loi amendé à la marge