Revalorisation 2015 des retraites : hausse de 0,1% officialisée


C'est désormais officiel. Les retraites de base des salariés du privé et de la fonction publique seront augmentées pour la première fois depuis deux ans et demi. Mais de 0,1% seulement, selon une discrète circulaire signée par le directeur de la Sécurité sociale.  

Revalorisation 2015 des retraites : +0,1%

Pas de coup de pouce au pouvoir d’achat des retraités. La fin du gel des pensions de retraite, qui n’ont pas été augmentées depuis le 1er avril 2013, risque fort de ne pas les satisfaire. Sans tambour ni trompettes, les ministères des Finances et des Affaires sociales ont officiellement annoncé une revalorisation des pensions au 1er octobre 2015 de 0,1%. Une annonce faite non par les ministres Michel Sapin ou Marisol Touraine devant les médias ou l’Assemblée nationale, mais en toute discrétion.

Formule de calcul

C’est en effet par une très confidentielle circulaire signée par le directeur de la Sécurité sociale Thomas Fatome et adressée aux directeurs de toutes les caisses de retraite concernées que la hausse des pensions a été officialisée. Précisément, le texte fixe un coefficient de revalorisation de 1,001 au 1er octobre 2015.

Cette faible revalorisation n’est pas une surprise, puisque qu’elle avait été retenue par la commission des comptes de la Sécurité sociale pour établir ses prévisions de dépenses pour 2015 et 2016. Ce chiffre résulte d’une formule de calcul tenant compte de la hausse des prix à la consommation passée et prévisionnelle, appelée à être modifiée à partir de 2016.

Toutes les retraites de base concernées

Qui est concerné par cette augmentation a minima ? Toutes les pensions de retraite de base versées par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) aux travailleurs salariés, par la MSA aux agriculteurs, par le RSI aux indépendants, par le Service des retraites de l’Etat (SRE) aux fonctionnaires d’Etat et militaires, par la CNRACL aux pensionnés relevant des fonctions publiques territoriale et hospitalière, par les caisses de retraite des professions libérales et celles en charge des régimes spéciaux de retraite comme ceux de la SNCF ou la RATP. En revanche, les retraites complémentaires (l’Arrco et l’Agirc pour les salariés du privé) ne sont pas visées par cette décision.

La revalorisation sera effective pour la plupart des retraités lors du versement de l’échéance d’octobre payée au début du mois de novembre.

Valeur du point Ircantec portée à 0,47507 euro au 1er octobre 2015

L’Ircantec, qui s’adresse aux agents contractuels de droit public (contrats aidés notamment), aux élus, aux ministres et secrétaires d’Etat, constitue le seul régime complémentaire dont les modalités de revalorisation sont alignées sur celles des retraites de base. Ainsi, son indexation annuelle a lieu, depuis 2014, le 1er octobre et non plus le 1er avril à l’image des pensions de base. En outre, le taux de revalorisation de l’Ircantec est identique à celui des régimes de base à la différence qu’il s’agit d’un régime en points.

Le 1er octobre 2015, la valeur du point Ircantec a été portée à 0,47507 euro, contre un montant de 0,47460 euro en vigueur depuis le 1er avril 2013. Pour obtenir le montant de la pension, il faut multiplier le nombre de points par la valeur du point.