Sapin rejette le rétablissement de l’allocation équivalent retraite


Le ministre du Travail Michel Sapin a précisé que le gouvernement était opposé au rétablissement de l'allocation équivalent retraite. Les discussions sur un éventuel retour de cette aide aux chômeurs seniors ne devraient pas avoir lieu avant 2013.

retraite, aer, sapin

Supprimée en 2011, l’allocation équivalent retraite (AER), pourrait bien ne pas être ressuscitée par le gouvernement Ayrault. Le ministre du Travail, Michel Sapin, a déclaré devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale que le gouvernement « ne souhaite pas qu’on en revienne à un dispositif qui serait le rétablissement des dispositifs existants même si ce serait mérité par rapport aux personnes concernées » en évoquant l’AER.

Soulignant qu’il s’agit d’une « question extrêmement douloureuse et délicate », Michel Sapin estime cependant que « mettre 800 millions, 900 millions, un milliard d’euros dans des dispositifs de cette nature, qui sont comme on dit dans le jargon, passifs, par rapport à des dispositifs d’encouragement à l’emploi, actifs, , il y a quelque chose d’un peu rageant du point de vue de l’action gouvernementale et de la mobilisation des fonds publics ». « A ce stade, le gouvernement souhaite que ce sujet puisse être abordé précisément dans le cadre des discussions sur le financement pérenne des régimes de retraite », soit en 2013.

« Une annonce moralement inacceptable »

Les déclarations du ministre de Travail devraient susciter la colère des syndicats, massivement favorables au rétablissement de l’AER. Au sein même de la majorité parlementaire, les propos de Michel Sapin font réagir puisque le sénateur PS du Doubs Martial Bourquin a jugé que « pour les milliers d’anciens bénéficiaires de l’AER et leurs familles, pour les élus qui les soutiennent, cette annonce est moralement inacceptable ». « Cette décision est économiquement difficile à suivre puisque le chômage des seniors ne se décrète pas [et] politiquement difficile puisque la création de l’AER est bien une initiative de gauche, prise en 2001, et que les sénateurs socialistes combattent depuis 4 ans cette suppression. »

L’allocation équivalent retraite, a été supprimée en janvier 2011 pour être remplacée en partie par l’Allocation transitoire de solidarité (ATS). Elle permettait aux seniors au chômage qui n’ont pas encore atteint l’âge de la retraite de toucher un revenu de complément.