Taux plein : la FNATH vote contre un projet de décret sur l’âge d’attribution d’une pension


La Fédération des accidentés de la vie juge discriminatoire ce projet de décret visant à déterminer l'âge auquel la décote de pension s'annule.

La mise en place de la réforme des retraites se poursuit. Et non sans heurt. Ainsi, la FNATH, l’Association des accidentés de la vie, a voté contre un projet de décret lors de son examen par la commission de la règlementation de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS).

Ce projet de décret, relatif à l’âge d’attribution d’une pension de retraite à taux plein, est discriminatoire selon l’association. La FNATH indique que ce projet prévoit de relever « l’âge d’annulation de la décote dit âge du taux plein, qui passe de 65 ans pour les assurés nés à partir du 1er juillet 1951 à 67 ans pour les assurés nés à compter du 1er janvier 1956 ».

Ainsi une personne de 67 ans peut partir en retraite à taux plein même si elle ne justifie pas de tous ces trimestres. Cependant, cet âge de départ reste de 65 ans pour certaines catégories. C’est ce point que la FNATH juge discriminatoire.

« Le projet de décret prévoit en effet de traiter différemment les aidants familiaux selon le statut de la personne aidée. Ainsi, l’attribution d’une pension à taux plein à 65 ans est maintenue pour les aidants familiaux non salariés de personnes handicapées, mais pas les aidants familiaux des personnes âgées dépendantes ou de malades chroniques » indique l’association.

En savoir plus
>> Document : le projet de décret sur la retraite à taux plein à 65 ans (fichier PDF, ouverture dans une nouvelle fenêtre)