Une prime pour certains chômeurs proches de la retraite


Le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé le 20 mai 2015 la mise en place d'une prime mensuelle de 300 euros pour les demandeurs d'emploi âgés de plus de 60 ans et bénéficiaires des minima sociaux.    

Le ministre du Travail François Rebsamen lors des questions au gouvernement le 20 mai 2015 à l'Assemblée nationale

Quelque 40.000 chômeurs vont avoir droit à une prime en attendant de pouvoir partir à la retraite. Lors des questions au gouvernement, le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé le 20 mai 2015 l’instauration d’une prime de 300 euros par mois pour les demandeurs d’emploi de plus de 60 ans, bénéficiaires des minima sociaux et qui disposent de tous leurs trimestres de cotisation, mais qui n’ont pas encore atteint l’âge légal de départ à la retraite.

« Pour remplir l’engagement du président de la République, un nouveau dispositif va être mis en place pour répondre aux situations individuelles les plus difficiles. Il consistera à verser une prime mensuelle de 300 euros par mois aux bénéficiaires de l’ASS (allocation spécifique de solidarité, NDLR) ou du RSA socle (revenu de solidarité active, NDLR), qui percevront ainsi une aide d’un montant de plus de 800 euros en attendant de pouvoir liquider leurs droits à la retraite », a t-il déclaré devant les députés.

Palier la suppression de l’AER

François Hollande avait promis le 6 novembre 2014 sur le plateau de TF1 de s’attaquer au problème des chômeurs en fin de droits âgés de 60 à 62 ans. Suite à la suppression en 2011 de l’allocation équivalent retraite (AER), destinée justement à permettre aux demandeurs d’emploi de faire la jonction entre le chômage et la retraite, plusieurs milliers de chômeurs étaient tombés dans le dénuement.

L’allocation transitoire de solidarité (ATS) a été créée pour palier cette situation mais ses conditions d’accès se sont révélées trop drastiques. L’ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault a signé le 5 mars 2013 un décret étendant l’ATS aux chômeurs nés en 1953, en plus de ceux nés en 1952. Le 12 novembre 2014, François Rebsamen avait annoncé une nouvelle extension de l’ATS aux générations 1954, 1955 et 1956. Aucun décret n’a été publié pour l’instant.

 

A lire également :

Un contrat aidé en 2015 pour les chômeurs proches de la retraite