Theravet : introduction en Bourse sur Euronext Growth pour financer son lancement commercial

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

TheraVet, société de biotechnologie belge spécialisée dans les traitements ostéoarticulaires en santé animale, souhaite lever 6 millions d’euros à l’occasion de son introduction en Bourse sur Euronext Growth à Bruxelles et Paris. Objectif : financer son déploiement commercial et le développement de son produit-phare, ViscoVet.

TheraVet : introduction en Bourse à Bruxelles et Paris

TheraVet a lancé son introduction en Bourse sur Euronext Growth, en vue d’une future double cotation à Bruxelles et Paris. Cette société de biotechnologie belge spécialisée dans les traitements ostéoarticulaires en santé animale, entend lever 6 millions d’euros à cette occasion, au travers de l’émission de 625.000 actions nouvelles à émettre.

L’opération est déjà couverte à hauteur d’un peu plus d’un quart, la société ayant reçu des engagements de souscription pour 1,68 million d’euros.

Si la demande est au rendez-vous, des rallonges sont susceptibles d’augmenter le nombre de titres à émettre, soit :

  • un maximum de 93.750 actions nouvelles dans le cadre de clause d’extension
  • un maximum de 107.812 actions nouvelles supplémentaires, dans le cadre de l’option de surallocation.

TheraVet pourrait ainsi lever jusqu’à 7,9 millions d’euros.

Cette opération complète une précédente levée de fonds de 1,9 million d’euros réalisée en décembre dernier, auprès de ses actionnaires historiques. Avant la présente augmentation de capital, TheraVet a levé 3,1 millions d’euros de capitaux depuis sa création, complétés par des financements non dilutifs pour l’actionnaire de 4,2 millions d’euros apportés par la région Wallonie en subventions et avances remboursables.

À lire également >> Introduction en Bourse : où va l’argent ?

Prix de l’action TheraVet (ALVET)

Les actions nouvelles TheraVet (ALVET, code ISIN : BE0974387194) sont proposées au prix de 9,60 euros par titre dans le cadre d’une offre à prix ferme (OPF, pas de fourchette indicative de prix).

Les ordres A1 (de 1 à 450 actions) seront servis en priorité par rapport aux fractions d’ordres A2 (au-delà de 450 actions).

En cas de succès de l’opération, la capitalisation boursière de TheraVet atteindrait 29,9 millions d’euros, et 31,8 millions d’euros si les rallonges sont exercées en totalité.

Le flottant (part du capital dans les mains du public) se situera entre 20,1% et 24,9% du capital post-opération.

TheraVet, une société de biotechnologie qui débute sa commercialisation

Créée en novembre 2017, TheraVet intervient sur le marché de la santé animale, en croissance structurelle, et plus spécifiquement celui des traitement des pathologies ostéoarticulaires chez le chien, le chat et le cheval. Son portefeuille est composé de deux gammes de produits, une dont la commercialisation vient de débuter sur son marché domestique et l’autre en phase d’étude clinique (en développement). L’entreprise n’a donc pas encore réalisé de chiffre d’affaires.

BioceraVet est une gamme de substituts osseux présenté comme une alternative à l’autogreffe osseuse, le traitement de référence actuellement pratiqué. TheraVet revendique une consolidation osseuse rapide, une diminution des risques de complications et un temps d’intervention réduit. TheraVet a lancé la commercialisation de BioceraVet en avril 2021 en Belgique. Elle sera étendue à la France et aux Pays-Bas à partir du second semestre 2021 puis aux autres principaux pays européens et aux États-Unis.

Gamme la moins avancée en cours de développement, ViscoVet est une ligne de gels visco-régénérants injectables pour l’arthrose et la déficience du ligament croisé antérieur chez le chien. « Il permet grâce à une seule injection ciblée de réduire la progression de l’arthrose et de la douleur associée », précise TheraVet.

La société indique avoir obtenu des homologations auprès des autorités européenne et américaine permettant « un allègement des obligations réglementaires nécessaires à la demande d’autorisation de mise sur le marché ». Le lancement de la commercialisation de ViscoVet est attendu en 2024.

Perspectives de TheraVet : cash-flow positif attendu en 2026

TheraVet anticipe l’atteinte d’un cash-flow positif au début de l’année 2026.

Selon les projection établies par BioStrategic Research pour le compte de SwissLife Banque Privée, établissement en charge de l’introduction en Bourse, TheraVet doit atteindre :

  • 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2023
  • près de 4 millions d’euros en 2024
  • plus de 9 millions d’euros en 2025

La montée en puissance doit être favorisée par le lancement commercial de ViscoVet en 2024 en Europe et en 2025 outre-Atlantique, l’arthrose devant alors représenter le premier marché de la société.

Utilisation des capitaux de l’augmentation de capital par TheraVet

Le management a indiqué à ToutSurMesFinances que le produit net de l’augmentation de capital sera alloué de la façon suivante :

  • pour 20% : déploiement commercial de BioceraVet, réparti pour moitié entre l’Europe et les États-Unis
  • pour 30% : finalisation du développement clinique de ViscoVet (50/50 Europe/USA)
  • pour 20% : lancement commercial de ViscoVet
  • pour le solde, soit environ 30% : financement des besoins généraux et de la structure de l’entreprise

Le produit de l’opération net de frais est estimé à environ :

  • 5,2 millions d’euros
  • 6,1 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension
  • 7 millions d’euros en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation

Interview : interview d’Enrico Bastianelli, PDG-fondateur de TheraVet

ToutSurMesFinances.com : Quels sont les moteurs de croissance du marché vétérinaire des animaux de compagnie ?

Enrico Bastianelli : La population d’animaux de compagnie grandit continuellement aux États-Unis comme en Europe, respectivement de 17 et 18% sur les dix dernières années, de même que le nombre de propriétaires. L’espérance de vie canine a augmenté de près de deux ans aux États-Unis ces quinze dernières années, il en résulte un accroissement des facteurs de risques comme le vieillissement, les maladies chroniques et l’obésité, qui touche désormais plus d’un animal sur deux, ce qui accroît le besoin en traitements.

Dans le même temps, les propriétaires sont de plus en plus sensibles au bien-être et à la qualité de vie de leur animal de compagnie et le marché mondial des mutuelles vétérinaires connaît une progression annuelle à deux chiffres. La possibilité de pouvoir financer les traitements ne fait qu’augmenter la demande. Parallèlement, l’offre de traitements se développe en lien avec un nombre de vétérinaires toujours plus important. La chirurgie représente une part prépondérante des dépenses en soins vétérinaires.

Toutes ces tendances structurelles ont été confortées pendant la pandémie.

Quels sont les marchés ciblés par TheraVet ?

TheraVet développe des traitements ciblés dans les maladies ostéoarticulaires afin d’améliorer la qualité de vie des animaux. Plus de 40 millions de chiens souffrent de pathologies articulaires et le marché des traitements de l’arthrose est attendu en croissance de plus de 5% par an à horizon 2028. Le marché de l’orthopédie vétérinaire croît de 7,5% par an, il est stimulé par les innovations dont celles apportées par TheraVet.

TheraVet vient de lancer la commercialisation de BioceraVet en Belgique. Quelles sont ses particularités ?

C’est un substitut osseux synthétique donc les applications sont nombreuses en chirurgie osseuse, en orthopédie, pour la réalisation d’arthrodèse (fusion osseuse des articulations, NDLR), le traitement de fractures, de l’ostéosarcome, une forme de cancer grave des os touchant principalement le chien. Sa nature de dispositif médical lui permet de bénéficier d’une réglementation allégée et donc d’une mise sur le marché accélérée. Nous poursuivons les études cliniques pour renforcer les preuves médicales et scientifiques, même si celles-ci ne sont pas demandées d’un point de vue réglementaire.

Dans le traitement des fractures, BioceraVet a démontré une accélération de la consolidation osseuse, l’absence d’effet secondaire observé, une simplicité d’usage et une réduction du temps d’intervention de 30 à 45 minutes, qui permet au vétérinaire de gagner jusqu’à deux heures par jour pour réaliser d’autres soins ou chirurgies.

BioceraVet se positionne comme une alternative à l’autogreffe en chirurgie osseuse, le traitement de référence (80 à 85% des interventions) qui présente plusieurs inconvénients, tels que la nécessité d’une seconde intervention pour effectuer le prélèvement du greffon ailleurs sur le squelette, un risque infectieux accru et des douleurs possibles.

Quelle sont les innovations apportées par ViscoVet, votre seconde gamme de produits ?

ViscoVet est une gamme de gels visco-régénérants articulaires injectables pour le traitement de l’arthrose et de la déficience du ligament croisé antérieur chez le chien. Les études de preuve de concept effectuées sur 34 chiens ont montré que ViscoVet réduisait significativement la sévérité de l’arthrose à trois mois de l’injection. Nous avons positionné ViscoVet sur un marché ne proposant que des traitements symptomatiques essentiellement à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont les effets secondaires de type diarrhées et vomissements, plus importants que chez les humains, peuvent être sévères jusqu’à conduire à l’arrêt du traitement.

Quelle est la stratégie commerciale de TheraVet ?

Notre modèle commercial repose sur la distribution directe auprès des vétérinaires, l’administration des ventes étant déléguée. Cela est rendu possible par le faible nombre de vétérinaires orthopédiques, qui ne représentent que 5% du total de la professions mais drainent 75% à 80% du marché adressable. Nous nous appuyons sur un réseau de leaders d’opinion fortement prescripteurs, reconnus internationalement ou localement.

BioceraVet sera lancé dès après l’été 2021 en France et aux Pays-Bas, puis mi-2022 au Royaume-Uni et aux États-Unis, dans certains États clés (Texas, Floride, Carolines) et fin 2022 en Europe germanophone avant une extension en 2023 au Sud de l’Europe et au reste des États-Unis. Lors de son lancement commercial en Europe en 2024 et aux États-Unis en 2025, ViscoVet bénéficiera des relations nouées précédemment avec la commercialisation de BioceraVet.

Quels sont les objectifs financiers de la société ?

La société ne communique pas de prévision de résultats. Je peux vous dire que la levée de fonds, sur une base de 6 millions d’euros, permettra de financer TheraVet jusqu’en 2024, peut-être 2025, l’autofinancement de nos développements devant arriver début 2026.

Avis de la rédaction sur l’IPO de TheraVet : faut-il souscrire ?

TheraVet permet de se positionner sur le marché, porteur, de la santé animale, occupé par de grands groupes internationaux, dont deux ETI cotées sur le marché réglementé d’Euronext Paris, Virbac et Vétoquinol.

L’entreprise veut s’installer sur des marchés de niche, susceptible de susciter les convoitises de ces grands acteurs, le portefeuille de produits de TheraVet pouvant alors bénéficier instantanément, en cas d’OPA, des canaux de commercialisation du repreneur. La société dispose en effet d’un portefeuille différenciant, répondant à la fois à des besoins thérapeutiques insatisfaits et aux problématiques des vétérinaires en matière de réduction du temps d’intervention et de facilité d’utilisation.

Le flottant sera réduit (flottant inférieur à un quart du capital), laissant augurer une liquidité du titre limitée.

IPO TheraVet : modalités, code ISIN

Modalités de l’introduction en Bourse de la société TheraVet

  • Marché de cotation : Euronext Growth Paris et Bruxelles
  • Code mnémonique de l’action : ALVET
  • Code ISIN : BE0974387194
  • Prix d’introduction : 9,60 euros
  • Nature de l’opération : augmentation de capital
  • Nombre de titres offerts : 625.000 actions nouvelles (826.562 maximum)
  • Éligibilité des titres : PEA, PEA-PME, compte-titres ordinaire (CTO)

Dates de l’IPO

Le calendrier indicatif de l’IPO de TheraVet est le suivant :

  • 19 mai 2021 : validation du projet d’admission sur Euronext Growth par Euronext
  • 26 mai 2021 : ouverture de la période de souscription
  • 10 juin 2021 : clôture de l’offre à prix ferme (OPF) à 17 heures pour les souscriptions au guichet de banque et à 20 heures pour les ordres passés en ligne
  • 11 juin 2021  : annonce du résultat de l’offre, 1ère cotation
  • 15 juin 2021 : règlement des titres
  • 16 juin 2021 : livraison des titres
  • 17 juin 2021 : début des négociations des actions sur Euronext Growth
  • 9 juillet 2021 : date limite de l’exercice de l’option de surallocation
ARTICLES CONNEXES
Menu