Partagez
Share to Google

Le site Testamento.fr, qui permet de prendre ses dernières dispositions en ligne, offre depuis le 3 décembre 2015 la possibilité aux internautes d'effectuer un inventaire de leur patrimoine. Objectif : éviter l'oubli de biens physiques ou numériques dans la succession du défunt.

Le site Testamento.fr permet de réaliser un inventaire de son patrimoine

 

Comment régler le problème de la déshérence lors d'une succession ? Le site Testamento.fr apporte une réponse aux internautes en leur offrant la possibilité de réaliser un inventaire de leur patrimoine en ligne depuis le jeudi 3 décembre 2015. Biens financiers, immobiliers, mobiliers mais également numériques peuvent être recensés en ligne tout comme les véhicules ou les animaux. « Le but de l'inventaire est de tout répertorier, explique Virgile Delporte, co-fondateur de Testamento.fr. Un nom de domaine internet peut potentiellement être oublié dans le cadre d'une succession par exemple. »

Compte PayPal, Ebay, reconnaissances de dette mais également biens mobiliers de valeur comme un vase rare, Testamento.fr recense sur son blog de nombreux éléments « qui peuvent facilement tomber dans les oubliettes si un inventaire patrimonial n'a pas été préalablement rédigé ».

Pour éviter que ces actifs soient laissés de côté lors de la succession, comme c'est le cas pour certains contrats d'assurance vie (2,3 milliards d'euros) ou Livrets A (910 millions d'euros), l'internaute peut en quelques clics dresser la liste de ses biens de valeur. Pour 29,99 euros jusqu'au 31 décembre 2015 puis 49,99 euros, il peut exporter son inventaire au format PDF pour l'imprimer et le signer mais aussi le faire inscrire dans le Fichier central des dispositions des dernières volontés (FCDDV). Il suffit pour cela de transférer cette pièce à un notaire qui la conservera « en toute sécurité ».

Simplifier la succession

Ce nouveau service vient compléter l'offre de Testamento.fr, qui comprend déjà la possibilité de réaliser un testament en ligne en seulement quelques minutes, mais également de mentionner qui sera tuteur légal de ses enfants en cas de malheur ou encore d'effectuer un legs au profit d'une association ou d'une fondation. Une gamme élargie aux familles recomposées depuis le 25 octobre. « Les utilisateurs qui ont refait leur vie peuvent l'inclure dans leur testament », se réjouit Virgile Delporte.

Pour le grand public...

Fort d'une croissance de 300% en 2015, Testamento.fr a racheté le 24 juillet dernier le site d'information sur les sujets de fin de vie AlloLeCiel.fr. Ce portail, qui comptait 5 millions de pages vues en 2014, offre une nouvelle dimension pédagogique aux internautes. « Ils peuvent notamment y apprendre comment exprimer leurs condoléances », explique Virgile Delporte. Avant, pendant ou après le décès, les principales étapes de la vie et de l'au-delà sont évoquées pour amener le lecteur à mieux appréhender le thème de la mort et dédramatiser cet évènement.

L'acquisition d'AlloLeCiel.fr complète ainsi le service déjà proposé sur Testamento.fr, qui met en avant les effets inattendus de l'absence de testament et permet à l'internaute de saisir l'intérêt d'en rédiger un.

...et les notaires

La démocratisation du testament en France prônée par Testamento.fr n'a pas laissé insensibles les notaires, pourtant critiques au début de l'aventure fin 2013. La plateforme devrait fournir à plusieurs professionnels un logiciel pour les aider à préparer leurs clients à la rédaction d'un testament. Un outil autant pédagogique pour la clientèle que le notaire, pas toujours armé pour vulgariser des termes juridiques encore peu connus du grand public.