<
Partagez
Share to Google

Une enquête de l'Union nationale des associations familiales (Unaf) sur les personnes de moins de 25 ans ayant perdu un parent, montre que cet événement a conditionné le reste de leur vie. Ainsi les orphelins se « dirigent souvent vers des professions tournées vers les autres ».

Perdre un parent lorsque l'on est enfant est un traumatisme. Pour comprendre les conséquences de ce drame, l'Union nationale des associations familiales (Unaf) a réalisé une enquête auprès de 1.022 personnes de moins de 25 ans ayant perdu un de leurs parents.

Or le constat, certes attendu, est sans appel : « cette enquête démontre le poids du silence lorsque l'on devient orphelin et les impacts sur le long terme de cet événement vécu comme un accident qui aura de profondes répercussions tout au long de la vie. »

Ainsi, 86,5% des personnes interrogées bien sûr ont éprouvé de la tristesse, mais 56% de la colère et 34,9% de la culpabilité, après le décès du parent. « Près d'un orphelin sur cinq éprouve des idées suicidaires, notamment lorsque le parent s'est suicidé » explique l'étude.

Cet événement conditionne les réactions présentes et futures de l'enfant. « Une grande majorité des répondants pensent que cette perte a eu des conséquences sur leurs relations familiales (76 %) et sentimentales (63 %) » ainsi que sur la vie scolaire (51,7%), le choix des études (37,9%) et de la profession (31,4%).

« Les difficultés financières empêchent les études longues. Les orphelins, particulièrement les aînés, choisissent des études courtes, quand ils ne sont pas obligés de s'arrêter à 16 ans, pour pouvoir entrer rapidement dans la vie active et gagner leur vie. Ils se sentent aussi responsables du devenir des plus jeunes. Quand ils peuvent continuer leurs études, ils le font pour faire honneur au(x) parent(s) décédé(s), pour prendre leur revanche, pour ne pas laisser passer la moindre chance » explique l'étude.

Les orphelins se dirigent ainsi « souvent vers des professions tournées vers les autres : psychologie, médecine, enseignement, droit ».

En savoir plus
>> L'étude sur les orphelins de l'Unaf
(fichier PDF, ouverture dans une nouvelle fenêtre)