<
Partagez
Share to Google

paperflow, isf, pme, lever, fonds

INTERVIEW La holding du Groupe Paperflow spécialisé dans les armoires de classement pour le bureau lève des fonds dans le cadre de la Bourse de PME Alternativa. L'augmentation de capital éligible à la réduction dite ISF-PME vise à financer la croissance du groupe, en particulier ses nouvelles gammes novatrices lancées depuis 2010 : une armoire personnalisable pour le marché BtoB et Easybox, un concept de boite de rangement modulable pour la maison.

Toutsurlisf.com : Pascal Hossaert, Financière Opal, holding du Groupe Paperflow dont vous êtes le PDG, a lancé son introduction sur la Bourse de PME Alternativa. Quel est le métier du groupe ?

Pascal Hossaert : Notre groupe est un acteur majeur des classements pour le bureau et des présentoirs de documentation dont nous occupons la position de leader en Europe. Notre société qui assure la conception produit et qui commerciale est basée ici à Lezennes dans le Nord et les activités de production sont implantées au Portugal. Nos canaux de vente sont les réseaux de grande distribution BtoB en Europe : Lyreco, JPG, Bruneau, Office Depot, Staples, etc.

Votre exercice 2011 s'est soldé par un résultat déficitaire, avec une perte d'exploitation de 90 K€ et un résultat net de 343 K€ pour un chiffre d'affaires de 12,38 M€. Comment expliquer ce résultat déficitaire ?

Nous avons subi l'année dernière de fortes hausses de matières, sachant que nous utilisons du plastique et de l'acier. Nos clients vendent sur catalogue, nous n'avons donc pas été en mesure de répercuter des hausses en 2011, mais sur l'exercice 2012. Mathématiquement, le résultat va repasser en positif avec la répercussion du coût des matières dans les tarifs.

L'autre explication est liée à nos investissements de croissance, engagés courant 2010. 2011 a constitué une phase de lancement d'une génération complètement nouvelle de produits. Cela a occasionné 600 K€ de dotations aux amortissements et 600K€ de frais fixes liés à politique d'innovation qui n'ont pas été amortis par des résultats.

En quoi consistent vos nouvelles gammes de produits?

Nous voulons devenir un acteur incontournable du rangement intelligent, en tant que créateurs de rangements pour le bureau, pour la maison et pour le bureau à la maison. Nous avons lancé depuis 2010 Easybox, un nouveau concept de boite de rangement modulable qui peut se mettre partout dans la maison. Nous avons lancé une expérience pilote auprès de 5 magasins de l'enseigne Boulanger fin 2011 dans lesquels nous avons créé des espaces de bureaux pour la maison (les produits Easybox sont également présents sur le site Internet marchand de Boulanger, NDLR).

Sur le marché BtoB nous avons lancé une nouvelle armoire qui constitue une véritable rupture sur le marché. Pourquoi une rupture ? La révolution première est celle du design : ses finitions sont laquées, les poignées sont amovibles pour cacher la clé et nous n'imposons pas de style avec 50.000 combinaisons d'armoires possibles pour le client qui peut personnaliser son armoire. L'armoire devient objet de décoration, c'est une notion nouvelle qui n'existe pas pour l'instant.

La deuxième révolution est d'ordre logistique : le produit a été créé pour être simple à manipuler sur toute la chaîne logistique - quatre armoires de 2 mètres sont taillées pour tenir sur une palette taille standard - et facile à livret monter, uniquement par clipsage. Cela prend quelques minutes, n'importe qui peut le faire.

Enfin, nous avons travaillé sur le volet environnemental. L'analyse du cycle de vie du produit démontre que notre armoire est entre 30 et 40% moins impactante qu'une armoire en métal, en tenant compte de la production CO², de la consommation d'eau, de ressources non renouvelables, etc.

Quels sont vos objectifs financiers pour les trois ans à venir ?

Le retour de la croissance et des bénéfices est attendu en 2012 avec un chiffre d'affaires prévisionnel de 13,7 M€ en croissance de 10%, un résultat d'exploitation de 0,6 M€ et un résultat net de 0,2 M€. Le business plan est construit sur une hypothèse de chiffre d'affaires de 19,3 M€ en 2013 (+40%) et de 22,2 M€ en 2014 (+15%) avec une amélioration continue de la rentabilité. Nos nouvelles gammes participent pas mal à cette expansion.

Quels sont vos besoins de financement ?

Nous voulons lever 450 K€ pour assurer le développement commercial et renforcer les fonds propres. Cela nous permettra de financer le BFR compte tenu de la croissance envisagée.


Contact pour investir : Nicolas Giannetti - Responsable de Marché - E-mail : toutsurlisf@alternativa.fr - Tél : 01 42 27 85 51 ALTERNATIVA - 3 rue Jacques Bingen - 75017 Paris. Retrouvez toutes les PME Alternativa éligibles à la réduction d'ISF 2012

Avertissement à destination de nos internautes : Investir en direct dans une PME comporte des risques de pertes en capital. L'investisseur en direct dans des PME ne devra veiller à s'assurer de l'éligibilité de la PME financée à la réduction d'impôt et à diversifier son portefeuille d'actifs financiers qui ne devra pas comporter plus de 5% d'actions de PME en direct.