<
Partagez
Share to Google

millionnaires, portrait, robot, patrimoine

Qui sont les millionnaires français ? Selon une étude menée auprès de 361 Français millionnaires, ils ne sont pas de grands preneurs de risques et privilégient les investissements immobiliers. Ils sont plutôt pessimistes sur l'avenir économique du pays mais n'envisagent pas une détérioration de leur situation personnelle.

Quel est le profil-type d'un millionnaire français ? Une étude menée par CoreData Research auprès de 361 millionnaires vivant en France (détenant un patrimoine supérieur à un million de livres sterling) dresse un portrait éclairant sur le sujet.

L'essentiel des interrogés (96%) sont de nationalité française et les trois-quarts (74%) sont plus riches que leurs parents. Ils ont constitué leur patrimoine grâce à leur travail (68%), des investissements financiers (52%) et à l'héritage familial (40%).

15% des millionnaires ont acquis leur fortune grâce à la vente de leur entreprise, sachant qu'un tiers des sondés déclare avoir fondé leur propre entreprise. Parmi les créateurs d'entreprises devenus millionnaires, la moitié d'entre eux l'avait créé avant l'âge de 25 ans. Pour 60% d'entre eux, le succès est venu rapidement : en dix ans ou moins, l'entreprise était devenue fructueuse. Plus d'un tiers (37%) ont reçu l'aide d'une banque, tandis que 21% ont été aidés par leur famille.

15% des millionnaires sont devenus riches par le mariage tandis que 7% des interrogés ont constitué leur patrimoine sur... la chance (loterie, jeux de hasard).

A noter que 16% des interrogés sont à la retraite et vivent grâce à une rente.

Un patrimoine essentiellement immobilier

L'étude note que la majorité de la richesse des millionnaires vient de la détention de biens immobiliers (29% en prêts résidentiels) et d'actions (18%), tandis que 8% de leur patrimoine est détenu en liquidités. 42% des interrogés sont multipropriétaires. 35% de la richesse des millionnaires est investi dans l'immobilier, pour l'essentiel en France. Parmi ceux qui achètent à l'étranger (22%), l'Espagne (16%), les Etats-Unis (13%) et la Suisse (10%) sont les pays les plus recherchés.

Les millionnaires sondés s'estiment susceptibles d'acquérir un bien immobilier dans l'année qui vient, en grande partie dans le secteur résidentiel (50%) ou dans la location commerciale (30%). Les sondés envisagent également d'investir dans les métaux précieux (40%), l'art, les antiquités, et les objets de collection (40%).

Faible tolérance au risque

68% des millionnaires interrogés se disent prudents en termes d'investissement, avec une très faible, faible ou moyenne tolérance au risque. Ils se décrivent ainsi plutôt « épargnants » que « dépensiers ».

Leur vision de la France est plutôt pessimiste. 55% des sondés prédisent une dégradation de la situation économique du pays et la moitié d'entre eux n'ont pas confiance dans la politique économique du gouvernement. En revanche, seuls 32% des millionnaires interrogés craignent une dégradation de leur situation personnelle, un optimisme qui peut s'expliquer par l'enrichissement constaté par 57% d'entre eux durant la période de crise démarrée en 2008. Seuls 21% ont subi une diminution de leur richesse depuis 2008.

En savoir plus

>> 4 millionnaires Français sur 10 veulent partir de France