3 astuces pour réduire le coût de sa première assurance auto 2017

Partagez

Les jeunes conducteurs font systématiquement face à des primes d'assurance auto plus élevées du fait de leur manque d'expérience. Mais quelques astuces permettent tout de même de faire baisser la facture.

Il existe des astuces pour faire les surprimes appliquées sur les assurances auto des jeunes conducteurs.

 

 

1.Acheter une voiture d'occasion
2.Etre assuré sur le contrat auto de ses parents
3.Choisir la conduite accompagnée

Une fois le permis en poche, les jeunes conducteurs doivent souscrire une assurance auto pour pouvoir parcourir les routes. Problème : dans ce cas précis, la jeunesse est loin d'être un atout. Au contraire, c'est même une épine dans un budget déjà serré.

En moyenne, un jeune conducteur ayant moins de trois ans de permis paie 200 euros de plus par an pour assurer une voiture neuve, selon les chiffres regroupés* par le comparateur d'assurances LeLynx.fr et dévoilés le 20 avril 2016. La facture grimpe ainsi à 1.259 euros par an. « Une surprime peut être appliquée la première année sur l'assurance de responsabilité civile obligatoire souscrite par un conducteur novice, avance la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA). Elle ne doit pas dépasser 100% de la cotisation de base. » Ce traitement spécifique aux jeunes s'explique par le taux de mortalité très élevé : près d'un conducteur sur cinq tués possède un permis de conduire de moins de deux ans, selon les données de la Sécurité routière.

Bon à savoir : Sont également considérés comme conducteurs novices, les titulaires de permis de plus de trois ans qui n'ont pas souscrit d'assurance au cours de ces années.


Toutefois, il est possible de réduire cette surprime, voire même de l'annuler grâce à trois astuces.

Acheter une voiture d'occasion

Le tarif d'une assurance auto est calibré d'après plusieurs critères en dehors de l'âge, dont le type de véhicule. En effet, suite à des dommages causés lors d'un accident, il sera moins onéreux de faire réparer un véhicule d'occasion que neuf. C'est pourquoi, en moyenne un jeune devra s'acquitter d'une prime annuelle de 1.052 euros par an pour un véhicule ancien, selon LeLynx.fr. « Il est bien plus avantageux pour un jeune conducteur d'acheter une voiture d'occasion, car sa prime d'assurance sera en moyenne 1,2 fois moins chère que pour un véhicule neuf », résume le comparateur.

Par ailleurs, si l'ancienneté de la voiture a un impact sur la prime d'assurance auto, le modèle également. Ainsi, pour un jeune conducteur avec un permis de conduire de 2 ans, il en coûtera 1.229 euros par an pour assurer au tiers une Renault Clio d'occasion, 1.239 euros pour une Peugeot 206 et 1.327 euros pour une Renault Clio III. Ces trois modèles sont les plus plébiscités par les jeunes conducteurs. D'une manière générale, mieux vaut préférer une petite citadine qu'une berline haut-de-gamme. « On constate que la décote intervient plus rapidement pour les marques généralistes européennes ou asiatiques, à l'inverse des marques plus haut-de-gamme », observe Diane Larramendy, directrice générale de LeLynx.fr.

Etre assuré sur le contrat auto de ses parents

Apparaître sur le contrat d'assurance auto de ses parents en tant que second conducteur est un bon point lorsque l'on n'a pas beaucoup d'années de permis de conduire. Aux yeux des assureurs, cela signifie que vous conduisez régulièrement le véhicule. Si celui-ci n'a subi aucun accident responsable, la compagnie d'assurance en tiendra compte lorsqu'elle établira un tarif pour votre propre assurance auto. Le montant de la surprime peut ainsi être diminué. Pour les parents, tout dépend du contrat souscrit, mais cet ajout de conducteur peut se solder par « seulement » quelques euros supplémentaires par an. Par ailleurs, n'hésitez pas à vous tourner en premier lieu vers l'assureur de vos parents qui sera plus enclin à vous faire une ristourne pour fidéliser sa clientèle.

Choisir la conduite accompagnée

Pour ceux qui n'ont pas encore l'âge d'obtenir le papier rose, la conduite accompagnée reste la meilleure solution pour baisser la facture de sa future assurance auto. « La surprime normalement demandée aux conducteurs novices est réduite de moitié (50% maximum), indique la FFSA. Après la première année d'assurance, la surprime est à nouveau réduite de moitié si l'assuré n'a été responsable d'aucun accident (25%, Ndlr). Elle est supprimée après deux années. » Certains assureurs décident même de n'appliquer aucune surprime dès le départ ou un bonus plus favorable considérant vos deux années de conduite accompagnée comme une expérience à part entière. Bien sûr, il ne faut pas avoir eu d'accident responsable durant cette période pour profiter de ces réductions.

Accompagnée ou non, une conduite responsable vous assure un bonus et donc une baisse plus forte de votre prime tandis qu'une conduite imprudente vous réserve un malus et donc une majoration de tarif.

*sur la base de 900.000 profils ayant effectués un devis sur le site LeLynx.fr en 2015

A lire également sur le sujet :
Les risques de la conduite sans assurance
Des primes annuelles de 654 à 848 euros selon l'âge du conducteur

 

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Pourquoi le prix des "mutuelles" de santé augmente ?

Réseaux Sociaux