Assurance auto : être indemnisé après des intempéries

Partagez

Les orages et tempêtes des 7 et 8 juin 2014 ont provoqué des dégâts considérables sur les véhicules des assurés. Comment être indemnisé correctement ? Mode d'emploi.

assurance-automobile-grele


Près de 200.000 véhicules endommagés pour les seuls départements des Yvelines et Val d'Oise. Les premiers chiffres des assureurs, relayés par le site News-Assurances,témoignent de la violence des intempéries observées les samedi 7 et dimanche 8 juin 2014. Ainsi, nombreux sont les assurés qui ont vu leur voiture abîmée par des grêlons ou des branches d'arbres. Mais tout n'est pas perdu pour autant, surtout si vous suivez les démarches à effectuer pour être correctement indemnisé.


Quelle couverture selon votre assurance ?

Les contrats d'assurance automobile « tous risques » ou « dommages tous accidents » couvrent logiquement les dommages occasionnés par les intempéries de type grêle sur la carrosserie du véhicule. En revanche, une franchise sera sans doute appliquée au moment du remboursement. Elle s'élève en moyenne à 150 ou 200 euros.

Les personnes ayant souscrit une assurance « au tiers » ne devraient pas pouvoir bénéficier d'une indemnisation, sauf si ce cas est spécifié dans le contrat. Dans tous les cas, pensez à bien vérifier les termes de votre contrat.

Pour les vitres brisées, c'est l'assurance « bris de glaces » qui couvre les réparations. Là encore, une franchise sera laissée à votre charge.


La marche à suivre

Pour bénéficier de la prise en charge des dommages, il faut prévenir votre assurance dans un délai de 5 jours ouvrés. Un expert viendra ensuite constater les dégâts si cela est nécessaire. Par la suite, l'assurance fixe un montant d'indemnités qu'elle verse à l'assuré qui se charge d'engager les réparations. La compagnie pourra également vous proposer une intervention chez un carrossier agréé. Ainsi, l'assuré ne payera que la franchise au garagiste et l'assurance règlera le reste directement.


Chaque victime de sinistre pourra choisir son mode de réparation. Les carrossiers agréés ont l'avantage de simplifier la procédure et de baisser le coût des travaux pour l'assureur. Si une expertise professionnelle est requise pour évaluer les dégâts, la compagnie d'assurance se réserve le droit de réclamer un certificat d'intempéries. Le document est vendu par Météo France au prix fixe de 73,20 euros mais devrait être remboursé par la suite par l'assureur, selon les modalités du contrat.


Enfin, si le véhicule est déclaré épave, l'assureur vous proposera deux choix : soit reprendre la voiture soit laisser le véhicule à l'assuré. Dans les deux cas l'indemnité sera la même et le montant sera établit par la compagnie.

Lire égalerment : Loi Hamon : la libre résiliation des contrats d'assurance adoptée

 

ARTICLES LES PLUS LUS

1. Pourquoi le prix des "mutuelles" de santé augmente ?

Réseaux Sociaux