Faibles kilométrages : des réductions pouvant atteindre 10 à 40% sur l’assurance auto


Vous roulez peu ? Les assureurs peuvent vous proposer d'assurer votre voiture à moindre frais.

Selon le cabinet de conseil Bipe, chaque français roule en moyenne 12 500 kilomètres par an, chiffre en constant diminution (14 000 km/an en 2001). Mais si vous roulez beaucoup moins que cela, sachez que vous pouvez obtenir des rabais significatifs par rapport aux tarifs pratiqués pour des contrats classiques : de -10 à -40%, selon les contrats et les assureurs. Par quel miracle ? Le calcul des assureurs est simple : si votre véhicule roule peu, vous risquez moins d’être accidenté. La formule est également adaptée pour votre deuxième véhicule, dont vous prenez moins le volant. Plusieurs assureurs proposent ce type de contrats. Il s’agit généralement de forfaits basés sur un kilométrage donné : 8000 km chez Axa, choix entre 7000 ou 9000 km chez Allianz (ex AGF). Chez Aviva, trois niveaux de forfaits kilométriques sont proposés : forfait 9000 km (réduction de cotisation de 20%), forfait 5000 km (réduction supplémentaire de 10%) et forfait 15000 km (économie de 5% sur votre cotisation annuelle). Chez la GMF, une réduction « Petit Rouleur » de – 10% est accordée à ceux qui roulent moins de 5000 km par an.

 

Un autre système est proposé aux conducteurs roulant peu. La Matmut offre un avantage tarifaire appelé usage sérénité. Il s’agit d’une remise supplémentaire (cumulable avec le bonus) pouvant atteindre 13%, récompensant les sociétaires s’abstenant d’utiliser leur véhicule pour se rendre à leur travail. L’usage sérénité peut également être octroyé aux conducteurs qui, pour se rendre sur leur lieu de travail ou d’études, associent véhicule et train, métro, RER, bus, vélo. De son côté, la GMF accorde à tous ses sociétaires qui prennent les transports ne commun pour se rendre à leur travail une réduction de 10% sur leur prime d’assurance automobile. Pour bénéficier de cette ristourne, le conducteur principal de la voiture doit justifier d’un abonnement annuel. Une bonne façon de combiner écologie et économies.