Airbnb, BlaBlacar, Ouicar… quelle assurance pour l’économie collaborative ?


C'est un fait, les pratiques collaboratives se sont largement répandues. Partager sa voiture ou louer le logement d'un particulier via des plateformes comme Airbnb, BlaBlaCar ou encore Ouicar n'exempte pas de s'assurer. Le point sur les protections en matière d'auto et d'habitation.  

Avant de vous lancer dans l'économie collaborative, vérifiez que vous possédez les assurances auto et habitation adéquates.

Echanger son appartement, louer le logement d’un particulier ou encore partager sa voiture le temps d’un trajet… ces pratiques collaboratives sont désormais monnaie courante. Si elles permettent de réduire les frais tout en étant plus conviviales, cela n’exempte pas pour autant les utilisateurs d’assurance. Quelles sont les précautions à prendre avant de se lancer ? Le point sur les assurances en matière d’automobile et d’habitation.

Auto

Covoiturage

Pour rouler à plusieurs en toute tranquillité, le premier réflexe à avoir est de contacter son assureur. Même si vous êtes couvert, mieux vaut vérifier et connaître l’étendue de vos garanties dans ce cadre précis. « Certains contrats peuvent en effet contenir des clauses restrictives », prévient le site de covoiturage BlaBlaCar. Le conducteur doit par exemple s’assurer que l’usage déclaré dans son contrat prend bien en compte le trajet domicile-travail.

Dans tous les cas, la responsabilité civile incluse dans l’assurance auto couvre le conducteur ainsi que les personnes prises en covoiturage. Là encore, prévenez votre assureur : ce dernier pourra en effet dénoncer le contrat en cas d’accident s’il n’a pas été informé au préalable. Attention également à une éventuelle clause de conduite exclusive si vous comptez passer le volant à l’un des passagers. Certaines garanties ne peuvent être actionnées que si le véhicule est conduit par le conducteur nommément désigné au contrat. Par ailleurs, même si le contrat inclut le prêt de volant, sachez qu’en cas d’accident le malus vous revient et que des franchises plus élevées peuvent être appliquées.

En tant que passager, charge à vous de vérifier que le conducteur possède bien un permis de conduire valide et un certificat d’assurance sur le pare-brise.

Enfin, sachez que de plus en plus de plateformes collaboratives proposent des assurances incluses dans le prix du service : c’est le cas pour le covoiturage du site BlaBlaCar dont l’assureur partenaire est Axa.

Pour en savoir plus : Quelle assurance pour un covoiturage ?


Prêt de sa voiture avec ou sans intermédiaire

Deux cas de figure se présentent si vous souhaitez prêter votre véhicule : soit vous passez par un site de location, soit directement entre particuliers. Dans le premier cas, la plateforme par laquelle vous passez assure généralement le véhicule pendant la durée de la location. Cela ne vous empêche pas pour autant de vérifier les garanties offertes par le contrat : l’ensemble des conducteurs (limite d’âge, ancienneté du permis…) et des véhicules (âge, kilométrage…) sont-ils couverts, une garantie assistance en cas de panne ou d’accident est-elle incluse ? « Le plus souvent, les intermédiaires de la location de voitures entre particuliers proposent une assurance dommages tous accidents. En plus de la garantie responsabilité civile obligatoire, l’assureur couvre les dommages matériels du véhicule, le risque d’incendie et de vol », explique la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA). En cas d’accident, des plafonds d’indemnisation peuvent toutefois s’appliquer. Par ailleurs, la franchise reste à la charge du locataire et le propriétaire du véhicule prêté garde son bonus.

A titre d’exemple : Une assurance Axa offerte aux conducteurs du site de location Ouicar.fr

Si vous prêtez directement votre véhicule, vérifier là aussi que votre contrat auto inclut la faculté « prêt de volant » et inscrivez le locataire en second conducteur. Mieux vaut également contacter votre assureur pour étudier l’étendue des garanties et adapter le cas échéant votre contrat avant de louer.

En tant que locataire, vérifiez bien que la voiture est assurée, demandez une attestation au propriétaire et lisez attentivement les garanties, notamment pour les dommages de la voiture.

Habitation

Location du type Airbnb

Votre première protection reste votre contrat d’assurance multirisques habitation (MRH). « Il est important de faire préciser par l’assureur que les garanties jouent strictement dans les mêmes conditions que si l’habitation avait été occupée par l’assuré lui-même », indique la FFSA. Cela vaut notamment si vous possédez des objets de valeur (œuvres d’art, bijoux…). Faites-vous également confirmer par votre assureur que votre garantie responsabilité civile propriétaire joue à l’égard des occupants, notamment en cas de dommages corporels subis dans le logement loué.

Sachez également que des plateformes offrent des protections supplémentaires, à l’image d’Airbnb avec sa « Garantie Hôte ». Cette dernière couvre automatiquement les éventuels dommages causés par un voyageur sur les propriétés à hauteur de 800.000 euros.

En tant que voyageur, vous serez couvert par la responsabilité civile incluse dans votre MRH contre les dommages que vous pourriez causer durant votre séjour (incendie, dégâts des eaux…).

Echange d’appartement ou de maison

Là encore, normalement votre contrat MRH doit vous protéger, via la garantie responsabilité civile « villégiature ». Attention, celle-ci fait l’objet d’un plafond et est souvent limitée géographiquement, mieux vaut donc appeler votre assureur, surtout si vous échangez à l’étranger. Profitez-en pour lui demander de préciser dans votre MRH que les garanties s’appliquent à votre partenaire d’échange de la même façon que si vous occupiez le logement. Pensez également à demander la responsabilité civile « villégiature » de votre partenaire.

Pour en savoir plus : Airbnb, échange d’appartement : pensez à vous assurer !