Assurances auto, habitation, santé : les tarifs pour 2019


Chaque 1er janvier, la plupart des assureurs révisent le montant des primes de leurs contrats. Pour cette année, les augmentations sont relativement modérées.  

SOMMAIRE

– Assurance auto

– Assurance multirisques habitation

– Assurance santé

Augmentation assurances auto 2019

La hausse des prix des assurances automobiles est limitée cette année. Elle devrait être comprise entre 1% et 1,5%, selon les estimations du comparateur Assurland publiées le 6 décembre 2018. A titre de comparaison, les tarifs des assurances auto ont progressé de 1,5% entre novembre 2017 et novembre 2018, toujours d’après le site de comparaison.

Le nombre de tués sur la route et le nombre de blessés hospitalisés à la suite d’un accident de voiture ont, il est vrai, reculé respectivement de 6,5% et de 18,6% entre octobre 2017 et octobre 2018, selon les dernières données disponibles de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), qui dépend du ministère de l’Intérieur. Cette baisse de la mortalité et des dommages routiers devrait se poursuivre avec le passage, depuis le 1er juillet 2018, de la vitesse de circulation de 90km/h à 80km/h pour les routes à double sens sans terre-plein central.

Les montants des indemnités versées au titre des dommages corporels causés par un accident de voiture ne cessent, eux, de croître, les juges ayant tendance à être de plus en plus généreux à l’égard des victimes de la route. Autre facteur inflationniste : la hausse continue des prix des pièces détachées. Compte tenu de la part grandissante de l’électronique, ils devraient encore progresser de 2,5% en 2019, selon les prévisions du 8ème Baromètre des assurances dommages présenté le 5 octobre 2018 par le cabinet de conseil Facts & Figures.

En définitive, si les prix des assurances auto augmentent peu cette année ((l’inflation est attendue à 1,7% en 2019 par la Banque de France), c’est avant tout parce que ce marché est hautement concurrentiel. Or, depuis le 1er janvier 2015, les assurés peuvent, après un an de couverture, résilier à tout moment leur contrat auto (et habitation). En outre, les banques n’hésitent pas, via leur filiale assurantielle (les « bancassureurs ») à casser les prix pour attirer et/ou fidéliser leurs clients. Les acteurs 100% Internet (comme Direct Assurance, Amaguiz, AllSecur, Eurofil, L’Olivier…) tirent également les tarifs vers le bas. Résultat : l’augmentation des primes des assurance auto devraient se situer entre 1% et 2% en 2019, confirme Facts & Figure.

Maif : + 2,7%

L’Olivier : 0%

Maaf : non communiqué

MMA : non communiqué

Matmut : + 2,1%

Macif : non communiqué

MACSF : +2% (+1% pour les deux roues)

Axa : non communiqué

Allianz : communication au printemps

Generali : non communiqué

Aviva : communication au printemps

Groupama : communication prochaine

Gan : communication prochaine

Amaguiz : communication prochaine

Augmentation assurances habitation 2019

La hausse des tarifs des assurances habitation devrait atteindre 3% en 2019, soit quasiment le même niveau qu’en 2018 (+ 2,9%). Les dernières années ont été marquées par une succession de catastrophes naturelles (tempêtes et inondations). Après trois ans de baisse, le nombre de cambriolages s’est envolé pour atteindre le chiffre record de 569.000 ménages concernés en 2017, contre 470.000 en 2016, d’après le rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rendu public le 6 décembre 2018.

Enfin, pour faire face au nombre grandissant d’actes terroristes sur le sol français, la contribution au Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (FGTI) n’a cessé de s’alourdir. Plus connue sous l’appellation de « taxe attentats », le taux de cette contribution, prélevée sur chaque contrat multirisques habitations (MRH) et certaines assurances auto, est passé de 3,30 euros à 4,30 euros en 2016, puis a été porté à 5,90 euros en 2017.

Selon Facts & Figures, les hausses tarifaires ne vont pas être homogènes sur le territoire. Selon l’exposition aux catastrophes naturelles et la fréquence des cambriolages, les augmentations des assurance habitation devraient varier de 0% à 5% en fonction du lieu de résidence.

Maif : + 3%

Maaf : non communiqué

MMA : non communiqué

Matmut : + 2,5% pour les contrats souscrits avant le 1er octobre 2017, 0% pour les contrats souscrits depuis le 1er octobre 2017

Macif : non communiqué

MACSF : +2,7%

Axa : non communiqué

Allianz : communication au printemps

Generali : non communiqué

Aviva : communication au printemps

Groupama : communication prochaine

Gan : communication prochaine

Amaguiz : communication prochaine

Augmentation assurances santé en 2019

La hausse des dépenses de santé a ralenti pour atteindre 2% en 2018. Soit un niveau qui demeure supérieur à l’inflation. Par ailleurs, il faut savoir que le vieillissement de la population et les progrès médicaux ont tendance à augmenter les coûts.

Les organismes de complémentaire santé estiment, en outre, que l’entrée en vigueur du « reste à charge zéro », rebaptisé « 100% santé », va peser sur leurs comptes. Mis en place partiellement en 2020 et totalement en 2021, ce dispositif vise à ce que les assurés n’aient plus rien à payer, une fois déduits les remboursements de l’assurance maladie et de leur « mutuelle », pour les lunettes et lentilles correcteurs, les prothèses dentaires et les aides auditives. Toutefois, sous la pression du gouvernement, les organisations professionnelles de l’assurance – la Fédération française de l’assurance (FFA), la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) et le Centre technique des institutions de prévoyance (CTip) – ont demandé à leurs membres de ne pas augmenter leurs tarifs au prétexte de la mise en place du « 100% santé ». Assurland table sur une hausse des cotisations des complémentaires santé de 2,5% en 2019.

MGEN : + 3%

Maaf : non communiqué

MMA : non communiqué

Macif : non communiqué

MACSF : +2% (0% pour les étudiants)

Axa : non communiqué

Allianz : communication au printemps

Generali : non communiqué

Aviva : communication au printemps

Groupama : communication prochaine

 A lire également :

Comment résilier sa mutuelle