Assurances auto, habitation, santé : les tarifs pour 2022

Par Solenne Dimofski
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Chaque 1er janvier, la plupart des assureurs révisent le montant des primes de leurs contrats. Cette année, les augmentations sont modestes, sauf pour les complémentaires santé.

Augmentation assurances auto 2022

La hausse des prix des assurances automobiles est limitée cette année. Elle est comprise entre 0,5% et 1%, selon le cabinet de conseil spécialisé dans l’assurance Facts & Figures. Addactis avance une progression plus élevée des tarifs : le groupe de conseil en actuariat table sur des augmentations tarifaires de l’ordre de 2% en 2022. Le comparateur Assurland.com, lui aussi, est sur la même longueur d’ondes.

L’Argus de l’Assurance note que si plusieurs assureurs ont gelé leurs tarifs auto en 2021 à la suite des deux confinements instaurés en 2020 en en prévision de ceux qui étaient envisageables pour l’année dernière, « ce manque à gagner, combiné aux indemnisations versées dans d’autres secteurs que l’automobile, pourrait pousser ces entreprises à reprendre leur dynamique haussière pour 2022 ».

Si les hausses tarifaires de l’assurance auto devraient rester relativement sages en 2022, certains s’attendent à une très forte hausse en 2023. Facts & Figures estime une augmentation tarifaire de l’assurance auto située entre 2% et 3% dès l’année prochaine. Parmi les explications avancées par Assurland : « un  risque de rattrapage lié à l’augmentation du coût des pièces détachées dans le secteur automobile et donc du coût des réparations ».

D’après l’analyse des expertises automobiles opérées par l’organisme Sécurité et réparations automobiles (SRA), le coût de la réparation a augmenté en moyenne de 4,2% en 2021 par rapport à 2019. Dans le détail, le coût moyen des pièces de rechange consommées s’affiche en hause de 4,6% sur la même période. Ceux de la main-d’œuvre et des frais de peinture ont progressé respectivement de 2,8% et de 4,2%.

La libéralisation des pièces de vitrage, d’optique et de rétroviseur au 1er janvier 2020, puis des pièces détachées de carrosserie visibles au 1er janvier 2023 (conformément à la loi Climat et Résilience d’août 2021), est censée faire baisser les prix des pièces de 6% à 15%, selon l’Autorité de la concurrence.

ToutSurMesFinances communiquera sur les évolutions tarifaires des assureurs en matière d’automobile en 2022 au fur et à mesure de leur communication :

  • Maaf : augmentation non communiquée
  • Maif : augmentation non communiquée
  • GMF : augmentation non communiquée
  • MACSF : augmentation non communiquée
  • Generali : augmentation non communiquée
  • Axa : augmentation non communiquée
  • L’Olivier : augmentation non communiquée
  • MMA : augmentation non communiquée
  • Matmut : augmentation non communiquée
  • Macif : augmentation non communiquée
  • Allianz : augmentation non communiquée
  • Aviva : augmentation non communiquée
  • Groupama : augmentation non communiquée
  • Gan augmentation non communiquée
  • Amaguiz : augmentation non communiquée

Augmentation assurances habitation 2022

Comme pour l’automobile, Facts & Figures prédit une hausse modérée pour les tarifs des contrat multirisques habitation (MRH) en 2022. Les hypothèses avancées par le cabinet laissent augurer une augmentation des primes comprises entre 1 et 1,5%, avec une cotisation moyenne annuelle de 270 euros pour assurer son logement. Moins optimiste, Addactis prévoit un boom des prix de 3,5% cette année.

Assurland, en revanche, anticipe une hausse tarifaire limitée à 0,2% en 2022, identique à celle enregistrée en 2020. « Avec la poursuite de certaines activités en télétravail, par exemple, le nombre de sinistres à domicile (cambriolage, dégâts des eaux, etc.) continue de diminuer », explique l’assureur. Mais ce dernier, à l’instar des autres acteurs du marché, constatent que l’assurance habitation est davantage affectée, année après année, par la recrudescence des catastrophes naturelles, toujours plus fréquentes et toujours plus violentes. L’année 2021 a encore été marqué par plusieurs catastrophes naturelles d’importance (principalement des inondations).

À tel point que les sommes énormes déboursées pour indemniser leurs clients (près d’un milliard d’euros par an en moyenne entre 2016 et 2020) sont appelées à devenir la norme dans les prochaines années. De plus, les dégâts, notamment sur les bâtiments, engendrés par les épisodes de sécheresse ne seront perceptibles que dans plusieurs années. C’est ce que l’on appelle les sinistres « à retardement ».

Point de vigilance signalé par les assureurs : la surprime qui abonde le fonds des catastrophes naturelles prélevée sur chaque contrat d’assurance habitation. Actuellement fixées à 12% de la prime totale, elle pourrait atteindre 20%.

ToutSurMesFinances communiquera sur les évolutions tarifaires des assureurs en matière d’habitation en 2022 au fur et à mesure de leur communication :

  • Maaf : augmentation non communiquée
  • Maif : augmentation non communiquée
  • GMF : augmentation non communiquée
  • MACSF : augmentation non communiquée
  • Generali : augmentation non communiquée
  • Axa : augmentation non communiquée
  • MMA : augmentation non communiquée
  • Matmut : augmentation non communiquée
  • Macif : augmentation non communiquée
  • Axa : augmentation non communiquée
  • Allianz : augmentation non communiquée
  • Aviva : augmentation non communiquée
  • Groupama : augmentation non communiquée
  • Gan : augmentation non communiquée
  • Amaguiz : augmentation non communiquée

Augmentation assurances santé en 2022

Une chose est sûre : les tarifs des assurances santé ne vont toujours pas baisser en 2022. Et ce, malgré l’appel lancé aux assureurs en octobre 2021 par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Une doléance à laquelle seule la Matmut a donné satisfaction.

« L’augmentation des mutuelles est inéluctable d’année en année. Elle tient à deux facteurs. D’un côté, le vieillissement de la population. Les seniors consomment plus de soins de santé. De l’autre, l’évolution des technologies médicales qui sont de plus en plus coûteuses », explique-t-on chez Assurland décrypte Stéphanie Duraffourd, la porte-parole d’Assurland.

Le site Good Value for Money prévoit « une hausse moyenne de 3 à 5% des complémentaires santé », tandis que le comparateur Hyperassur mise sur une forte augmentation de 4 à 6% en moyenne. Pour sa part, la Mutualité française chiffre la hausse à 3,4 % en moyenne en 2022.

Parmi les facteurs justifiant cette poussée des tarifs. « Avec la taxe Covid, l’augmentation des dépenses de santé et le rattrapage des interventions post-Covid, l’année 2022 est marquée par une hausse des cotisations », explique la Mutualité. Sans oublier la mise en place de la réforme du « 100% santé ». Depuis le 1er janvier 2022, il n’est plus nécessaire d’avancer la part mutuelle pour tous les équipements concernés (les lunettes correctrices, les prothèses dentaires et les aides auditives) sur présentation de sa Carte vitale et de sa carte de mutuelle.

Autre facteur à prendre en compte : les consommateurs peuvent, depuis le 1er décembre 2020, résilier leur complémentaire santé « à tout moment ». Une possibilité de résiliation infra-annuelle qui devrait conduire à une modération des velléités d’augmentations des prix.

La Rédaction de ToutSurMesFinances communiquera sur les évolutions tarifaires des assureurs en matière d’habitation en 2022 au fur et à mesure de leur communication :

  • MGEN : augmentation non communiquée
  • Generali : augmentation non communiquée
  • Matmut : 0%
  • Maaf : augmentation non communiquée
  • MMA : augmentation non communiquée
  • Macif : communication au printemps
  • MACSF : augmentation non communiquée
  • Axa : augmentation non communiquée
  • Allianz : augmentation non communiquée
  • Aviva : communication prochaine
  • Groupama : communication prochaine
ARTICLES CONNEXES
Menu