Partagez
Share to Google

Le mandat de gestion Conseil Privé ISF 2016 de Calao Finance permet de déléguer la souscription au capital de PME pour bénéficier d'une réduction d'ISF tout en respectant les nouveaux critères d'investissement imposés par la loi. Le tout avec des frais qui pèsent moins lourd pour les sociétés financées que chez les offres concurrentes.

Mandat ISF 2016 à frais réduits

 

La souscription au capital de leur propre PME étant interdite ou presque pour les chefs d'entreprise depuis le 1er janvier 2016, ceux-ci vont devoir trouver d'autres solutions pour réduire leur ISF. Tout l'enjeu consiste alors à trouver des procédés alliant défiscalisation maximale, diversification pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et limitation des frais pour maximiser l'injection de capitaux dans le tissu économique.

Le moins cher des mandats ISF 2016

Des caractéristiques auxquelles répond le mandat de gestion Conseil Privé ISF 2016 conçu par Calao Finance et dont la tenue de compte est effectuée par la Financière d'Uzès. D'après les constatations faites par Toutsurmesfinances.com *, cette formule permettant de déléguer à un tiers la sélection et l'investissement dans plusieurs PME éligibles au dispositif ISF PME est le moins cher des mandats commercialisés auprès des investisseurs assujettis à l'ISF.

Le moins cher ? En apparence, un mandat de gestion ne coûte rien au souscripteur puisqu'il on ne lui prélève généralement pas de commission sur son versement : 100 euros investis ouvrent droit à 50 euros de réduction d'ISF. Cet avantage fiscal égal à 50% des sommes engagées est plafonné à 45.000 euros par an.

Jusqu'à 46% de frais indirects sur le marché

Inutile cependant d'imaginer que les opérateurs travaillent gratuitement : des frais indirects sont à la charge des PME et peuvent atteindre 32 à 46% du montant de l'investissement. En lisant bien les brochures des différentes offres, on s'aperçoit que les sommes facturées aux entreprises financées font « peser sur ces dernières un risque sur leur santé financière susceptible de limiter la performance de l'investissement » ! Dans le cas présent, les frais sont circonscrits à 3,137% TTC maximum par an, soit 22% tout au plus sur une durée totale de blocage des fonds pouvant atteindre 7 ans.

Conseil Privé ISF 2016 vise à investir dans une sélection d'une douzaine de PME françaises de croissance non cotées en Bourse, évoluant dans les univers de prédilection de Calao Finance que sont l'art de vivre à la française (bien-être, luxe, gastronomie, sport & loisirs, etc.) et les activités stratégiques (cyber-sécurité, efficacité énergétique, industrie de précision, technologies de l'information, etc.). « Tout ceci en veillant à éviter les secteurs subventionnés dont la pérennité des aides n'est jamais assurée », tient à préciser Eric Gaillat, associé cofondateur de Calao Finance.

PME de moins de 7 ans : « Un paramètre en plus »

Pour ce sixième mandat conseillé par la société de gestion, celle-ci a dû se plier pour la première fois aux nouvelles règles du dispositif ISF PME selon lesquelles une entreprise bénéficiaire de ce type de versements doit avoir moins de sept ans « après sa première vente commerciale ». Une restriction qui n'a pas fondamentalement changé la donne, affirme Eric Gaillat.

« Non, ce nouveau critère ne change pas grand-chose pour nous car nous suivons de nombreuses PME de moins de 7 ans. C'est évidemment un paramètre en plus pour la sélection qui peut exclure telle ou telle société de la sélection du mandat. Cela dit le processus d'analyse reste le même, cela reste du capital développement », considère-t-il, rappelant que 75% des participations des mandats précédents avaient moins de 7 ans au moment de l'investissement.

* mandats analysés

Truffle PME 2016 (Truffle Capital)
Le Cercle Meeschaert 2016 (Meeschaert Capital Développement)
Club Deal 2016 (M Capital Partners, anciennement Midi Capital)
Extendam 2016 (Extend AM)
Conseil Privé ISF 2016 (Calao Finance)
Audacia Direct PME 2022 (Audacia)
Selection Apicap 2016 (Apicap)