Forsee Power : introduction en Bourse réussie, levée de fonds d’environ 100 millions d’euros

Par Loic Farge
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Le groupe français Forsee Power, qui se présente comme l’expert des systèmes de batteries intelligentes dédiées à l’électromobilité durable, a annoncé avoir levé environ 100 millions d’euros dans le cadre de son introduction en Bourse sur Euronext Paris. Par cette opération, il entend renforcer son leadership et accélérer son déploiement, notamment à l’international, sur ce secteur prometteur.

Forsee Power : introduction en Bourse sur Euronext Paris

Forsee Power, le pionnier français dans la conception et la fabrication des systèmes de batteries complexes et à haute valeur ajoutée, a annoncé le succès de son introduction en Bourse sur compartiment B du marché réglementé d’Euronext Paris. Dans le cadre de cette opération, le groupe, implanté à Chasseneuil-du Poitou (près de Poitiers), est parvenu à lever près de 100 millions d’euros sur la base initiale des titres.

Dans le cadre de cette offre, 13.793.103 actions ordinaires nouvelles ont été émises au total. Elles se répartissent ainsi :

  • 12.469.282 actions ordinaires nouvelles allouées aux investisseurs institutionnels
  • 1.323.821 actions ordinaires nouvelles allouées au public

Cela représente une augmentation de capital de 100 millions d’euros. Ce montant pourrait atteindre 115 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension.

Le Canadien Ballard Power Systems, un des leaders mondiaux de la pile à combustible pour les véhicules moyens et lourds à hydrogène – avec qui Forsee Power a conclu un partenariat stratégique exclusif au tout début de l’opération -, s’était engagé à souscrire au moins 35% du montant de l’augmentation de capital (y compris en cas d’exercice éventuel de la clause d’extension), dans la limite de 40 millions d’euros.

De son côté, Bpifrance avait exprimé son intention de participer à l’offre pour un montant maximum de 10 millions d’euros, sous réserve d’obtenir l’accord de son comité d’investissement.

Le prospectus a été approuvé le 15 octobre 2021 par l’Autorité des marchés financiers (AMF) sous le numéro 21-448.

Prix de l’action Forsee Power (FORSE, FR0014005SB3)

L’action Forsee Power (libellé : FORSE) a été fixée, dans le cadre de l’introduction en Bourse du groupe français, au prix de 7,25 euros l’unité. Soit au plus bas de la fourchette indicative, qui allait de 7,25 à 9,80 euros, d’après le communiqué de presse et la note d’opération (le prix médian se situait ainsi à 8,53 euros).

L’opération, réalisée dans le cadre d’une offre à prix ouvert (OPO) et d’un placement global (le « Placement Global », ensemble avec l’OPO, l’« Offre »), proposait une fourchette de prix importante : le prix médian se situait, en effet, à 17,6% de la borne inférieure et de la borne supérieure.

Sur la base d’un prix par action de 7,25 euros, la capitalisation de Forsee Power s’élève ainsi à près de 386 millions d’euros à l’issue de l’augmentation de capital.

À l’issue de l’introduction en Bourse, le flottant (part du capital dans le public) représentera environ 14,48% du capital sur la base de l’offre initiale de titres. Il pourra être porté à environ 18,37% du capital en cas d’exercice en totalité de l’option de surallocation.

Forsee Power, un acteur majeur de l’électromobilité positionné sur les marchés à haute valeur ajoutée

Créé en 2011 par son actuel président Christophe Gurtner – un ancien membre de la direction du fabricant de batteries Saft, filiale d’Alcatel dont les blocs NiCd ont équipés les voitures électriques françaises entre 1995 et 2005 -, le groupe industriel français Forsee Power se présente comme un pionnier de l’électromobilité durable dans le secteur des transports.

Il est spécialisé dans la conception, l’assemblage et la fourniture de systèmes de batteries intelligentes pour un « transport électrique durable ». À ce titre, il se focalise sur les marchés – français et internationaux – nécessitant des dispositifs de batteries complexes et à haute valeur ajoutée. Cela concerne, d’une part, les véhicules lourds (bus, camions spéciaux de type camions miniers ou portuaires, véhicules non routiers pour la construction, l’agriculture et l’industrie, les navires et les trains), et, d’autre part, les véhicules légers (deux et trois roues électriques, notamment). Il équipe, entre autres, les bus britanniques à double étage de la marque Wrightbus à Londres.

Le groupe propose également des solutions de financement (location de batteries) et des solutions de seconde vie pour les batteries de transport. À noter qu’en dépit de l’essor de la voiture électrique, il se tient pour l’heure à l’écart de ce marché, mais aussi de l’aéronautique.

Forsee Power emploie plus de 550 personnes, dont près de 200 dans son site de Chasseneuil-du-Poitou, à côté de Poitiers, où il est implanté depuis 2018. Les systèmes de batteries du groupe sont développés au sein de ses trois centres de recherche et développement (Paris, Lyon et Zhongshan). Ils sont ensuite produits dans quatre usines, en Europe (France et Pologne) et en Asie (Chine et Inde).

Un chiffre d’affaires exponentiel, mais encore des pertes

En 2020, Forsee Power a enregistré un chiffre d’affaires (CA) de 62 millions d’euros. Sur la période comprise entre 2015 (année à l’issue de laquelle le CA s’affichait à 10 millions d’euros) et 2020, le taux de croissance annuel s’est établi en moyenne à 44%, principalement grâce au marché du bus électrique. Et malgré l’épidémie de Covid-19, la progression a encore atteint +23% sur la seule année 2020.

En dépit de ces résultats plus qu’encourageants, le groupe n’est pas parvenu à équilibrer ses comptes. Il concède que ses pertes se sont élevées à 19 millions d’euros l’an passé. Mais sur la base des prospectives, il espère atteindre en 2023 un chiffre annuel de 180 millions d’euros, ce qui lui permettrait d’atteindre le seuil de rentabilité (Ebitda).

En 2027, grâce à l’augmentation de sa capacité de production, l’entreprise vise un chiffre d’affaires annuel d’environ 600 millions d’euros, avec une marge d’Ebitda supérieure à 15%.

Une levée de fonds pour accroître son leadership

Le produit de la levée de fonds lancée par Forsee Power, dans le cadre de son introduction en Bourse, sera affecté autour de quatre priorités stratégique, de la manière suivante (sur la base d’un montant levé de 100 millions d’euros) :

  • pour 30 millions d’euros : à l’accélération du développement industriel à l’international (hausse des capacités de production des installations existantes ; création d’un nouveau site aux États-Unis ; extension de manière opportuniste de la base industrielle dans de nouveaux pays)
  • pour 30 millions d’euros : à l’innovation et au développement de nouveaux produits (digitalisation et intelligence artificielle ; nouvelle génération de technologies et de produits ; poursuite de l’optimisation des coûts ; renforcement de la sécurité des systèmes de batteries)
  • pour 10 millions d’euros : à la réalisation d’opérations permettant l’expansion dans des zones géographiques et dans des gammes de produits complémentaires, mais aussi le développement de la seconde vie et de la fin de vie des systèmes de batteries
  • pour 30 millions d’euros : au financement de besoins généraux de l’entreprise (accompagnement du développement des grands volumes et soutien de la demande croissante de production ; renforcement du bilan financier ; remboursement d’un emprunt souscrit auprès de la Banque européenne d’investissement).

L’entreprise compte sur ses atouts pour accroître son leadership technologique et commercial, et notamment sur la maîtrise technologique complète de la chaîne de valeur (de la conception à la production des systèmes de batterie proposés aux clients).

Interview de Christophe Gurtner, président et fondateur de Forsee Power

Toutsurmesfinances.com : Quel est le cœur de votre activité ?

Christophe Gurtner : Forsee Power, que j’ai créée il y a maintenant dix ans, conçoit et fabrique des systèmes de batteries électriques lithium-ion intelligentes pour une électromobilité durable et zéro émission de gaz à effet de serre. Nous sommes positionnés sur des segments à haute valeur ajoutée, que ce soit les véhicules lourds – comme le bus ou le train – ou les engins légers – les scooters ou les karts, pour ne citer qu’eux. L’entreprise est aujourd’hui leader sur le marché des bus Nous en Europe. Elle est aussi un acteur incontesté sur le marché mondial de la mobilité légère ainsi que dans le secteur des piles à combustible à hydrogène.

Quels sont vos principaux clients ?

Ils restent principalement asiatiques. Ceci s’explique avant tout par le fait qu’il a longtemps été difficile d’expliquer notre démarche en Europe en général, et en France en particulier. Le marché de la batterie y a mis du temps avant de décoller. Mais désormais, face aux enjeux énergétiques et environnements de plus en plus importants, le cap est franchi. Plusieurs fabricants de bus ou leurs deux et trois-roues électriques équipent leurs engins avec nos batteries personnalisées en fonction de leurs besoins. Je citerai, par exemple, le Français Heuliez (filiale d’Iveco, Ndlr), le Portugais Caetano ou encore l’Italien Piaggio. Le bus représente le gros de nos ventes, devant la mobilité légère, tout simplement parce qu’ils ont été les secteurs pionniers et qu’ils vont continuer à croître. Les autres secteurs (ferroviaire, matériel agricole, Marine, etc.) demeurent, quant à eux, des relais de croissance importants.

Pourquoi une entrée en Bourse ?

Le projet de lever 100 millions d’euros s’inscrit d’abord dans la nécessité d’accroître notre capacité de production, alors que les marchés de la mobilité électriques connaissent une croissance forte et durable à travers le monde. L’électromobilité s’impose comme la norme des véhicules commercialisés aujourd’hui. Par le biais de cette opération, nous ambitionnons de renforcer notre leadership technologique, fondé sur une gamme de produits complète et une offre de services étendue. Nous devons avoir la capacité de financement suffisante pour faire passer notre puissance de 1 gigawattheure en 2021 à 10 gigawattheures en 2027.

Parlez-nous de votre association avec le Canadien Ballard Power Systems…

Nous venons tout juste de signer un partenariat industriel unique avec le leader mondial des piles à combustible pour moteurs à usages intensifs. Nous aspirons à travailler ensemble sur un ensemble de gestion globale, qui combinera nos deux savoir-faire technologiques pour équiper les véhicules moyens et lourds roulant à l’hydrogène. Une solution optimisée pour augmenter la durabilité tout en rendant le dispositif abordable. Nous espérons lancer notre première offre commerciale en 2023. Car j’en suis convaincu : la batterie et l’hydrogène sont deux technologies fortement complémentaires. Pour l’heure, la première se prête à un usage sur longue distance, tandis que la seconde est à privilégier pour les courts et moyens trajets. Reste que l’on a trop tendance à les opposer, à tort.

Pourquoi négliger le secteur automobile ?

On ne peut pas tout faire. Non seulement ce marché est trop vaste, mais il faut avoir à l’esprit que les constructeurs automobiles fabriquent la plupart du temps leurs propres systèmes de batteries. Donc Forsee Power a choisi ses batailles…

Forsee Power : modalités, code ISN, calendrier

Modalités de l’introduction en Bourse de Forsee Power

  • Marché de cotation : Euronext Paris
  • Code mnémonique de l’action : FORSE
  • Code ISIN : FR0014005SB3
  • Prix d’introduction : 7,25 euros (fourchette de 7,25 à 9,80 euros par action)
  • type d’offre : offre à prix ouvert (OPO)
  • Nature de l’opération : augmentation de capital, cession de titres uniquement dans le cadre de l’option de surallocation
  • Nombre de titres offerts : 13.793.103 actions ordinaires nouvelles
  • Éligibilité des titres : PEAPEA-PME

Dates de l’IPO

  • 15 octobre 2021 : approbation du prospectus par l’Autorité des marchés financiers (AMF)
  • 18 octobre 2021 : ouverture de la période de souscription
  • 1er novembre 2021 : clôture de l’offre à prix ouvert (OPO) à 17 heures pour les achats aux guichets de banque et à 20 heures pour les ordres passés par Internet
  • 2 novembre 2021 : annonce du résultat de l’offre
  • 4 novembre 2021 : règlement-livraison des actions
  • 5 novembre 2021 : début des négociations des actions sur Euronext
  • 2 décembre 2021 : date limite d’exercice de l’option de surallocation
ARTICLES CONNEXES
Menu