OVHcloud : succès de l’introduction en bourse sur Euronext, levée de fonds de 350 M€

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

OVHcloud, spécialiste européen de services cloud (stockage et utilisation de données à distance) basé à Roubaix, a réalisé une augmentation de capital d’un montant de 350 millions d’euros, destinée à financer sa croissance et à diminuer ses ratios d’endettement. L’introduction en Bourse a aussi permis aux fonds KKR et TowerBrook Capital Partners de céder une partie de leurs titres.

OVHcloud : succès de l’introduction en Bourse sur Euronext

OVHcloud a bouclé avec succès son introduction en Bourse sur Euronext Paris, malgré l’incident technique d’origine humaine ayant conduit à une interruption de service temporaire la veille de la clôture de l’opération. L’entreprise spécialisée dans les services cloud (stockage et utilisation de données à distance), premier fournisseur européen du secteur, a fixé le prix de l’offre en bas de la fourchette de prix indicative. L’opération porte sur un montant total de 400 millions d’euros, susceptible d’être porté à 460 millions d’euos en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation (rallonge). OVHcloud avait reçu le feu vert de l’Autorité des marchés financiers (AMF) sur sa note d’opération le 4 octobre 2021.

À cette occasion, OVHcloud a réalisé une augmentation de capital d’un montant de 350 millions d’euros, par émission d’actions nouvelles. Cet argent frais doit permettre à l’entreprise de financer sa forte croissance et de ramener son ratio de levier (dette nette/Ebitda ajusté) à un niveau inférieur à 1,5. Parallèlement, OVHcloud a reçu en juillet l’engagement ferme d’un groupement de banques pour un refinancement de 920 millions d’euros, permettant le remboursement anticipé du précédent crédit syndiqué, soumis à la réalisation du projet d’introduction en Bourse.

En complément, une cession de titres est intervenue dans le cadre de l’offre initiale (à hauteur de 50 millions d’euros) et est prévue au titre de l’option de surallocation :

  • des fonds KKR et TowerBrook Capital Partners, entrés au capital en 2016
  • de certains membres de la famille Klaba
  • de certains salariés et dirigeants du groupe, anciens ou actuels

La famille du président-fondateur Octave Klaba indique qu’elle « conservera une participation largement majoritaire » au capital post-opération, soit 69,6% des parts.

L’opération a suscité un fort engouement des particuliers, l’offre à prix ouvert (OPO) a représenté 17% de l’offre, soit 3,6 millions d’actions, largement au-delà de l’enveloppe minimum d’au moins 10% des titres proposés. OVHcloud revendique « la plus forte participation pour une introduction en Bourse sur le compartiment A d’Euronext Paris depuis 10 ans, hors privatisation ».

Prix de l’action OVHcloud (OVH, FR0014005HJ9)

Le prix d’introduction de l’action OVHcloud a été fixé à 18,50 euros, soit la borne basse de la fourchette indicative de prix (laquelle se situait entre 18,50 et 20 euros, soit un prix médian de 19,25 euros).

La capitalisation boursière atteint 3,49 milliards d’euros, classant l’entreprise dans le compartiment A du marché réglementé parisien.

OVHcloud, de Roubaix à un acteur mondial des services cloud

Spécialisé dans l’hébergement de sites Internet à sa création en 1999 à Roubaix par Octave Klaba, OVHcloud se qualifie comme premier fournisseur européen de services cloud, après avoir débuté son expansion géographique dès 2004 en Pologne (pays d’origine d’Octave Klaba) et en Espagne, suivie d’une accélération à partir de 2012.

Le groupe exploite aujourd’hui 33 datacenters (centres de données) dans le monde entier (dont 12 ouverts de 2017 à 2020) sur 12 sites, dont certains se situent hors d’Europe (Amérique du Nord, Singapour et Australie).

OVHcloud affirme détenir une position :

  • de leader en Europe (sur la base du chiffre d’affaires), dans les services de cloud privé (plus sûr, serveurs dédiés au client)
  • forte sur le marché du cloud public (serveurs partagés entre clients) et celui de l’Hosted Private Cloud (serveurs dédiés, système d’exploitation sélectionné et géré par OVHcloud, offre adaptée à l’hébergement de données sensibles).

Au cours de l’exercice 2020, OVHcloud a réalisé 52% de son chiffre d’affaires auprès de clients situés en France, 28% ailleurs en Europe et 20% dans le reste du monde.

OVHcloud revendique un modèle intégré « allant de la conception et fabrication de ses serveurs, de ses centres de données et des ressources réseau, à la conception et la gestion des ressources logicielles ». Le groupe estime que cette approche basée sur des technologies propriétaires « constitue également un moteur de performance, d’agilité et d’innovation durable ».

Sur le plan commercial, OVHcloud s’adresse à trois principaux segments de clients :

  • les sociétés du numérique
  • les entreprises et entités publiques qui migrent vers le cloud
  • les partenaires et revendeurs sous marque blanche

Conséquences de l’incendie du centre de données d’OVHcloud à Strasbourg

L’incendie qui a détruit l’un des quatre centres de données d’OVHcloud à Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars 2021, a eu d’importantes répercussions sur la société.

Sur le plan financier, le sinistre a conduit le groupe :

  • à émettre pour 5,2 millions d’euros d’avoirs en contrepartie des services interrompus facturés aux clients
  • à constater un manque à gagner de 2,9 millions d’euros
  • à émettre des bons pour un montant maximum de 28,3 millions d’euros (dont 20,5 millions d’euros ont été utilisés au 31 août 2021)
  • à constater des charges non-courantes de 39,2 millions d’euros, dont une provision de 32,3 millions d’euros « au titre de frais d’expertise, de frais de procédure et au titre des actions en responsabilité » ainsi qu’une charge de mises au rebut de certaines immobilisations corporelles pour 15,8 millions d’euros, au titre des serveurs endommagés dans l’incendie
  • à investir 18,4 millions d’euros au 31 mai 2021 pour remplacer les serveurs endommagés ou détruits par l’incendie
  • à prévoir un budget additionnel d’environ 10 à 12 millions d’euros pour compléter les réparations et pour « mettre en œuvre un plan d’hyper-résilience ».

OVHcloud indique en outre avoir connu, « en raison de l’incendie et de la publicité qui en a résulté », un taux de résiliation « quelque peu plus élevé » et une baisse du taux d’acquisition de nouveaux clients par rapport aux périodes précédentes. L’entreprise estime que cet impact « pourrait se prolonger au début de l’exercice 2022 » et que le sinistre pourrait « entraîner un retard de trois à quatre trimestres dans sa trajectoire de croissance prévue ».

Le groupe révèle avoir obtenu, en août 2021, un engagement de ses assureurs à percevoir, en septembre 2021, une indemnité forfaitaire unique de 58 millions d’euros au titre des dommages causés par l’incendie (dont 50 millions d’euros ont été encaissés au 10 septembre 2021).

OVHcloud a également réagi en mettant en place des solutions de sauvegarde de données et de reprise d’activité.

Perspectives de développement d’OVHcloud

OVHcloud entend « capter pleinement » la croissance du marché du cloud et accroître ses parts de marché, en profitant notamment d’une « demande grandissante en matière de souveraineté des données ».

Ayant enregistré un taux de croissance annuel moyen de plus de 20% au cours de la dernière décennie, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 632 millions d’euros en 2020 pour un résultat brut d’exploitation (Ebitda) courant de 255 millions d’euros (soit une marge de 40,3% contre 35,5% en 2019) et un Ebitda ajusté de 263,1 millions d’euros.

Pour l’exercice 2021, le groupe estime que son chiffre d’affaires devrait s’inscrire dans une fourchette de 655 à 665 millions d’euros, pour une marge d’EBITDA ajusté comprise entre 38 et 40% et une marge d’EBITDA courant estimée entre 35 et 37%.

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2022 est annoncé en progression de 10 à 15% par rapport à l’exercice 2021, tout « en maintenant sa marge d’EBITDA ajusté en ligne avec celle de 2020 ».

À l’horizon 2025, OVHcloud espère porter son niveau de croissance organique du chiffre d’affaires « aux environs de 25% par an ».

Objectif de l’introduction en Bourse d’OVHcloud

Michel Paulin, directeur général d’OVHcloud, a fait savoir que l’opération vise à répondre aux objectifs suivants :

  • « être capable d’investir plus dans le marketing, la vente, pour accélérer croissance »
  • continuer à développer l’offre avec « 40 produits introduits d’ici les 18 prochains mois »
  • croître à l’international, en solidifiant sa présence en Europe, en poursuivant son expansion sur le continent américain et en accroissant sa présence en Asie et en Australie, où elle exploite déjà trois centres de données. OVHcloud indique étudier la possibilité de s’étendre « en Inde, en Indonésie, au Japon, en Corée du Sud et en Thaïlande ».
  • réaliser des acquisition ciblées

OVHcloud n’envisage aucune distribution de dividendes à moyen terme, les cash-flows générés ayant vocation à être réinvestis.

Actionnariat d’OVHcloud après l’introduction en Bourse

La répartition du capital est la suivante (hors option de surallocation), compte tenu de la fixation du prix en bas de fourchette :

  • famille Klaba : 69,6%
  • TowerBrook Capital Partners : 8,4%
  • KKR : 8,4%
  • salariés, anciens salariés, dirigeants anciens ou actuels : 2,1%
  • flottant : 11,5%

La part du public pourrait atteindre un maximum de 13,2% en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation.

Avis de IDMidCaps sur OVHcloud : faut-il acheter ?

OVHcloud fait incontestablement partie des success stories entrepreneuriales françaises et européennes des deux dernières décennies. Le groupe s’est lancé au moment de l’avènement d’internet à la fin des années 90 sur un marché naissant qui a surtout explosé dans les années 2010 avec la démocratisation de la virtualisation et du cloud en entreprise et se retrouve 20 ans plus tard parmi les leaders européens. OVHcloud se situe actuellement à un carrefour de son histoire. Les défauts du modèle sont bien identifiés : croissance inférieure à celle du marché ces dernières années, difficulté à prendre le virage du cloud public, défaillances techniques régulières ces dernières années symbolisées par l’incendie du datacenter de Strasbourg en mars 2021. En contrepartie, les forces et opportunités sont nombreuses : seule alternative européenne de taille critique face aux acteurs américains, opportunité d’accélérer dans le cloud public avec le soutien des États européens, intensification du développement à l’international. Sans surprise, le niveau de valorisation retenu pour l’IPO d’OVHcloud est stratosphérique, mais les investisseurs s’en moquent dans ce secteur tant que la croissance est au rendez-vous, et que l’inflation et les taux d’intérêt n’augmentent pas significativement. À ces niveaux de prix, le groupe n’a pas vraiment le droit à l’erreur dans l’exécution de son plan de développement.

Dates et modalités de l’IPO d’OVHcloud

Modalités de l’introduction en Bourse d’OVHcloud

  • Marché de cotation : Euronext Paris
  • Code mnémonique de l’action : OVH
  • Code ISIN : FR0014005HJ9
  • Prix d’introduction : 18,50 euros (pour une fourchette comprise entre 18,50 et 20 euros, soit prix médian de 19,25 euros)
  • Type d’offre : offre à prix ouvert (OPO)
  • Nature de l’opération : augmentation de capital et cession de titres
  • Nombre de titres offerts : 18.918.919 actions nouvelles, 2.702.702 actions existantes (3.243.244 actions existantes supplémentaires, en cas d’exercice intégral de l’option de surallocation)
  • Éligibilité des titres : PEA, compte-titres ordinaire (CTO)

Calendrier de l’IPO

Le calendrier indicatif de l’opération a été communiqué par voie de communiqué de presse et dans le prospectus visé par l’AMF :

  • 17 septembre 2021: approbation par l’Autorité des marchés financiers (AMF) du document d’enregistrement
  • 4 octobre 2021 : approbation par l’AMF du prospectus
  • 5 octobre 2021 : ouverture de l’offre
  • 13 octobre 2021 : clôture de l’OPO à 17 heures (heure de Paris) pour les souscriptions aux guichets et à 20 heures (heure de Paris) pour les ordres de souscriptions passés par Internet
  • 14 octobre 2021 : clôture du livre d’ordres pour les investisseurs institutionnels, annonce du succès de l’offre et du prix définitif à 18,50 euros
  • 15 octobre 2021 : début des négociations des actions sous la forme de promesses d’actions (ligne de cotation intitulée « OVH Promesses »)
  • 18 octobre 2021 : règlement-livraison des actions
  • 19 octobre 2021 : début des négociations des actions sous l’intitulé OVH
  • 13 novembre 2021 : date limite d’exercice de l’option de surallocation
ARTICLES CONNEXES
Menu