Monmaster.gouv.fr : la plateforme pour postuler aux masters

Par Jean-Philippe Dubosc
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Les étudiants en troisième année de licence et les diplômés d’un bachelor doivent désormais passer par la plateforme « Mon Master » pour candidater à une première année de master universitaire. Les candidats de formations en alternance ont commencé à recevoir les premières propositions des établissements depuis le 2 avril 2024. Ceux pour les formations hors alternance devront attendre le 4 juin 2024.

Monmaster.gouv.fr, qu’est-ce que c’est ?

Le remplaçant de Trouvermonmaster

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) a lancé, en 2017, « Trouver mon master ». Disponible à l’adresse trouvermonmaster.gouv.fr, ce portail proposait un moteur de recherche qui permettait de connaître les coordonnées des masters en indiquant (au choix) le nom de la formation, sa spécialité, le nom de l’établissement, la localisation de l’établissement (la ville où il est implanté) ou encore un périmètre de recherche (de 1 km à 500 km à la ronde).

« Trouver mon master » a été remplacé, le 1er février 2023, par « Mon Master ». Accessible à l’adresse monmaster.gouv.fr, cette plateforme permet, à l’image de trouvermonmaster.gouv.fr, de consulter l’offre de formation en diplôme national de master (DNM), mais aussi de déposer une seule candidature en ligne. 

Ce dépôt unique de dossiers évite à l’étudiant en troisième année de licence (L3) ou en bachelor de devoir, comme auparavant, contacter chaque établissement pour connaître les modalités de candidature en première année de master (M1). Depuis la rentrée universitaire 2023-2024, les étudiants de L3 ou en bachelor n’ont ainsi plus qu’à formuler, en une seule fois, leurs vœux sur monmaster.gouv.fr pour candidater aux différents M1 qui les intéressent.

Les délais de réponse sont également uniformisés. Pour l’année universitaire 2024-2025, les résultats d’admission seront transmis au plus tard le 24 juin 2024.

Monmaster.gouv.fr fonctionne-t-il avec un algorithme ?

Contrairement à Parcoursup – le portail d’affectation en première année d’études supérieures -, la plateforme « Mon Master » ne fonctionne pas avec un algorithme. Comme du temps de « Trouver mon master », les candidatures sont examinées une à une par chacun des établissements de formation.

Calendrier 2024 sur Monmaster.gouv.fr

Les dates de candidature et d’admission varient selon que le master est effectué en alternance (périodes de formation alternant avec des périodes en entreprise) ou non.

Dates de la phase de candidature

Formations hors alternance
DatesPhases
Du 26 février 2024 au 24 mars 2024Dépôt des candidatures sur monmaster.gouv.fr
Du 2 avril 2024 au 28 mai 2024Examen des candidatures par les établissements

 

Formations en alternance
DatesPhases
Du 26 février 2024 au 24 mars 2024Dépôt des candidatures sur monmaster.gouv.fr
Du 2 avril 2024 au 24 juin 2024Examen des candidatures par les établissements

Dates de la phase d’admission

Formations hors alternance
DatesPhases
Du 4 juin 2024 au 24 juin 2024Transmission des propositions d’admission par les établissements et réponses des candidats
À partir du 24 juin 2024 (date limite différente d’un établissement à un autre) Inscription administrative auprès des établissements

 

Formations en alternance
DatesPhases
Du 2 avril 2024 au 24 juin 2024Transmission des propositions d’admission par les établissements, réponses des candidats, inscription administrative auprès des établissements

 

Non-respect des délais, que se passe-t-il ?

Pour entrer en M1, il faut désormais passer par « Mon Master ». L’étudiant ne peut plus contacter directement l’établissement. S’il n’a pas formulé ses vœux ou répondu aux propositions d’admission dans les délais prévus, il ne pourra pas accéder à la formation.

Toutefois, s’il bénéficie de circonstances exceptionnelles (maladie, décès d’un proche…), il peut essayer de plaider sa cause en envoyant une requête à contact.monmaster@enseignementsup.gouv.fr. Mais il n’est pas du tout sûr que sa démarche aboutisse favorablement.

Fonctionnement de la plateforme Monmaster.gouv.fr

Les critères pour candidater à Monmaster.gouv.fr

Pour candidater à la plateforme « Mon Master », il faut être en troisième année de licence (L3) ou en diplôme équivalent (bac+3). Les étudiants déjà titulaires d’une licence y ont accès s’il s’agit de leur première candidature au diplôme national de master (DNM). Idem pour les candidats étrangers, à condition qu’ils soient originaires d’un pays de l’Espace économique européen (les 27 États membres de l’Union européenne + la Norvège + l’Islande + le Liechtenstein), d’Andorre, de Monaco ou de Suisse.

Ne sont pas éligibles à « Mon Master » : 

  • les étudiants qui redoublent leur première année de master (M1). Ils doivent se réinscrire directement auprès de leur établissement.
  • les candidats étrangers, qui ne sont pas ressortissants d’un pays de l’Espace économique européen (EEE), d’Andorre, de Monaco ou de Suisse. Ils doivent utiliser la plateforme « Études en France »
  • Les candidats qui souhaitent intégrer un M1 par le biais d’une validation des études supérieures (VES). Le VES permet d’obtenir (après examen du dossier et passage devant un jury) un diplôme français à la suite d’études supérieures effectuées en France ou à l’étranger. Le candidat doit contacter directement l’établissement.
  • Les étudiants dont le cursus prévoit, en quatrième année, automatiquement l’admission en M1. C’est, par exemple, le cas du cursus de master en ingénierie (CMI) proposé par une trentaine d’universités.
  • Les candidats au grade de master dans une école de commerce, au master of business administration (MBA), au master of sciences (MSc) et au master délivré par les 14 écoles de journalisme, membres de la Conférence des écoles de journalisme (CEJ) et, de ce fait, reconnues par la profession.

Comment formuler des vœux et candidater sur Monmaster.gouv.fr ?

Il faut d’abord sélectionner les formations préparant du diplôme national de master (DNM). Sur le même modèle que l’ex-portail « Trouver mon master », un moteur de recherche est proposé aux candidats. La recherche peut être réalisée en renseignant des filtres ou en utilisant la carte interactive.

Les filtres portent sur :

  • le nom de la formation
  • la licence préparée ou obtenue par le candidat
  • la modalité d’enseignement : formation initiale, formation continue, formation en apprentissage, formation par le biais d’un contrat de professionnalisation, formation à distance, formation « hybride » (en présentiel et en distanciel)
  • le nom de l’établissement
  • la ville dans laquelle est situé l’établissement
  • le périmètre géographique de recherche (de 2 km à 100 km)

Plus le candidat remplit de filtres et plus sa recherche sera précise.

Les étudiants peuvent formuler jusqu’à 15 vœux de formation. Ils ont droit à 15 vœux supplémentaires de formations en alternance. Soit, potentiellement, un total de 30 vœux au maximum. 

Les DNM sont classés en domaines, mentions et parcours. Par exemple, on peut trouver un master dans le domaine « Sciences, technologies, santé », mention « Chimie », parcours « Procédés industriels durables ». Important à savoir : si un candidat choisit plusieurs parcours au sein d’une même mention proposés dans le même établissement, cela compte pour un seul vœu.

Les étudiants sont invités à s’adresser au service commun universitaire d’information et d’orientation (SCUIO) de leur université pour se faire accompagner dans leur choix et bien candidater. Ils peuvent aussi consulter la fiche d’information des formations. Dans ces fiches, les candidats peuvent connaître :

  • les attendus et critères d’évaluation des candidatures
  • la ou les mentions de licence conseillée
  • la capacité d’accueil du master (le nombre maximum d’étudiants)
  • le lieu de la formation
  • l’e-mail du responsable pédagogique
  • le lien vers le site Internet de l’établissement
  • le devenir des diplômés (poursuite d’études, taux d’emploi, taux d’emploi salarié en France)
  • le niveau de demande des formations (rang du dernier admis par rapport au nombre de candidats)

A savoir : outre l’examen du dossier de candidature, l’établissement peut prévoir un oral et/ou un concours écrit.

Comment connaître son rang en liste d’attente ?

À partir du 4 juin 2024, les candidats recevront les réponses d’admission des établissements. En fonction de ces réponses, ils connaitront leur rang en liste d’attente. Ce rang sera actualisé tous les jours au fur et à mesure des réponses des candidats.

Comment savoir si on est sélectionné ou non ?

Les candidats recevront par e-mail les réponses des établissements à compter du 4 juin 2024. Ils seront invités à consulter régulièrement leur boîte aux lettres électronique à partir de cette date. Ils pourront également vérifier les réponses dans leur dossier accessible sur Monmaster.gouv.fr. Trois réponses des candidats seront possibles : 

  • le candidat accepte définitivement la proposition d’admission. Il ne peut plus accepter d’autres propositions 
  • le candidat accepte provisoirement la formation. Il doit donner une réponse définitive au plus tard à la fin de la phase d’admission (pour l’année universitaire 2023-2024, jusqu’au 21 juillet 2023 pour les formations hors alternance, jusqu’au 30 septembre 2023 pour les formations en alternance)
  • le candidat refuse la proposition d’admission 

Important à savoir : pour accepter une proposition de formation en alternance, le candidat devra joindre à sa réponse le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation signé avec son entreprises d’accueil. 

Si un candidat qui avait acceptait définitivement une proposition se désiste ou ne s’inscrit pas, l’établissement appelle les étudiants en liste d’attente par ordre de classement dans la liste pour le remplacer.

Y a-t-il une phase complémentaire dans Monmaster.gouv.fr ?

Du 25 juin au 31 juillet 2024 s’ouvrira une phase complémentaire pour les candidats qui n’ont pas reçu de proposition d’admission. Les jeunes pourront formuler 10 vœux en formation initiale et 10 vœux en apprentissage.

Formations hors alternance et en alternance
DatesPhases
25 juin 2024 au 30 juin 2024Candidature et classement des candidatures encore en liste d’attente
1er juillet 2024 au 12 juillet 2024Examen des candidatures
15 juillet 2024 au 31 juillet 2024Phase d’admission
Jusqu’au 15 septembre 2024Gestion des désistements

 

En l’absence de réponse des établissements au-delà du 31 juillet 2024, les candidats pourront saisir le recteur de région académique ou s’adresser à leur SCUIO pour voir comment ils pourront poursuivre ses études. Ils pourront demander aux établissements de motiver leur refus. Les établissements disposeront d’un mois pour expliquer à l’étudiant pourquoi sa candidature n’a pas été retenue.

Les masters accessibles par Monmaster.gouv.fr

Liste des masters proposés

« Mon Master » donne accès à l’intégralité des diplômes nationaux de master (DNM) proposés par les établissements d’enseignement supérieur français ayant fait l’objet d’une évaluation par le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES) et habilités, à ce titre, à délivrer un DNM reconnu par l’État. En 2024, le portail répertorie plus de 3.500 mentions et 8.000 parcours de master, dont 10% en apprentissage. 

Sont notamment accessibles sur Monmaster.gouv.fr : 

  • les masters délivrés par les universités
  • les écoles publiques d’ingénieurs dont la formation conduit à l’obtention d’un DNM et qui prévoient un recrutement en M1
  • les instituts d’admission des entreprises (IAE)
  • les instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPÉ)
  • les écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA)
  • le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
  • le Muséum national d’Histoires naturelle (MNHN)
  • les universités de technologie (UT)

Les formations non proposées

  • les écoles d’ingénieurs qui ne délivrent pas un DNM
  • les écoles de commerce. Les « business school » préparent au grade de master, qui équivaut à un bac+5, mais qui n’est pas un DNM
  • les MBA
  • les MSc
  • les masters des 14 écoles de journalisme membres de la CEJ (CFJ, ESJ Lille, Celsa, CUEJ Strasbourg, IPJ, Sciences Po École de journalisme, École de journalisme de Toulouse, IJBA, EJC, EPJT, École de journalisme de Grenoble, École de journalisme et de communication d’Aix-Marseille, IFP, IUL)

Attestation de non-inscription : de quoi s’agit-il et comment l’obtenir ?

Si l’étudiant s’inscrit à une formation qui ne figure pas dans « Mon Master » et pour éviter qu’il occupe une place sur la plateforme pour rien, une attestation de « non-inscription » lui sera demandée par son établissement d’accueil. Elle sera téléchargeable depuis Monmaster.gouv.fr. 

Recours et contact

Comment saisir le médiateur ?

Si l’étudiant ne reçoit aucune proposition d’admission, il pourra cliquer sur le bouton « Saisir le recteur » qui figure sur la page d’accueil de Monmaster.gouv.fr. Il sera alors redirigé vers une plateforme qui lui permettra de créer un dossier auprès des services rectoraux. Ces derniers sont tenus de lui soumettre trois propositions de poursuites d’études.

Comment contacter trouvermonmaster

Trouvermonmaster n’existe plus. Le portail a été remplacé, depuis le 1er février 2023, par Monmaster.gouv.fr. En cas de besoin, l’étudiant peut envoyer un message à contact.monmaster@enseignementsup.gouv.fr. Il peut aussi solliciter le ministère de l’Enseignement supérieur via Facebook et Twitter.

Nos offres sélectionnées pour vous :

ARTICLES CONNEXES
Menu