Parcoursup 2024 : calendrier, inscription et fonctionnement

Par Jean-Philippe Dubosc
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Pour pouvoir s’inscrire dans les filières non sélectives et certaines filières sélectives de l’enseignement supérieur, les futurs bacheliers doivent formuler leurs vœux d’affectation sur la plateforme en ligne « Parcoursup ». A partir du 30 mai et jusqu’au 10 juillet, les candidats vont recevoir les propositions d’admission des formations. Ils devront y répondre dans un délai de deux à quatre jours.

Parcoursup, qu’est-ce que c’est ?

Parcoursup.fr est le portail en ligne d’affectation en première année d’études supérieures. Il remplace la plateforme Admission post-bac (APB) fortement critiquée. Contrairement à APB basée sur un algorithme, Parcoursup a vocation à réintroduire davantage « d’humain » dans l’admission des bacheliers en enseignement supérieur.

Concrètement, ce n’est plus un logiciel qui décide, en fonction des vœux formulés par le jeune et des places disponibles proposées par les établissements, de son inscription, mais les écoles et universités qui promettent d’examiner les dossiers, un par un. Ce système vise à éviter que, comme auparavant, certaines filières très demandées finissent par tirer au sort les candidats ou que des bacheliers se retrouvent sans inscription à la rentrée universitaire.

Parcoursup, qui est concerné ?

Tous les jeunes qui souhaitent s’inscrire en première année d’enseignement supérieur doivent se créer un dossier sur Parcoursup.fr et y formuler leurs vœux. Le service s’adresse ainsi aux lycéens de classe de terminale préparant un baccalauréat général, professionnel, technologique ou agricole, mais aussi aux apprentis et aux étudiants en réorientation (voir plus loin).

En revanche, les candidats à la formation continue et ceux soumis à une demande d’admission préalable (DAP), c’est-à-dire des jeunes étrangers souhaitant étudier en France, ne sont pas concernés par Parcoursup.

Depuis l’année scolaire 2019-2020, un module baptisé Parcours+ a été créé pour les jeunes qui décident de reprendre leurs études alors qu’ils ne sont ni lycéens, ni étudiants.

À noter : les étudiants de première année qui redoublent ne doivent pas passer par la plateforme. Ils doivent se réinscrire directement dans leur établissement.

Parcoursup, pour quelles formations ?

L’inscription sur Parcoursup.fr est obligatoire pour l’admission aux filières non-sélectives de l’enseignement supérieur, à certaines filières publiques sélectives (les BTS, les BUT, l’université de Paris-Dauphine, les 10 instituts d’études politiques (IEP) dont Sciences Po Paris, les instituts de formations aux professions paramédicales) et à certaines filières consulaires sélectives (écoles de commerce, écoles de management…). Pour l’année universitaire 2024-2025, plus de 23.000 formations supérieures reconnues par l’État sont proposées.

Une carte interactive permet de visualiser l’offre de formation par zone géographique. Il est aussi possible d’utiliser un moteur de recherche qui permet de trouver des formations par le diplôme préparé (BTS, BUT, licence…), le domaine (droit, lettres…), le nom de l’établissement (université, école, lycée…), ainsi que le taux d’accès par type de bas (général, technologique ou professionnel). Le candidat peut affiner sa recherche en utilisant des filtres, comme les types d’établissement (publics, privés sous contrat, privés hors contrat…), les formations en apprentissage ou hors apprentissage, les établissements avec un internat ou avec un aménagement (pour les artistes confirmés, pour les sportifs de haut niveau…).

Dans chacune des fiches de formation, l’internaute peut notamment y découvrir le pourcentage de candidats ayant accepté la formation en fonction de la série de baccalauréat, le taux d’accès l’année passée, le nombre de places disponibles dans la formation ou encore des suggestions de formations similaires à la formation recherchée.

Trois nouveautés sont apportées cette année au moteur de recherche. En premier lieu, les candidats peuvent, en cliquant sur l’icone en forme de coeur, mettre une formation dans leurs favoris, ce qui leur permettra de la retrouver plus facilement par la suite. Ils peuvent également ajouter un commentaire.

Deuxième nouveauté : une fonction « ajouter au comparateur » est désormais proposée pour chaque formation. Elle permet au jeune de comparer les formations qu’il a sélectionnées par rapport à différents points, comme le statut de la formation (public/privé), les frais de scolarité, le niveau de la demande, l’existence d’un internat, l’éligibilité de la formation à accueillir des étudiants boursiers ou encore l’existence d’un label délivré par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour les filières privées non sélectives ou sélectives, le candidat doit contacter directement l’établissement pour connaître les modalités d’admission.

Troisième nouveauté : pour les formations conservées en favoris, le candidat peut recevoir une alerte lui rappelant les journées portes ouvertes organisées par l’école ou l’université.

ATTENTION : l’inscription à des formations publiques sélectives s’effectue quelque fois hors Parcoursup. D’autres exigent une inscription à la fois sur Parcoursup et auprès de l’établissement.

À noter : les établissements doivent attribuer les places en priorité aux bacheliers de l’académie. Cette « sectorisation » est supprimée, depuis 2019, pour les candidats des académies de Créteil et de Versailles aux universités parisiennes. Les lycéens de banlieue parisienne sont donc, en théorie, traités sur un pied d’égalité avec les lycées ayant obtenu leur bac à Paris intra-muros.

Formations non sélectives dans Parcoursup

  • licences universitaires générales et professionnelles
  • diplôme universitaire (DU)

Formations sélectives dans Parcoursup

  • brevet de technicien supérieur (BTS)
  • brevet de technicien supérieur agricole (BTSA)
  • brevet de technicien supérieur maritime (BTSM)
  • bachelor universitaire de technologie (BUT), qui remplace le diplôme universitaire (DUT) depuis 2021
  • diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST)
  • classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE)
  • classe pluridisciplinaire d’études supérieures (CPES)
  • cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles (CUPGE)
  • Institut d’études politiques (IEP)
  • diplôme de comptabilité et de gestion (DCG)
  • diplôme de technicien supérieur (DTS)
  • écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA)
  • écoles préparant au diplôme national d’arts (DNA)
  • écoles préparant au diplôme national des métiers d’art et du design (DN MADE)
  • Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI)
  • mise à niveau en hôtellerie-restauration (MAN HR)
  • certaines écoles d’ingénieurs et en ingénierie post-bac (classes préparatoires intégrées)
  • certaines écoles de commerce post-bac (classes préparatoires intégrées)
  • des formations paramédicales et sociales (DTS en imagerie médicale et radiologie thérapeutique, DE manipulateur d’électroradiologie médicale…).

À savoir : à compter de la rentrée 2024-2025, les candidats peuvent formuler au maximum 3 voeux de BTS, BTSA, BTSM, DCG ou IFSI.

Calendrier Parcoursup 2024

DatesEtapes
20 décembre 2023Ouverture de la plateforme Parcoursup
17 janvier 2024 Début des
inscriptions et de la
formulation des vœux
14 mars 2024Date limite pour formuler les vœux
3 avril 2024Date limite pour compléter son dossier et confirmer ses voeux
30 mai 2024Début de la phase
d’admission principale
(réponses des formations)
11 juin 2024Ouverture de la phase
complémentaire (possibilité de
formuler de nouveaux vœux)
8 juillet 2024Résultats du baccalauréat
9-11 juillet 2024Oraux de rattrapage du baccalauréat
12 juillet 2024Fin de la phase principale d'admission
Mi-septembre 2023Fin des propositions d'admission de la phase complémentaire

Service-public.fr propose un module permettant de télécharger le calendrier Parcoursup dans son agenda électronique (Outlook, Google Agenda…).

Comme s’inscrire sur Parcoursup : fonctionnement et étapes

Création du dossier

Étape 1

Le jeune doit se connecter sur le site parcoursup.gouv.fr. Il doit aller sur la rubrique « M’inscrire ou accéder à mon dossier ». Pour la première inscription, il faut cliquer sur « Créer mon dossier ». Il doit ensuite cocher l’ensemble des cases de la « Charte des droits et devoirs de l’usager de Parcoursup », puis signer électroniquement en cliquant sur le bouton « Signer la charte ».

Étape 2

L’internaute doit indiquer sa date de naissance ainsi que son identifiant national d’élève (INE) ou l’identifiant d’inscription au baccalauréat agricole (INAA) pour les lycéens scolarisés dans un lycée agricole. L’INE et l’INAA sont composés de dix chiffres et d’une lettre ou de neuf chiffres et deux lettres.

L’INE est mentionné dans les bulletins scolaires et sur les relevés de notes au bac de français pour les lycéens en filières générales et technologiques. Les élèves scolarisés au Centre national d’enseignement à distance (CNED) doivent entrer l’identifiant qui leur a été communiqué par le CNED par courrier.

Les étudiants en réorientation peuvent trouver leur INE sur le relevé de leurs épreuves du baccalauréat ou sur leur carte d’étudiant. Les élèves scolarisés à l’étranger dans un lycée français doivent se renseigner auprès de leur établissement qui leur fournira un identifiant.

Les élèves scolarisés à l’étranger (hors lycées français) ou non scolarisés doivent cocher la case « Je n’ai pas d’INE ». Dans tous les cas, au moindre doute, le lycéen est invité à s’adresser à son établissement.

Étape 3

L’internaute doit ensuite renseigner son état civil : pays, département et commune de naissance, nationalité, civilité (Madame, Monsieur), nom, prénom, éventuellement deuxième et troisième prénom, date de naissance.

Étape 4

Une fois la page enregistrée, un numéro de dossier lui est communiqué. Le jeune doit précieusement le garder puisqu’il lui sera demandé pour toutes les connexions ultérieures. Il doit également se créer un mot de passe.

Étape 5

Il doit communiquer une adresse électronique. Attention : elle doit être valide car c’est via cet e-mail que seront communiquées les informations, notamment les rappels des délais à respecter. De toute façon, le jeune doit entrer un code de validation reçu dans sa boîte aux lettres électronique. Il est possible de modifier, à tout moment, son adresse mail à condition de la valider avec le code reçu.

Étape 6

Le jeune doit remplir les informations concernant ses représentants légaux : lien de parenté, nom, prénom, catégorie socio-professionnelle (CSP), adresse postale, téléphone, adresse e-mail.

Étape 7

L’internaute doit indiquer s’il est ou non boursier. Les bourses de l’enseignement supérieur étant attribuées sur des critères de ressources plus large que le secondaire, il est invité à préciser le revenu brut fiscal du foyer de 2017 (portant sur les revenus perçus en 2016), le nombre de frères et sœurs à charge, dont le nombre scolarisé dans le supérieur.

Étape 8

Le candidat doit mentionner s’il est sportif ou artiste « de haut niveau ».

Étape 9

L’internaute indique s’il est actuellement scolarisé en France, à l’étranger ou n’est pas scolarisé ainsi que son niveau de scolarité. Un champ lui permet de préciser s’il suit une option et/ou une spécialité.

Étape 10

Le jeune doit dire s’il prépare le bac, une capacité en droit ou un diplôme étranger équivalent. Il doit préciser ses spécialités, ses langues vivantes, ses notes à l’écrit et à l’oral du bac de français et celle de ses travaux personnels encadrés (TPE).

Saisie des vœux

Si le candidat connaît les cursus qu’ils souhaitent suivre, il peut les inscrire directement. Sinon, il a accès à un moteur de recherche qui lui permet de sélectionner les formations par diplôme, établissement, domaine et/ou par lieu. Il peut ajouter des critères spécifiques (formations en apprentissage, pour les sportifs ou artistes de haut niveau, enseignement à distance, internat).

Une fois la formation choisie, des informations lui sont fournies comme l’adresse de l’établissement, le contenu des enseignements, les éléments pris en compte pour l’examen du dossier, le taux de passage en 2ème année, le taux de réussite au diplôme, le taux d’insertion sur le marché du travail, les frais de scolarité, les dates des portes ouvertes, les capacités d’accueil en 2021, les possibilités de poursuite d’étude et les « attendus ». Les attendus sont les connaissances et les compétences nécessaires pour réussir dans la filière demandée, qu’elle soit sélective ou non. Ils correspondent à ce que les enseignants attendent comme connaissances ou comme aptitudes pour l’entrée en 1er cycle.

Le jeune peut formuler au maximum 10 vœux (au lieu de 24 du temps d’APB) et 20 sous-vœux. Cette catégorie permet de préciser ses vœux. Par exemple, le candidat peut vouloir préparer un BTS Action commerciale (1 vœu) et indiquer plus précisément celui de 3 villes (3 sous-vœux). Les sous-vœux sont accessibles uniquement pour les BTS, BUT (ex-DUT), CGPE, licences et PACES (sauf celles d’Ile-de-France).

Les écoles d’ingénieurs et de commerce post-bac ne peuvent pas figurer dans un sous-vœu.

Le candidat devait formuler son ou ses voeux du 20 janvier au 9 mars 2023 (inclus).

Confirmation des vœux

Jusqu’au 3 avril 2024 (inclus), le candidat devra finaliser son dossier et confirmer ses voeux. Pour cela, il lui suffira de cliquer sur le bouton « Confirmer ». Selon les données du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche communiquées le 16 mai 2023, 917.000 candidats ont confirmé au moins un vœu d’orientation sur Parcoursup en 2023 en baisse de 2% par rapport à 2022. Parmi eux, on trouvait 629.000 élèves de terminale, 163.000 étudiants qui souhaitent se réorienter en première année ou qui formulent des vœux par précaution en attendant leurs résultats de fin d’année et 87.000 candidats ayant un projet de reprise d’études.

ATTENTION : le vœu ne peut être confirmé que si le dossier de candidature est complet. Normalement, un message de l’établissement prévient si le dossier est incomplet. Pour être complet, l’encart « projet de formation motivé » doit être renseigné. Le jeune doit y expliquer pourquoi il souhaite suivre cette formation. Il peut y joindre un CV.

Réponse des établissements

Du 30 mai au 11 juin 2024, les établissements vont envoyer leur réponse d’admission. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, 570.107 bacheliers ont reçu au moins une proposition d’admission en 2023.

En dépit du plus grand nombre de lycéens inscrits sur Parcoursup en 2023, 93,5% des lycéens ont obtenu au moins une réponse à leurs vœux de poursuite d’études supérieures (contre 93% en 2022), selon les données publiées le 3 octobre 2023 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Les réponses des écoles et universités pouvaient être de plusieurs sortes.

Pour les filières sélectives

  • « Oui » (proposition d’admission)
  • « En attente d’une place »
  • « Non » (refus d’admission)

Pour les filières non sélectives

  • « Oui » (proposition d’admission)
  • « Oui si » (proposition d’admission). Un parcours de formation personnalisé est proposé afin de répondre aux « attendus »
  • « En attente d’une place »

Réponses aux propositions d’admission

À partir du 30 mai et jusqu’au 10 juillet 2024, les jeunes vont recevoir les propositions d’admission des établissements. Ils devront y répondre, sachant que les délais de réponses sont suspendus durant les épreuves du bac (du 16 au 23 juin) :

  • au plus tard le 2 juin 2024 à minuit pour les propositions reçues le 30 ou 31 mai 2024
  • au plus tard le 3 juin 2024 à minuit pour les propositions reçues le 1er ou le 2 juin 2024
  • au plus tard le 4 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 3 juin 2024
  • au plus tard le 5 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 4 juin 2024
  • au plus tard le 6 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 5 juin 2024
  • au plus tard le 7 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 6 juin 2024
  • au plus tard le 8 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 7 juin 2024
  • au plus tard le 9 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 8 juin 2024
  • au plus tard le 10 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 9 juin 2024
  • au plus tard le 11 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 10 juin 2024
  • au plus tard le 12 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 11 juin 2024
  • au plus tard le 13 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 12 juin 2024
  • au plus tard le 14 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 13 juin 2024
  • au plus tard le 15 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 14 juin 2024
  • au plus tard le 24 juin 2024 minuit pour les propositions reçues entre le 15 et le 23 juin 2024
  • au plus tard le 25 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 24 juin 2024
  • au plus tard le 26 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 25 juin 2024
  • au plus tard le 27 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 26 juin 2024
  • au plus tard le 28 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 27 juin 2024
  • au plus tard le 29 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 28 juin 2024
  • au plus tard le 30 juin 2024 minuit pour les propositions reçues le 29 juin 2024
  • au plus tard le 1er juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 30 juin 2024
  • au plus tard le 2 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 1er juillet 2024
  • au plus tard le 3 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 2 juillet 2024
  • au plus tard le 4 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 3 juillet 2024
  • au plus tard le 5 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 4 juillet 2024
  • au plus tard le 6 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 5 juillet 2024
  • au plus tard le 7 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 6 juillet 2024
  • au plus tard le 8 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 7 juillet 2024
  • au plus tard le 9 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 8 juillet 2024
  • au plus tard le 10 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 9 juillet 2024
  • au plus tard le 11 juillet 2024 minuit pour les propositions reçues le 10 juillet 2024

L

Lorsque le jeune acceptera une proposition, cela annulera les autres. Il pourra conserver ses vœux en attente pour lesquels aucune réponse n’a été formulée par l’établissement à condition de préciser qu’ils sont « en attente ».

Phase complémentaire

Les candidats sans proposition d’admission ont la possibilité lors de la phase complémentaire de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux sur des formations dans lesquelles il reste des places.

Ils peuvent consulter, via le moteur de recherche Parcoursup, les formations inscrites en phase complémentaire (plus de 6.300 formations proposant plus de 100.000 places vacantes en 2023). La liste des formations proposant des places est actualisée chaque jour. La phase complémentaire s’achèvera mi-septembre 2024.

La phase complémentaire achevée, les candidats sans affectation ne pourront plus utiliser la plateforme Parcoursup. Ils devront s’adresser directement vers leur rectorat d’académie pour bénéficier de l’accompagnement personnalisé des commissions d’accès à l’enseignement supérieur (CAES).

Les CAES, pilotées par les recteurs, réunissent les acteurs de l’enseignement secondaire, supérieur, les CROUS et les partenaires territoriaux du rectorat en charge de l’orientation et de l’insertion. Ces commissions « peuvent mobiliser les places vacantes, les partenaires locaux de l’orientation et les actions d’accompagnement vers l’apprentissage et s’appuyer sur le nouveau dispositif Ambition emploi mis en place dans le cadre de la réforme des lycées professionnels », précise le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans un communiqué du 9 juillet 2023.

Aide à la mobilité Parcoursup

Les lycéens boursiers peuvent bénéficier d’une aide de 500 euros s’ils effectuent leur formation supérieure en dehors de leur académie d’origine. Les lycéens non boursiers n’ont pas le droit à cette aide à la mobilité s’ils deviennent boursiers de l’enseignement supérieur. Idem pour les étudiants qui changent d’orientation.

Inscription dans l’établissement

Une fois la proposition d’admission acceptée, le jeune doit se rapprocher de l’établissement pour connaître les formalités administratives à remplir pour son inscription.

ATTENTION : si la date d’inscription administrative n’est pas respectée, la candidature peut être rejetée.

L’application Parcoursup

En plus du site parcoursup.fr, le candidat a tout intérêt à télécharger l’application mobile Parcoursup. Disponible gratuitement sur Google Play (pour les terminaux fonctionnant sous Android) et sur l’App Store (pour les iPhone et iPad), « l’appli » permet de recevoir des notifications (« push ») rappelant les dates importantes du calendrier de la procédure d’admission.

En entrant son numéro de dossier et son mot de passe, le mobinaute peut s’identifier. Il recevra alors des notifications personnalisées (messages d’alerte sur le dossier, réponses aux éventuelles questions postées, propositions d’admission des établissements).

L’assistance téléphonique Parcoursup

Un Numéro Vert (appels gratuits depuis la France, y compris d’un téléphone mobile), le 0 800 400 070 est prévu pour aider les jeunes dans leurs démarches. Accessible du lundi au vendredi de 10h à 16h à partir du 7 janvier 2024, il permet d’avoir des informations sur le fonctionnement général de Parcoursup et sur la procédure à suivre, mais aussi sur les formations et les métiers.

Les candidats d’outre-mer n’ont pas accès au Numéro Vert. Ils pourront joindre un conseiller dans leur rectorat ou vice-rectorat aux numéros de téléphone suivants (tarif communication locale) :

  • Martinique : 05 96 59 99 66
  • Guadeloupe : 05 90 47 83 04 ou 05 90 47 83 01
  • Réunion : 02 62 48 27 88 ou 02 62 48 27 84
  • Guyane : 05 94 27 22 25
  • Mayotte : 02 69 61 95 34
  • Nouvelle Calédonie : (687) 26 61 11
  • Polynésie : (689) 40 46 29 63
  • Saint-Pierre et Miquelon : 05 08 41 46 52
  • Wallis et Futuna : (681) 72 15 48

Le jeune peut aussi poser des questions via la messagerie de Parcoursup et sur le compte @parcoursup_info sur X (ex-Twitter), Facebook et Instagram.

Parcoursup réorientation

Les étudiants en bac + 1 (validé ou non) âgés de moins de 26 ans, qui souhaitent changer de formation, doivent passer par Parcoursup. La procédure d’admission est identique à celle des « néo-bacheliers ».

Inscription hors Parcoursup

L’admission dans les établissements privés, dans les filières paramédicales et sociales, dans une partie des écoles publiques d’ingénieurs et de commerce post-bac et dans certaines écoles d’art, s’effectue hors de la procédure Parcours. Le jeune doit alors s’inscrire directement auprès de ces établissements.

Nos offres sélectionnées pour vous :

ARTICLES CONNEXES
Menu