Carbios : augmentation de capital à 38 euros par action

Par Olivier Brunet
SEO & traffic strategist : Camille Radicchi

Carbios, spécialiste des technologies enzymatiques de recyclage de matières plastiques basé près de Clermont-Ferrand, a levé 114 millions d’euros en Bourse pour financer son passage à un stade industriel, incluant une unité de recyclage de PET, dont l’investissement est estimé à 100 millions d’euros.

Carbios : levée de fonds de 114 M€

Carbios, société spécialisée dans les technologies enzymatiques de recyclage des polymères plastiques et textiles, a bouclé avec succès son augmentation de capital, dont le montant final a atteint 114 millions d’euros, après exercice de la clause d’extension. La demande de titres a atteint 6.224.462 actions, soit plus du double du nombre d’actions proposées. Cette levée de capitaux s’est effectuée par l’émission de 3 millions d’actions nouvelles.

A cette occasion, le groupe L’Occitane est entré au capital en souscrivant pour un montant de 10 millions d’euros ; il détient désormais 2,36% du capital de Carbios.

Augmentation de capital à 38 euros par action maximum, sans DPS

Le prix de l’augmentation de capital a finalement été fixé à 38 euros par action nouvelle, inférieur au prix maximum prévu (41 euros), soit une décote :

  • de près de 15% par rapport au dernier cours de Bourse avant la période de souscription
  • de 7,3% par rapport au cours de clôture de 40,98 euros du 7 mai 2021
  • et de 8,8% par rapport à la moyenne des cours pondérée par les volumes des cinq jours de bourse précédant le 7 mai 2021.

L’opération se déroule avec suppression du droit préférentiel de souscription (DPS) des actionnaires.

Ces derniers avaient uniquement le choix entre :

  • souscrire pour participer à l’opération ;
  • ne pas souscrire et se laisser diluer.

Les actionnaires existant au 30 avril bénéficiaient d’un délai de priorité pour souscrire à titre irréductible : leurs ordres passés dans le cadre de cette opération ne pouvaient pas être réduits. Ce délai de priorité dure pendant quatre jours de Bourse, du 3 au 6 mai inclus.

Dans le cadre de ce délai de priorité, tout actionnaire de Carbios pouvait souscrire au prorata de sa participation, pour le montant initial de l’offre. Ainsi, Carbios indiquait, dans son communiqué qu’un actionnaire détenant 816 actions, soit 0,01% du capital, pouvait souscrire jusqu’à 10.494 euros, « avec la certitude d’être servi intégralement », que l’augmentation de capital soit réalisée à 100%, 75%, ou 115% du montant initialement visé.

Objectif de l’augmentation de capital

Pourquoi cette levée de capitaux ? Carbios indique que l’opération servira à financer :

  • pour environ 65% : près des deux-tiers d’un investissement d’environ 100 millions d’euros dans la construction d’une usine exploitant sa technologie enzymatique de recyclage à 100% du PET (polyéthylène téréphtalate), dont la capacité de production est estimée à 40.000 tonnes par an
  • pour environ 5% : ses charges opérationnelles
  • pour environ 5% : les dépenses opérationnelles liées à l’usine de démonstration en cours de construction sur le site industriel Michelin de Cataroux, à Clermont-Ferrand
  • pour environ 10% : ses dépenses de recherche et développement
  • pour environ 15% : le développement de ses technologies de biodégradation au-delà du PLA (plastique biosourcé)

Interview : Jean-Claude Lumaret, directeur général de Carbios

Jean-Claude Lumaret, directeur général de Carbios

« Une nouvelle étape du développement de Carbios »

Pourquoi lancer une augmentation de capital sans droits préférentiels de souscription (DPS) aux investisseurs déjà actionnaires ?

La spécificité de l’opération réside dans sa structure : il s’agit d’une offre au public ouverte à tous. C’est la première fois, depuis l’introduction en Bourse de 2013, que Carbios donne l’occasion au grand public de participer à une augmentation de capital, actionnaires individuels comme institutionnels. Une priorité a été donnée aux actionnaires existants au prorata de leur participation pendant quatre jours de Bourse, jusqu’au 6 mai inclus, à titre irréductible. Le montant de leur ordre de souscription n’a pas été réduit.

Quel est l’objectif de l’opération ?

Cette augmentation de capital va nous permettre de financer l’étape suivante de notre développement, qui porte notamment sur la construction d’une unité de référence qui sera une usine de taille industrielle d’une capacité de production de 40.000 tonnes de plastique recyclé. Cette unité de référence nous permettra de licencier notre technologie dans un confort et une sécurité bien meilleurs que si nous avions dû octroyer des licences à partir d’une unité de petite taille.

Nous allons démarrer la construction de cette usine à la fin de l’année prochaine. Il faut compter ensuite 6 mois d’engineering de détail, 18 mois de construction. Elle sera livrée fin 2024 et prête à produire début 2025.

Quelles conséquences sur le modèle économique de Carbios ?

Nous allons donner l’opportunité à des producteurs de plastiques à base de PET de revendre du plastique recyclé, dont la demande est énorme, à tel point que le PET recyclé coûte aujourd’hui plus cher que le PET vierge. La capacité de notre usine est modeste au regard des 70 millions de tonnes produites chaque année dans le monde et des 4 millions de tonnes consommées chaque année en Europe.

Notre business model se caractérise par deux sources de revenus : la commercialisation de licences de notre technologie d’une part et la vente d’enzymes propriétaires d’autre part. Nous n’avons pas l’intention de  construire d’autres usines que cette unité de référence. Un savoir-faire comme le nôtre va changer la façon dont le PET sera produit pour les décennies à venir et fera entrer cette industrie dans un cercle vertueux d’économie circulaire.

D’ailleurs, le démarrage de notre usine de démonstration aura lieu comme prévu en septembre de cette année sur un site de Michelin à Clermont-Ferrand. Cette usine génèrera des données techniques de procédés, servant à licencier la technologie et à réaliser des projections sur des usines de production de plastique à partir de déchets.

En complément du financement de l’usine, à quoi les fonds levés seront aussi consacrés ?

Carbios reste un pourvoyeur de technologies très orienté vers la recherche & développement. En présentant cette opération à mes collaborateurs, je leur ai dit ma fierté du travail accompli tout en leur faisant remarquer qu’ils n’avaient travaillé à ce stade que sur deux polymères (le PET et le PLA) sur les dix plus importants de l’industrie. Et qu’il restait donc 80% du marché encore à conquérir.

Nous allons continuer à déployer nos technologies pour adresser d’autres polymères. Notre choix interviendra vraisemblablement dans les prochains mois.

Quand l’atteinte de la rentabilité est-elle prévue ?

Carbios ne communique pas de prévision de bénéfices. Les cinq analystes qui nous suivent anticipent en moyenne l’atteinte d’un cash-flow positif en 2025.

Modalités de l’augmentation de capital de Carbios – ALCRB

  • Délai de priorité des actionnaires actuels du 3 au 6 mai inclus (jusqu’à 17 heures)
  • Code ISIN : FR0011648716
  • Code mnémonique : ALCRB
  • Éligibilité : compte-titres ordinaire (CTO), PEA et PEA-PME

Calendrier de l’AK Carbios

  • 30 avril 2021 : approbation du prospectus par l’Autorité des marchés financiers (AMF)
  • 3 mai 2021 : ouverture de l’offre au public
  • 6 mai 2021 : clôture de l’offre au public
  • 10 mai : fixation des modalités définitives, annonce des résultats de l’augmentation de capital
  • 12 mai : règlement-livraison des actions nouvelles et admission des actions nouvelles aux négociations sur Euronext Growth Paris
ARTICLES CONNEXES
Menu