<
Partagez
Share to Google

Utiliser le barème de l'IFI, pas évident une personne voulant calculer son impôt sur la fortune immobilière à payer en 2018, comme c'était le cas pour le calcul de l'ISF. Il existe pourtant quelques astuces pour calculer l'impôt vite fait, bien fait...

Calculer vite et bien l'IFI 2018 ? Pas facile à première vue. La faute au barème progressif de l'IFI, (impôt sur la fortune immobilière) établi par Emmanuel Macron et son ministre en charge du Budget Gérald Darmanin, sur le modèle de l'impôt de solidarité sur la fortune qu'il remplace. Un mode de calcul applicable à partir de la déclaration d'IFI 2018 à effectuer en même temps que la déclaration de revenus.

Première difficulté, le seuil d'imposition et la limite à partir de laquelle le tarif de l'IFI s'applique ne sont pas les mêmes ! Pour être passible de l'IFI, il faut détenir plus de 1,3 million d'euros de patrimoine net taxable immobilier au 1er janvier 2018. Si tel est le cas, cette base est imposable... dès 0,8 million d'euros. Un principe calqué sur l'ISF.

Barème IFI difficile à manipuler

Les ennuis ne s'arrêtent pas là. A l'image du barème de l'impôt sur le revenu, les biens immobiliers sont imposables à l'IFI par tranches, appelées « fractions de la valeur nette taxable du patrimoine » dans le Code général des impôts (CGI). Il y a ainsi 6 tranches d'imposition :
- Jusqu'à 0,8 million d'euros : 0
- Entre 0,8 et 1,3 million d'euros : 0,50%
- Entre 1,3 et 2,57 millions d'euros : 0,70%
- Entre 2,57 et 5 millions d'euros : 1%
- Entre 5 millions et 10 millions d'euros : 1,25%
- Au-delà de 10 millions d'euros : 1,50%

Autant dire qu'avec ce barème difficile à manipuler, il faut s'armer de patience pour chiffrer le montant de votre IFI à payer en 2018.

Ce n'est pas tout ! En appliquant ce barème à la lettre, l'IFI atteindrait 2.500 euros dès le dépassement de la limite de 1,3 million de patrimoine immobilier net, alors que vous n'auriez pas un centime à débourser avec un actif net inférieur à ce seuil. D'où la décision des pouvoirs publics de lisser le montant de l'impôt entre 1,3 et 1,4 million d'euros de patrimoine. Un dispositif appelé décote existant dans l'ISF de 2013 à 2017 repris à l'identique dans le cadre de l'IFI. Les modalités de calcul de cette décote sont précisées dans cet article. > Calcul de l’IFI 2018 : comment calculer son impôt

Un calcul sans utiliser le barème de l'IFI

Dès lors, comment calculer simplement son ISF ? Première solution, si votre patrimoine immobilier imposable est au moins égal à 1,4 million, il existe une petite astuce pour aller vite. Elle permet d'éviter un calcul fastidieux tranche par tranche. Pour cela, il faut multiplier sa base imposable par le taux le plus élevé du barème auquel on est soumis, puis opérer une petite soustraction.

Les formules de calcul sont les suivantes :
- De 1,3 et 2,57 millions d'euros : patrimoine immobilier x 0,70% puis retrancher 6.600 euros
- De 2,57 à 5 millions d'euros : patrimoine immobilier x 1% puis retrancher 14.310 euros
- De 5 à 10 millions d'euros : patrimoine immobilier x 1,25% puis retrancher 26.810 euros
- Au-delà de 10 millions d'euros : patrimoine immobilier x 1,50% puis retrancher 51.810 euros

Cette technique fonctionne à coup sûr. Seule limite de l'exercice : ce stratagème ne tient évidemment pas compte d'éventuelles réductions d'IFI ni du bénéficie du plafonnement de l'IFI à 75% des revenus.

Simulateur ou fiche d'aide au calcul de l'ISF sur impots.gouv.fr

Seconde solution, on peut opter pour le simulateur ISF 2017 de la Direction générale des finances publiques, qui peut faire l'affaire pour calculer l'IFI. Mais comme la première méthode de calcul et comme dans le cadre de l'ISF auparavant, elle implique d'avoir préalablement procédé à l'inventaire et à l'évaluation de son patrimoine immobilier net, actif et passif. Mais ce simulateur a le mérite de prendre en compte les versements au titre des dispositifs de défiscalisation ISF-PME (pouvant être utilisés jusqu'au 31 décembre 2017) et/ou ISF-dons ainsi que le plafonnement de l'impôt.

Il existe enfin une troisième voie, pour les contribuables un peu plus aguerris, en utilisant une fiche d'aide au calcul de l'ISF, disponible dans l'outil de recherche de formulaires sur le site Impots.gouv.fr. Cet imprimé existe dans une version PDF remplissable. Avantage de cet outil : le calcul de la base nette imposable et de l'impôt est alors instantané. Attention cependant : cet outil repose sur les règles en vigueur pour l'ISF alors que les modalités de calcul de l'IFI ne sont pas exactement les mêmes, notamment en matière de prise en compte du patrimoine financier (inclus dans l'ISF, pas dans l'IFI) et des dettes. A manier avec précaution.