Partagez
Share to Google

Et si les consommateurs se mettaient à plusieurs pour acheter un service ou un produit afin de faire baisser la facture ? C’est le principe de l’achat groupé entre particuliers, une pratique impulsée en France par deux associations pour l’électricité, le gaz et à présent l’abonnement internet. La rédaction vous explique comment fonctionne cette nouvelle tendance de consommation.

 

 

1.Quel est le principe de l’achat groupé ?
2.Quelles économies puis-je espérer sur ma facture ?
3.Combien de consommateurs sont nécessaires pour que l’opération soit un succès ?
4.Comment participer à l’achat groupé ?
5.L’achat groupé concerne quels services ?
6.Et si l’offre d’achat groupé ne me convient pas, que faire ?

 

Quel est le principe de l’achat groupé ?

Comme son nom l’indique, l’achat groupé vise à proposer à des consommateurs de se regrouper afin d’acheter en commun un service ou un produit. Le principe est celui de l’achat en gros : plus le client achète de produits ou de services au fournisseur et plus il obtient une remise sur le prix général de vente. L’objectif de l’achat groupé est ainsi de faire baisser la facture en stimulant la concurrence dans un même secteur. On peut résumer le principe de l’achat groupé sous l’expression « l’union fait la force » : « Plus les participants seront nombreux plus la remise sur les prix sera importante. C’est l’axe majeur de la négociation. C’est ce que signifie l’achat groupé », affirme Xavier Pinon, cofondateur du comparateur Selectra qui a déjà participé à plusieurs opérations d’achat groupé.

Pour que l’opération soit un succès et que les consommateurs obtiennent une réelle économie, il faut un certain nombre de participants. Une fois ce nombre atteint, l’achat groupé est lancé : il faut contacter plusieurs professionnels – et donc lancer un appel d’offres – afin de pouvoir choisir la proposition qui sera la plus avantageuse pour les consommateurs en matière de qualité de service ou de biens et de prix.

Les consommateurs n’imaginent pas les économies qu’ils pourraient faire s’ils changeaient de fournisseurs d’énergie ou internet. La concurrence s’est en effet ouverte sur le marché ces dernières années avec un nombre d’acteurs par secteurs beaucoup plus important : auparavant, le marché de l’abonnement internet était essentiellement dominé par deux acteurs historiques (Orange et SFR), de même que celui de l’énergie et du gaz (EDF, GDF), ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Or, le fait d’acheter groupé permet de comparer les offres et de choisir la plus avantageuse.

Côté économies, tout dépend des opérations d’achat groupé engagées.

Quelles économies puis-je espérer sur ma facture ?

Le 18 mai 2017, l’association Familles de France a lancé une opération d’achat groupé dans le domaine de la télécommunication, plus précisément sur les abonnements internet, en partenariat avec le comparateur Selectra. Mais ce n’est pas son premier coup d’essai : « En 2015, nous avons lancé avec Familles de France une offre d’achat groupée pour le gaz et l’énergie. Elle a connu un succès important. Près de 66.000 personnes se sont préinscrites. Nous avons obtenu des tarifs de l’ordre de 10 à 15 % moins chers que les prix du marché (soit 196 euros en moyenne par an et par ménage, Ndlr). Au final, plus de 20.000 personnes ont souscrit à l’offre que nous leur proposions. Nous avons décidé de reconduire cette opération cette fois dans le domaine des télécoms car pour les ménages il s’agit désormais d’un service essentiel », a indiqué le cofondateur du comparateur Selectra.

Lorsqu’on l’interroge sur les économies escomptées pour cette nouvelle opération d’achat groupé, le cofondateur du comparateur espère une réduction comprise entre 10 et 20% sur le tarif de l’abonnement internet par rapport aux prix du marché.

Combien de consommateurs sont nécessaires pour que l’opération soit un succès ?

Selon Xavier Pinon, il n’existe pas de nombre minimal à atteindre mais comme indiqué plus haut le succès d’un achat groupé repose sur le nombre : plus il y a de participants et plus la réduction tarifaire sera importante. Pour ce qui est de la nouvelle opération lancée par Familles de France, l’association vise les 60.000 préinscrits.

Comment participer à l’achat groupé ?

Pour ce qui est des opérations lancées par des associations, il existe une marche à suivre précise. Ainsi, lorsque l’UFC-Que Choisir a démarré un achat groupé sur l’électricité en juin 2016, les consommateurs intéressés disposaient de 3 mois pour s’inscrire en ligne ou par téléphone puis une offre personnalisée de souscription à un contrat d’électricité leur était proposée un mois après.

Pour l’opération que vient de lancer Familles de France, les consommateurs ont jusqu’au 22 juin pour se préinscrire. Pour ce faire, il leur suffit de s’inscrire sur le site internet de Familles de France ou de Selectra en remplissant un formulaire directement en ligne. « Vous fournissez vos coordonnées et précisez si vous êtes plutôt intéressé pour une offre Internet ou une offre groupée Internet et téléphone mobile. Il n’est pas possible de souscrire uniquement à une offre de téléphone mobile », explique Xavier Pinon. Que les consommateurs se rassurent, cette pré-inscription ne vaut pas souscription définitive, elle ne les engage donc à rien. Une fois l’appel d’offres terminé et le fournisseur d’accès choisi, les personnes préinscrites reçoivent un e-mail qui leur présentera l’offre commerciale. Ils décident alors de souscrire ou non.

Combien de temps va prendre l’ensemble de la démarche ?

 

A titre d’exemple, pour ce qui est de l’achat groupé dans les télécommunications initié par Familles de France, lorsque la période de préinscription sera bouclée, il faut compter environ entre un mois et un mois et demi pour recevoir une proposition d’offre du fournisseur choisi à l’issue de l’appel d’offres. Lorsque ce dernier sera sélectionné, il faudra en moyenne 5 à 10 jours après l’inscription définitive pour activer le changement d’opérateur.

L’achat groupé concerne quels services ?

Tout dépend quel achat groupé est concerné : l’UFC-Que Choisir a initié plusieurs campagnes sur l’électricité, Familles de France l’a fait sur le gaz et l’électricité et propose aujourd’hui un achat groupé dans le domaine des télécommunications.

Pour ce qui est de ce dernier, les consommateurs qui souhaitent participer à l’achat groupé souscriront directement leur contrat internet sur le site du fournisseur sélectionné à l’issue de l’appel d’offres lancé par Familles de France et Selectra. Ils disposeront d’un contrat individuel et auront ainsi la possibilité de personnaliser leur contrat en choisissant ou non l’abonnement au service de télévision ou encore en demandant un raccordement ADSL ou à la fibre, ou une offre de téléphonie illimitée. « L’objectif est de pouvoir décliner au maximum les offres afin que chacun y trouve satisfaction, avance le cofondateur de Selectra. Attention, en fonction du fournisseur, vous devrez vérifier si vous êtes bien éligible à la fibre. Pensez aussi à regarder les conditions de résiliation de votre ancien contrat. »

L'UFC-Que Choisir lance mercredi 28 juin 2017 une offre d'électricité à prix fixe sur un an, dont le courant sera issu « majoritairement de petits sites de production d'électricité verte », indique l'association dans un communiqué. Un lot d'achat de gaz et un d'électricité seront également proposés dont le prix devra être fixe pendant deux ans. Attention, seuls les 25.000 premiers inscrits pourront prétendre à cette nouvelle offre d'achat groupé d'énergie. Pour ce faire, rendez-vous sur le site internet www.choisirensemble.fr jusqu'au 25 septembre prochain. Une fois la campagne d'inscription et de sélection des opérateurs terminée, les consommateurs qui se seront inscrits recevront une offre personnalisée à laquelle il seront libres de souscrire ou non.

Des achats groupés aussi pour l’alimentation, le coiffeur, les voyages

 

En dehors de ces exemples proposés à grande échelle par des associations de consommateurs, l’achat groupé est une pratique répandue dans la consommation de tous les jours. Ainsi, l’emblématique site internet groupon.fr propose au quotidien des réductions dans des dizaines de secteurs d’activités aux consommateurs : restaurants, loisirs, coiffeurs, voyages et séjours, …

Le site smiile.com offre la possibilité de réaliser des achats groupés locaux, entre voisins. Le principe est simple : les voisins négocient des prix de groupe avec les producteurs locaux et achètent en gros.

La plateforme Achats-groupes.fr permet aux acheteurs de regrouper leurs commandes pour faire baisser le prix d’un produit, toutes sortes de biens étant mis à disposition sur le site internet. Autre exemple : bownty.fr qui liste des « deals » d’achat groupé dans sa région : restaurants, santé et bien-être, activités, voyages ou encore shopping.

Et si l’offre d’achat groupé ne me convient pas, que faire ?

L’achat groupé, comme tout achat, demeure soumis aux règles du Code de la consommation. Autrement dit, une fois l’offre d’abonnement internet souscrite via l’achat groupé, le consommateur pourra toujours la résilier. Les modalités de résiliation dépendent du fournisseur d’accès choisi. Généralement, un consommateur s’engage sur un an.

Pour ce qui est des achats groupés en dehors d’un cadre délimité par une association, il faut se méfier de plusieurs critères. Plusieurs types de manquements ou infractions ont été mis en évidence par la Répression des fraudes :

• Pratiques portant sur les engagements de l’annonceur : non-respect du droit de rétractation et absence de remboursement, manquements sur la qualité des produits et sur le caractère promotionnel de la vente. En effet, les –X% de réduction annoncés dans les deals ne correspondaient parfois à aucune réduction réelle.
• Dissimulation organisée de l’identité du gestionnaire du site pour ne pas avoir à traiter les éventuelles plaintes de consommateurs.
• Indisponibilité des produits ou des prestations de service résultant de l’absence de limitation du volume de l’offre, le fournisseur n’étant pas en mesure du fait de sa taille de répondre à la demande.
• Allégations trompeuses sur les produits proposés.
• Dangerosité de certains produits.

Si vous constatez une anomalie, il est conseillé de la signaler à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et de contacter une association de consommateurs qui pourra aider dans les procédures à entamer.